28 septembre 2012

Et si on augmentait les impôts des journalistes, plutôt ?


Le Gouvernement a sorti son projet de budget. Comme il contient une augmentation des taxes sur la bière, je vais confirmer que c’est un budget de rigueur. Néanmoins, les réactions de la presse sont largement ridicules : il faut vendre.

Politeeks relève le cas du Nouvel Obs, qu’on aurait pu penser qu’il était vaguement favorable au gouvernement. Non. Cet honorable canard nous sort l’exemple d’un couple modeste avec deux enfants. Pour lui, un couple qui gagne 52 000 euros (brut) par an est un couple modeste. Comme dit mon confrère : « au moins 70% des ménages ont moins de revenus mensuels que la famille “modeste” du nouvel obs. »

Restons modestes… D’autant que d’après les calculs du Nouvel Obs, ces braves gens vont voir baisser leurs impôts très légèrement. On peut donc en conclure qu’environ 70% des gens les plus modestes vont voir leurs impôts baisser.

Un peu plus chez les buveurs de bière.

Moi, c’est avec l’Expansion que j’ai découvert l’information. On ne pourra pas rétorquer, non plus, que c’est un canard de gauche.

Il nous dit : « Les classes moyennes ne sont pas épargnées » ! Ah ! Cette joie que peuvent avoir certains médias à démontrer que la gauche est nocive pour les classes moyennes. Je suppose que ça fait vendre.

« Mais les classes moyennes n'échapperont pas à l'effort fiscal. Ni les plus modestes. Ainsi, les ménages les plus aisés ne seront pas les seuls à souffrir du durcissement du plafonnement global des niches fiscales, à 10.000 euros contre 18.000 euros + 4% du revenu jusqu'à présent. Parmi la vingtaine de niches concernées, il y a par exemple l'emploi d'un salarié à domicile, la garde d'enfants, ou les travaux de rénovation du logement. »

C’est bien connu, les classes moyennes dépensent plus de 10.000 euros par an pour la garde des enfants ou l’emploi d’un salarié à domicile.

L’Expansion a fait son article.

Aucun chiffre à l’appui.

Le Nouvel Obs a au moins le mérite de sortir quelques simulations…

Le Figaro nous sort comme à son habitude un sondage pour démontrer ce qui va caresser son électorat dans le sens du poil ! « Croyez-vous que neuf ménages sur dix ne subiront pas de hausse d'impôt ? » J’ai voté oui mais nous ne sommes que 6,05%. Et encore, je suppose que les autres ont lu la question à l’envers à cause de la négation… « Croyez-vous que seuls 10% des ménages paieront plus d’impôt ? » m’aurait paru simple.

Dans son article, le Figaro ne trouve qu’à parler d’un recul de l’état qui ne parle pas de retour à l’équilibre en 2017 mais d’un retour à 0,3 qui pourrait bien être 0,9. Je suppose que les revenus modestes ne lisent pas le Figaro. Ils ne savent pas ce qu’ils perdent. Quant aux remarques du Figaro sur les prévisions économiques à moyen terme, je m’en tape le machin, à peu près autant que des prévisions en question.

Pourtant, le Figaro a fait une une bien trash…

Surprenant, le Point ! Ils ne font pas la une de leur site web pour torpiller le Gouvernement. Les mesures ne sont pas assez fortes pour eux ? Juste un article pour présenter quelques mesures.

Ils faiblissent ?

28 commentaires:

  1. On peut donc en conclure qu’environ 70% des gens les plus modestes vont voir leurs impôts baisser.

    il faudrait voir avec plus de précision, et surtout faire des calcul précis, si par exemple je passer de 2000 a 2020 euros d'impots est ce un drame ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage également l'opinion de N. du Comptoir; et pourquoi pas ? On a comme l'impression que les journalistes seraient hors catégorie, hors classe, "intouchable" on ne peut plus, alors qu'une aussi modique contribution soulève déjà toutes les frayeurs...

