10 octobre 2012

Mariage pour tous (même les réac)


Matignon a annoncé que le projet de loi pour le mariage pour tous sera présenté en Conseil des Ministres le 31 octobre

L'occasion de montrer ma solidarité avec François Hollande puisque Gérard Longuet a ironisé sur le fait que le Président de la République veut le mariage pour tous mais pas pour lui. Je ne veux pas non plus du mariage moi. Je me fous d'ailleurs du mariage pour les autres y compris pour les homosexuels mais il m'est insupportable de constater que tout le monde n'a pas les mêmes droits. Et de constater qu'on puisse avoir de tels réactionnaires parmi nos élus. 

Pendant la discussion de la loi au Parlement, on va probablement assister à un concours de propos réactionnaires. 

Monsieur Longuet veut-il prendre de l'avance pour avoir des chances de gagner ?

Sait-il qu'aujourd'hui comme depuis l'origine de l'humanité, il arrive que des hommes et des femmes vivent ensemble, forniquent et tout ça sans être mariés ?

Ça n'est pas nos oignons (si je puis me permettre). 

82 commentaires:

  1. Tiens, aujourd'hui la police est grasse !??
    :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens oui ! J'innove. Je fais le billet avec l'application Notes de l'iPhone et je copie directement dans Blogger sous Chrome.

      Supprimer
    2. Ca change de la police Marseillaise qui est dégraissée

      Supprimer
  2. Cher Nicolas,

    Sur le fond vous avez raison. On devrait tous avoir les même droits.
    Mais
    Le mariage n'est pas un droit. C'est un mot avec une définition et il n'appartient pas à l'état d'écrire les définitions des mots.

    Un enfant n'est pas un droit. c'est une personne. Et il n'appartient pas à l'état de dire ce qui est une personne et ce qui ne l'est pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un type qui commence son billet par "cher Nicolas" mais n'a pas les couilles de signer est nécessairement un con.

      Ou il n'a pas de tête. Peu importe.

      Dans la mesure où les homos n'ont pas le droit de se marier, on peut considèrer que le mariage est un droit.

      Surtout il donne des droits ce qui revient au même.

      Un couple d'ivrognes dégénéré aura le droit d'élever un môme mais pas un coupe d'homos bien éduqué, propre sur lui et tout ça ?

      Supprimer
    2. Et un couple d'ivrognes dégénérés et homo/bi/trans ?

      Supprimer
    3. Bon.
      J'essayais d'être urbain, désolé. (et pour moi, ne pas signer est une question de survie dans le milieu dans lequel j'évolue.)

      Donc je reprends,

      Cher Monsieur, (je ne vais pas me départir de mon urbanité parce que je me fais traiter de con, tout de même. Con, peut être, mais urbain.)

      Votre argumentation s'appelle un syllogisme.

      (quant à l'argument du coup du couple d'ivrognes dégénérés, franchement, je ne vous reconnais pas...)

      Signe : un anonyme, parce que sur ce blog c'est permis.

      Supprimer
    4. Ce n'est pas un sillogisme et même si ça en était un où serait le problème ?

      Je dis trucs, tu réponds qu'ils ne sont pas valables sans argumentation.

      Je n'ai pas de temps à perdre. Adieu.

      Supprimer
    5. le vrai problème c'est le réel.
      adieu.

      Supprimer
    6. Le réel : des trous du cul qui commentent les blogs sans tenir aucun propos constructif.

      Supprimer
    7. Facho de gauche.

      Supprimer
    8. Houlà, ce billet a attiré les commentaires de tous bords, ce qui signifie peut-être qu'il n'est pas un sujet pris à la légère par la société. On met souvent en arrière-plan les questions sociales, mais il semblerait que celle-là bénéficie d'une vitrine de 1er choix.
      Buenas dias!

      Supprimer
  3. Il est vrai qu'au delà du droit au mariage, il y a le droit à l'adoption qui vient avec.

    Le fait qu'un couple homosexuel puisse adopter peut rebuter les esprits les plus ouverts.

