18 septembre 2012

Referendum : une tribune pour l'opposition

Le fait que Jean-François Copé demande un référendum à propos du droit de vote des étrangers aux élections locales devraient faire réfléchir à la fois ceux qui sont favorables à cette mesure et à ceux qui réclament des référendums sur à peu près tout au nom des droits du peuple à je ne sais plus quoi. 

Je suis un peu las de tous ces amalgames. Mon billet d'hier portait sur ce droit de vote mais les débats dans Twitter ont dégénéré autour de "l'obligation" de faire un référendum pour la ratification du traité Européen. 

À se demander si certains ont encore le moindre recul. Ce qu'il y a d'à peu près sûr, c'est que la réponse à ces deux référendums serait négative. De plus en plus, réclamer un vote des citoyens est une manière de se déclarer "plus démocrate que moi tu meurs" plutôt qu'avouer qu'on est contre le fait de vouloir aller dans le sens choisi par nos élus. 

C'est donc un déni de démocratie. Nananère.

Quant à François Fillon qui exige solennellement que François Hollande s'exprime sur ses intentions vis-à-vis de ce droit, inutile de rappeler à quel point c’est grotesque. D’une part, c'est un engagement de campagne de François Hollande. Ce dernier n’a pas à s’expliquer devant quelqu’un qui n'est que candidat au poste de chef de l’opposition. D’autre part, si François Hollande ne respecte pas cet engagement, je connais des lascars de l’UMP qui vont crier au loup.

Ou alors François Fillon souhaite que François Hollande mette en musique sa proposition pour avoir le plaisir de lutter contre ce qu'il n'aurait pas à faire si le Président de le faisait pas... Faut être tordu.

D'après les deux Pieds Nickelés qui restent en course pour la tête de l'UMP (Filochard a abandonné hier), faire de l'opposition, c'est brailler des âneries quand les parlementaires de la majorité font une tribune... Quel que soit l'heureux élu, les cinq années vont être longues. 

J'espère au moins que les 75 (?) députés socialistes à avoir signé ce machin n'oublieront pas que ce sont Copé et Fillon qui font la une de l'actualité politique grâce à eux...

Bravo les gars...

32 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon, un engagement est un engagement.

      Supprimer
    2. (ah ben pardon, j'ai réécrit le commentaire à cause de la fotdorto. )

      Supprimer
  2. "faire de l'opposition, c'est brailler des âneries quand les parlementaires de la majorité font une tribune... " --> comme les cinq dernières années (et comme souvent, quand on est dans l'opposition...) Mais si ça se termine aussi bien pour l'opposition, je leur souhaite de continuer longtemps comme ça... (même si oui, c'est long...)

    Mais sinon tu as raison sur le fond, sur la tribune qu'offre à l'UMP ces 75 grands malins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un autre côté, si à chaque billet tu me dis que c'était pareil il y a cinq ans, le temps ne vas pas aller plus vite...

      D'autant qu'il y a cinq ans, l'opposition était plutôt occupée à s'engueuler et la majorité ne lui offrait pas de tribune pour parler d'une même voix.

      Supprimer
  3. "Ce qu'il y a d'à peu près sûr, c'est que la réponse à ces deux référendums serait négative."

    Le gouvernement ne prend-il pas davantage de risques en refusant l'idée du référendum ?

    Quand il était en campagne en banlieue, c'était quand même un cheval de bataille de Hollande.

    RépondreSupprimer
  4. Un référendum c'est un déni de démocratie. Mais bien sûr. Bientôt, "les manifestations, déni de démocratie" ? "Les élections, déni de démocratie" ?

    Mettre en parallèle les deux référendums est particulièrement absurde. Celui de 2005 avait ouvert un vrai débat et intéressé les gens, sur un sujet important et qui les concerne. Pourquoi ne pas refaire la même chose maintenant ? Le niveau serait un peu plus élevé qu'avec le mariage pour tous ou le droit de vote des étrangers, lois qui elles, ne concernent pas grand monde.

    Et quand bien même. Faire un référendum sur ces deux sujets ? Allons-y ! L'opinion publique est majoritairement pour. Ça remettrait un peu l'UMP à sa place de voir qu'ils n'ont pas le soutient "des Français".

    C'est triste de voir des gens, à gauche, qui ont peur de ce que pourrait donner le résultat d'un référendum. Si c'était Sarkozy qui était au pouvoir, nul doute que le discours serait différent.

    Sinon, il y a un truc que j'ai pas bien saisi, ils ont fait quoi de mal, les 75 ? Il y avait besoin d'eux pour que Copé et Fillon puissent raconter de la merde ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as oublié de noter le "nananère" derrière mon affirmation.

