17 septembre 2012

Valls, les "n" députés et le Droit de vote des immigrés

Apparemment, ce sont 76 députés du Parti Socialiste qui signent cet appel pour que François Hollande mettent en place son cinquantième engagement : « J'accorderai le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans. » Je dis apparemment parce que le nombre semble évoluer depuis ce matin… Quand Le Lab a fait son article, ce matin, ils étaient 38. Dans la matinée, il était à 57. Le Monde titre sur 75 mais indique 76 noms.

Toujours est-il que j’allais faire un billet pour donner mon point de vue mais j’ai vu que Le Lab a sorti un article à propos de l’avis de Manuel Valls, que je partage. « Est-ce que c'est aujourd'hui une revendication forte dans la société française ? Un élément puissant d'intégration ? Non. Ça n'a pas la même portée qu'il y a trente ans. Aujourd'hui, le défi de la société française est celui de l'intégration » et « Il faut bien évaluer les conséquences d'un référendum, pas seulement en termes de résultats, mais aussi de déchirure dans la société française. Ce débat risque de provoquer des fractures. Dans un moment de crise, on voit bien comment cela peut être utilisé, agité. »

Je pense que ces députés sont indécrottables.

Tout d’abord, je ne suis pas persuadé que le résultat d’un referendum serait positif. Je suis même persuadé du contraire. Et comme je suis persuadé du contraire, je pense qu’il faut laisser tomber dès à présent plutôt que de dépenser de l’énergie inutilement.

Je rappelle que François Hollande était donné vainqueur de l’élection avec 53 à 56% dans la plupart des sondages de l’entre deux tours et il n’a fait que 51,64 alors que Nicolas Sarkozy était haï par une grande partie de la population. La droite avait fait une fin de campagne essentiellement axée sur le thème du droit de vote des étrangers, de la perte de souveraineté.

Je n’ai pas envie que mon pays connaisse à nouveau les nombreux débats qui ont eu lieu pendant le quinquennat précédent avec les déchirures et autres stigmatisations. Il ne me semble pas très fin de donner une magnifique tribune à la droite et à l’extrême droite, tribune qui permettra à l’extrême droite de banaliser encore plus ses propos en tenant les mêmes que l’UMP.

Remarque ! Ca aura le mérite d’être clair…

En outre, le fond du dossier n’est pas bien net puisqu’il s’agit de créer un sous-statut de Français, une espèce de notion de sous-citoyen. En tant que type de gauche, j’ai un peu de mal à admettre ça. J’aurais tendance à dire qu’il faudrait faciliter l’acquisition de la Nationalité à ceux qui veulent… Les belles idées de la gauche…

Enfin, j’en connais qui pourraient me titiller parce que je recommande que François Hollande ne tienne pas un de ses engagement. Ben oui… Et comme de toute manière, il n’est pas fou, il ne le tiendra pas (voir le Canard Enchaîné d’une de ces dernières semaines), je m’en fous un peu.

Autant prendre les devants.

Amusant ! Ce sont probablement ceux qui accusent Manuel Valls d'être de droite qui veulent maintenant donner une tribune à l'extrême droite...

22 commentaires:

  1. Pas d'accord, ce n'est justement pas une question de nationalite mais d'égalité pour tous. Pourquoi un Letton a le droit de voter pour un maire et non un canadien ? Pourquoi l'un devrait abandonner sa nationalite et pas l'autre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi abandonner sa nationalité ?

      Pourquoi tu me parles du Canada ? Il y a beaucoup d'immigrés, en provenance du Canada ?

      Supprimer
    2. Abandon de nationalite car beaucoup de pays refuse la double nationalite.

      Et je parle du canada, comme j'aurais pu prendre la Mali ou la Thailande. J'aime bien la sonorite du nom du pays.c'est pas le nom du pays qui importe mais la difference de traitement selon ton pays qui me gene

      Supprimer
    3. Pourquoi un letton peut le faire ? Parce que c'est un citoyen européen et qu'en tant que citoyen européen il a vocation dans le cadre de l'Europe à partager son intégration.