    Ce qui m'a toujours étonné c'est qu'aujourd'hui une personne célibataire au yeux de la loi (comme François Hollande par exemple) à le droit d'adopter. Elle est pourtant possiblement en couple (hétéro ou non). Et ça ne semble choquer personne, même pas nos réactionnaires de service.
    En revanche pour justifier que le droit à l'adoption ne devrait pas être toléré pour un couple homosexuel l'argument principal est de dire qu'un enfant à besoin d'un papa et d'une maman comme mère nature l'a prévu.

    Cherchez l'erreur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un gamin a besoin d'un père et d'une mère (et pas d'un papa et d'une maman, on n'est pas débiles) pour être conçu.

      La nature n'a rien prévu de plus.

      A part le cancer, le sida,... Alors se revendiquer de la nature pour défendre un truc,...

      Supprimer
    2. Ouais faut s'appeler Boutin quoi :)

      Supprimer
  4. « La nature n'a rien prévu de plus. »

    Elle n'a pas prévu non plus que deux mammifères du même sexe puissent avoir un enfant : argument boomerang.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'importe quoi. Qu'appellez vous "avoir" ? Faire ou élever ? Pour l'élevage la nature n'a pas prévu grand chose...

      Supprimer
    2. Ah si, elle apprend à chasser, à se méfier, et à protéger ses petits. La nature éduque, alors que le Français ne sait pas ce que c'est. Il croit que c'est la République qui doit éduquer.

      Supprimer
    3. Pierre, si tes interventions sont faites pour raconter n'importe quoi tu peux les éviter.

      Supprimer
  5. On veut une vrai loi sur le mariage gay, pas une loi de tafiole!:D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a des coups de boules qui se perdent, gros con.
      désolé Nicolas pas pû m'empêcher.

      Supprimer
    2. Empêche toi : on ne répond pas aux trolls, ça les encourage.

      Supprimer
  6. Toujours est-il qu'il ne faut pas être une tarlouze pour présenter une telle loi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que tu es soupe au lait Pierre !!! Private joke.

      Supprimer
    2. Une private joke pas signée est le summum du grotesque.

      Supprimer
    3. Go fuck yourself Nicolas, go fuck yourself.

      Supprimer
    4. Trou du cul, j'espère que tu vas finir par comprendre que ton humour n'en est pas tant que tu restes anonymes puisqu'il ne fait rire que toi. J'aurais pu répondre, par exemple, que je n'avais pas la bite assez longue pour m'enculer moi même.

      Supprimer
  7. je me trompe ou ton billet ne parlait que du mariage ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et non justement ce sont 2 choses distinctes.
      Donner le droit de s'unir à 2 personnes n'implique pas nécessairement l'adoption.
      Je suis pour que les gens aient tous les mêmes droits sans prendre en compte leurs orientations sexuelles mais contre l'adoption qui ne regarde pas que leurs personnes.

      Supprimer
  8. Je suis assez d'accord avec toi sur le sujet, étant moi-même pour les mêmes droits en union libre ou dans le mariage.
    La loi ne va pas assez loin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à ce niveau, bien entendu, pour l'adoption et les enfants, c'est différent: un couple, ce n'est pas une famille, à la rigueur un foyer(fiscal)

      Supprimer
    2. Que veux-tu? mon seul côté réac: j'ai du mal avec la notion de famille sans enfants. Chacun son avis, non?

      Supprimer
    3. Oui mais la famille ce n'est pas le mariage.

      Voilà un sillogisme pour répondre à l'autre abruti plus haut.

      Supprimer
  9. C'est marrant comme à chaque fois qu'on fait un billet sur le mariage gay, ça dévie dans les commentaires.
    Chez moi, on parle d'inceste.
    C'est passionnant, mais tellement loin de mon propos... Et de cette loi que tu défends ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps (mais pourquoi “en même temps”, gros abruti ?), c'est aussi l'un des intérêts d'ouvrir les commentaires sous un billet : voir où et comment la conversation va bifurquer, dériver…

      Supprimer
    2. Ah vois voilà le gros ! Sur le blog bistro (dans le blog, pardon), j'ai fait un billet à conclusi hautement réac.

      Supprimer
    3. Ben oui, je l'ai vu : j'ai même commenté.