      Supprimer
  2. Oui pour la hausse de l'impôt des journalistes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle méconnaissance de la réalité d'une profession vue par le petit bout de la lorgnette parisienne. Sur les 35 000 journalistes, mis à part quelques privilégiés, beaucoup ne gagnent pas 1800 € par mois pour des horaires avoisinants les 60 h hebdos. Quand ils ne sont pas pigistes payés au lance pierre...

      Les 7 650 € d'allocation pour frais d'emplois sont devenus par la grâce des patrons de presse un élément important de leur rémunération.

      Supprimer
    2. Qu'ils fassent des articles pour dénoncer leur condition, alors.

      Supprimer
  3. Oui pour la hausse des impôts de tous ceux qui votent à gauche, ils la souhaitent tellement ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les impôts ont plus augmenté avec le gouvernement précédent connard. Et il a ruiné le pays, trou du cul.

      Supprimer
  4. Rappelons aux poissons rouges que lors de la campagne sarkozy avait annoncé s'il était élu 115 milliards d'efforts dont 40 milliards d'impôts nouveaux
    (http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/sarkozy-confirme-115-milliards-d-euros-d-efforts-02-04-2012-1447409_324.php)

    RépondreSupprimer
  5. Les journaux/magazines veulent peut-être faire croire à leurs lecteurs que ce sont des gens modestes, alors que la presse est déjà un produit de luxe :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le temps ils essayaient de leur faire croire qu'ils étaient riche pour vendre des produits de luxe.

      Supprimer
  6. Bon ... j'ai élevé CINQ enfants et je n'ai jamais déduit de mes impôts les factures de crèche, ni les factures d'avion de l'aîné, mon beau-fils handicapé lorsqu'il a dû intégrer un établissement spécialisé à 1000 km de chez nous et qu'il fallait bien qu'il revienne à la maison 1WE/2 selon les psy qui voulaient pas qu'il pense qu'on privilégiait ses petits frères ... vu que que les psy pensaient que quand on est sourd et psychotique on est c..., ce qui n'est absolument pas le cas.
    Ni non plus je n'ai déduits les factures de restaurant scolaire, ni la nounou quand ils étaient malades, de préférence l'un après l'autre, hein ... ça vous saoulerait pas trop d'être malades tous en même temps, j'M pas les trucs échelonnés ...
    Bon ... y'en a qu'une qui me comprend, c'est PRINCESSE 101 !
    Hey, les catégories moyennes, le Président qui se prend pour l'Etat "Providence", et qui n'est qu'un séducteur pour son parti politique, un démagogue qui n'en a rien à faire de votre avenir ... c'est fini !
    On veut un avenir ouvert et meilleur pour nos mioches et aussi tous ceux de la terre ... que l'ultralibéralisme maintien dans un esclavage horrifiant pour soutirer de quoi vous séduire !

    RépondreSupprimer
  7. Par rapport à ta conclusion, je me demande ce que va titrer demain Libération (ce vilain canard qui met la TVA sociale à sa une) ^___^

    Sinon on verra bien... (mais bon, tu défends bien le projet)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Je ne défends pas. Je trouve que la presse est nulle. Je n'ai jamais défendu les hausses de prélèvements obligatoires.

      Supprimer
  8. Sacrée classe moyenne! J'aimerais bien être une classe moyenne à 52000 euros!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, Wauquiez, tu reviens nous définir un peu les classes moyennes oui où merde, où faut aller te chercher par la peau du cul ?

      Supprimer
    2. ah parce que 2 salaires a 1700 euros net et on fait parti des privilégiés ?
      faut pas non plus déconner !

      Supprimer
    3. parce que 2 salaires mensuels a 1700 euros net et on est privilégiés ? faut pas non plus déconner !

      Supprimer
  9. Je vote pour l'annulation des avantages fiscaux des journalistes. ;)

    RépondreSupprimer
  10. Le Figaro défend les riches, c'est normal. L'observateur sort des chiffres bidon : c'est de la sorcellerie.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.