      Petite question pourquoi ces mêmes députés n'appellent pas à réformer la nationalité française ? Peut-être parce que c'est plus compliqué, ça fait moins vendre et plus réfléchir.

      Supprimer
    4. Tu es contre l'Europe ?

      Mais peu importe, lle fond du dossier est que le texte ne passera pas.

      Supprimer
    5. Unknow, nos commentaires de sont croisés. Je répondait à Cyril.

      Supprimer
  2. Pour l'instant, je trouve que Manuel Valls fait un sans faute...
    (en plus, il vient nous rendre visite : quel aimable monsieur)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Je l'aime bien. Ce qui n'a pas toujours été le cas.

      Supprimer
  3. D'accord avec Valls et avec vous, grosso modo. Sauf pour ce qui est de faciliter l'accès à la nationalité française, qu'il faudrait à mon avis bloquer complètement pour les non-Européens (faisant partie de l'UE, veux-je dire), au moins pendant un temps – aussi long que possible, le temps…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me disais bien que vous ne pouviez pas être d'accord avec tout.

      Supprimer
  4. Je ne sais pas ce qui pousse exactement ces 76 députés, ni ce qu'ils veulent prouver, ni à qui ils veulent faire plaisir.
    Tant va la cruche à l'eau .. c'est ce qui risque de se passer si on se met à pratiquer la préférence nationale à l'envers.
    A mon avis, sans cette proposition, Hollande aurait fait 56 %.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je m'emberlificote avec Google, je ne comprends pas ce qui se passe, d'ici que je retrouve les photos de mon derrière sur le net ..

      Supprimer
    2. Soyez rassurée, je viens de vérifier : pas un seul derrière à votre nom pour l'instant…

      Supprimer
    3. C'est regrettable.

      Pour répondre à ton premier commentaire, on est d'accord.

      Supprimer
    4. Ne faut-il donc faire que des propositions qui "rapportent" des voix??? Les convictions ça existe aussi!!!

      Supprimer
    5. Oui et ? Faire un référendum dont au connait à l'avance la réponse apporte peu.

      Supprimer
  5. Très bon billet !
    Pas d'accord avec ce groupe-là ! Tout à fait d'accord avec Manuel Valls et pourtant, si on me dit que je suis à droite du PS, je rigole comme une bossue !
    Bz

    RépondreSupprimer
  6. Nota Bene : Quand on aura la liste du groupe, on se marrera peut-être encore plus !
    Je prends ça à la rigolade ... car, avant qu'on ne convoque le Congrès du Parlement pour ça, les poules auront des dents !
    Mais ... je subodore que si les normes européennes à venir sont ratifiées au niveau européen, comme ils me semblent qu'elles affectent l'art. 34 de la Constitution ... il y a peut-être une révision dans l'air ! Ce qui me donne des cauchemars : il devrait être interdit à un Président de la République, de signer un Traité contraire à sa Constitution et de se dépêcher ensuite, profitant du "fait majoritaire", pour faire réviser la Constitution et permettre la ratification du Traité !
    ça, ça me gonfle vraiment ! et un changement éthique, maintenant, ça redonnerait confiance au peuple souverain que nous sommes [Redisons le sans cesse, puisque ce devrait être acquis dès le CE1, mais ce n'est pas enseigné : chacun de nous est à lui seul titulaire de la souveraineté qui est "Une et indivisible" art.3 de la Constitution qui devrait être inscrit au feutre ineffaçable en haut du tableau. Si nous en avions chacun un bout, nous nous battrions pour savoir celui qui en a le plus gros ! Or, la loi nous dit égaux ! ...Tais-toi, Nico, interdit de traduire ça en langage jegounesque !]
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La liste est au bout de l'article en lien. Pour le reste on est d'accord.

      Supprimer
  7. Un référundum sur le sujet?quelle connerie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Enfin c'est surtout l'engagement qui est une connerie.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.