      Supprimer
  10. Comme quoi même si on s'en défend par souci de modernisme ça perturbe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup n'osent pas vraiment encore donner leur réel sentiments sur ce fait sociétal pour ne pas paraitre hors jeu . penser qu'une majorité est pour le mariage gay et pour l'adoption etc... est a mon avis une grosse connerie.j'espère avoir bien répondu à ton interrogation.

      Supprimer
    2. On ne fera pas tout avec une majorité. La peine de mort a été abolie sans.

      Supprimer
    3. La peine de mort s'oppose de fait à la nature humaine je ne suis pas sûr qu'autoriser seulement le mariage hétéro soit du même acabit en tout cas cela n'empêche nullement les homo de s'aimer.
      Par contre la société est capable d'interdir des mariages entre un homme et une femme en soupçonnant un marige blanc ou gris alors que si l'un des 2 retourne dans son pays il risque la mort.
      En mettant tout dans la balançe je m'interroge sur les vrais problèmes a régler .

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Oui. Voir mon blog geek. J'ai fait un test ici. C'est raté.

      Supprimer
  12. Et si on réservait le mariage aux homos ?

    Les autres se contenteraient d'une union leur apportant exactement les mêmes droits et pourraient se marier religieusement si tel est leur bon plaisir...

    Ça serait complètement idiot mais tellement moderne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petite rectification, si vous le permettez, mon cher : ce serait idiot DONC tellement moderne.

      Supprimer
    2. Jacques,

      Je me fous du mariage. Si des clowns y sont attachés c'est leur problème.

      Ce qu'il faut c'est l'égalité des droits.

      Faudrait pouvoir faire des mômes en s'enculant.

      Supprimer
    3. Voilà une jolie brève de comptoir !

      Supprimer
  13. Le mariage civil est un contrat.
    Pour les personnes croyantes, vient ensuite un sacrement.
    Ce n'est pas parce que certaines religions n'acceptent pas le mariage de tous - y compris de leurs prêtres ! - que la République doit se soumettre à leurs interdits.
    Il n'y a aucune raison que les personnes de même sexe qui souhaitent se marier ne le puissent pas. De nombreux pays ont fait évoluer leur législation,faisons de même.
    Quant au mariage lui-même, j'ai déjà donné, merci ! ... Il faudrait le faire évoluer aussi ...bannir l'obligation de fidélité qui sert de point d'appel à des tyrannies jalouses insupportables ... Bannir aussi le divorce pour faute : personne n'y est pour savoir ce qui se passe, les proches sollicités pour témoigner ... témoigner de quoi ? Toute cette indignité, toute cette boue des gens, qu'est-ce que ça fout devant la justice, est-elle faite pour ça ? Est-ce que les juges ont le temps de lire ces âneries ? Est-ce qu'il est normal de traîner l'autre dans la fange ? de médiatiser l'intime ?
    Pour le moment, le mariage dans notre pays, c'est environ 70% de ruptures très très moches ...
    Alors oui, ouvrons-le à tous ceux qui veulent se marier, et réformons le, pour obliger les gens à se respecter et à se séparer éventuellement, sans violences.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A l'origine, Apo, j'étais contre le mariage pour tous (je suis devenu pour parce que les contradicteurs sont trop drôles). La notion de mariage aurait du sortir de notre droit. Ce qui importe c'est de donner les mêmes droits à tous.

      Comme tu dis le mariage est un sacrement. Un truc religieux.

      Donner au pacs l'importance du mariage aurait eu de la gueule.

      Supprimer
    2. "Donner au pacs l'importance du mariage aurait eu de la gueule."

      Ça aurait dû être la solution. Mais ça n'aurait pas eu ce côté destruction des bases de la société qui anime certains.

      Supprimer
    3. Ah ben on est d'accord ! En gros (il est 23h30) : il aurait fallu supprimer le mariage du code civil au profit d'un autre machin...

      Supprimer
    4. Cela étant, Jacques, vous vous foutez souvent de ma gueule parce que je défends souvent Hollande (voire toujours), mais lui même ne soutient le mariage "pour tous" que pour des raisons électorales.