      Et tu en fais une belle : l'opinion serait majoritairement pour les deux sujets ? À la limite, le mariage pour tous, peut-être. Et encore... Lors d'un référendum, les contre ont plus tendance à se déplacer.

      C'est triste de voir des gens de gauche taper sur le gouvernement quatre mois après sa mise en place. Des loosers...

      Supprimer
    2. À part ça tu peux te torcher le cul avec tes leçons de morale.

      Supprimer
    3. "À part ça tu peux te torcher le cul avec tes leçons de morale."

      C'est bien, je vois qu'il y a du niveau...

      Pour l'opinion sur le droit de vote des étrangers :
      http://www.leparisien.fr/politique/sondage-61-des-francais-favorables-au-vote-des-etrangers-28-11-2011-1742468.php

      "C'est triste de voir des gens de gauche taper sur le gouvernement quatre mois après sa mise en place. Des loosers..."

      C'est triste de voir des gens de gauche incapables du moindre esprit critique envers ce que peut faire le gouvernement, juste parce qu'il est "de gauche". Je ne cherche pas à leur taper dessus, il y a des progrès, mais peut-on accepter de la gauche ce qu'on refusait de la droite ?

      Supprimer
    4. Ah ! Sortir un sondage d'îl y a un an, en dehors de toute campagne.

      Et encore une leçon de morale, avec des guillemets à "gauche" pour faire encore plus vrai...

      Supprimer
    5. Merde alors ! Si tout esprit critique envers ce que fait Hollande au pouvoir est une "leçon de morale" intolérable...

      Rappelons juste que l'UMP et le FN n'ont pas besoin qu'on propose le droit de vote des étrangers pour l'ouvrir. Sinon, on peut aussi ne rien faire, ils critiqueront tout pareil, mais rien n'avancera.

      Supprimer
    6. Si tu n'arrives pas à voir où est la leçon de morale, je ne peux rien pour toi et tu seras définitivement dans l'incapacité de communiquer avec des gens qui ne sont pas d'accord avec toi.

      Supprimer
  5. Je crois que tu as bien décrit la situation, j'ajoute un "+1" à ton billet, voilà.

    RépondreSupprimer
  6. Cette histoire de référundum sur tout montre la passivité forte des gens: on ne s'implique dans rien mais par contre, de façon ponctuelle, on veut bien pousser le bouton oui ou non sur un référundum...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il montre aussi qu'ils n'ont pas de vue globale.

      Supprimer
    2. C'est vrai ça, il faudrait qu'ils s'impliquent plus dans la vie politique. Par exemple en allant voter une fois tous les 5 ans et en les faisant taire entre deux. Oh wait...

      Supprimer
    3. Tu devrais changer de ton, arrêter cette position de supériorité et tes leçons de morale. Tu en arrivés à perdre toute credibilité et à renforcer les autres dans leur position.

      C'est à force de faire voter les gens pour des conneries qu'ils se détournent de la politique. D'ailleurs, le texte de 2005 nous est revenu par la petite porte. Vous avez cru intéresser les gens à la politique ? Bravo...

      Supprimer
    4. Quelle position de supériorité ? J'ai insulté des gens ? Raconté que c'étaient des abrutis ? Ah non, ça n'est pas moi, pour le coup...

      Supprimer
    5. C'est bien ce que je dis : tu ne rends même pas compte de ce que tu écris.

      Supprimer
  7. Je suis contre les référendums, je ne suis pas assez compétent pour décider à la place des ceux qui ont été élu sur un programme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ou presque. Le problème des référendums est qu'on demande de voter pour des trucs juridiques alors qu'on n'est pas compétents.

      Supprimer
  8. Je ne pense pas que ceux qui ont voté Hollande aient voté pour TOUT le programme, ni ceux qui ont voté Sarkozy voulaient de TOUT le programme. Car si on ne devait voter que pour ceux dont TOUT le programme correspond à ses idées, il y aurait plus de 90% d'abstentions !
    Donc c'est logique qu'il y ait débat et même referendum quand on touche à la Constitution (MES ou vote des étrangers) ou aux bases de la société (mariage homo et homoparentalité).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir ma réponse ci dessous. Mais à te lire, on pourrait déduire qu'il faut des référendums sur tous les sujets.

      Supprimer
  9. Je vais faire une réponse un peu globale : un des problèmes vient du fait que notre constitution est un peu trop chargée et qu'on est obligée de la modifier pour un oui ou pour un non. Les anglais n'ont pas de constitution et s'en sortent très bien.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.