      Moi, même, j'ai toujours lutté contre (dans le sens de notre discussion et vous pouvez prendre Didier à témoin, non pas pour son orientation politique mais parce que ça fait des années qu'il me lit) mais je suis devenu pour uniquement parce que je me rends compte que les arguments contre sont souvent grotesques (voir une partie des commentaires, ici).

      Supprimer
  14. "Le mariage n'est pas un droit. C'est un mot avec une définition et il n'appartient pas à l'état d'écrire les définitions des mots."

    Encore une fois, impossible de répondre avec cette saloperie de Blogger.

    Bon, le raisonnement ci-dessus est spécieux. Si on va par là, on peut aussi bien dire "La sécurité n'est pas un droit. C'est un mot avec une définition et il n'appartient pas à l'état d'écrire les définitions des mots." Ou la retraite. Ou l'accès aux soins. Ou n'importe quoi, vu que nous userons toujours de mots avec définition que l'état ne saurait écrire. Parce qu'il n'a pas le droit ?

    RépondreSupprimer
  15. C'est pénible à la fin cette idée du "mariage pour tous", ou dire que les "homos n'ont pas le droit de se marier". Je ne vois nul part dans le code civil un article interdisant aux homos de se marier. Qui les empêche de se marier ? Personne ! Je ne vois pas où est le problème...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être aimeraient ils se marier entre eux. C'est interdit. Surtout entre homos du mêle sexe. (Je ne parle pas de la taille).

      Supprimer
    2. On le vide de son sens, tout simplement. Il n'a plus aucune portée sacrée, mais est seulement un contrat administratif.

      Supprimer
  16. Je rectifie moi-même la faute d'orthographe "nulle" avant de me faire incendier par l'hôte qui a l'arrogance d'un SS ressentant comme une certaine supériorité sur les autres. Et je m'y connais en SS puisque je suis réac donc fassiste donc nazi !

    RépondreSupprimer
  17. Si la loi l'interdit, pourquoi ne pas s'arrêter là ? A quoi sert d'avoir des lois s'il faut les changer à chaque fois qu'on y contreviendrait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage, à chaque fois qu'on fait preuve d'ouverture d'esprit en discutant avec des gens de gauche on a tout de suite droit de mesurer l'intolérance qui les caractérise.

      En fait, je suis comme vous, moi aussi je m'en fous du mariage homo, d'ailleurs je me suis toujours foutu des homos.

      Supprimer
    2. Si ça peut te rassurer, ils te le rendent bien.

      Quelle ouverture d'esprit, au fait ? Comment un anonyme peut-il avoir un esprit ? Et de l'esprit ?

      Supprimer
    3. J'ai mis mon nom, en revanche je ne vois pas le vôtre. Si par hasard mon nom devait être un pseudo, essayez d'imaginer ce que pourrait être la vie professionnelle dans un pays attaché à sa liberté d'expression (comme le nôtre par exemple) de quelqu'un qui n'aurait pas tout à fait la même façon de penser que vous. Si vous deviez réfléchir une fois ce soir, ce pourrait être à ce sujet.

      Supprimer
    4. Mais tu es taré mon pauvre ami. Mon nom est indiqué dans l'onglet "mon bureau" de ce blog mais je ne le mets pas en clair partout pour des raisons professionnelles ! Tu crois donc qu'en sept ans de blogage je n'ai pas réfléchi au sujet et tu viens me pondre une théorie ici, anonymement ou presque (je ne peux pas vérifier tes pseudos).

      Désolé de ne pas avoir reconnu ton vrai nom (j'ai beaucoup de trolls ce sois), il ressemble trop à un pseudo (cela dit sans la moindre grossièreté, je subis moi même tellement de jeux de mots idiots sur mon patronyme - Jégou et des couleurs, et tout ça - que je finis par vouloir rétablir la peine de mort dans les cas de plaisanteries sur les pseudos).

      Cela étant et compte tenu que je ne suis moi même pas du tout anonyme, ton commentaire ne veut rien dire, il est hors sujet et tu devrais aller te faire foutre ailleurs plutôt que de me casser les burnes.

      En Français : les connards qui n'ont aucun argument sur le sujet et essaient de passer par la bande méritent des baffes.

      Supprimer
  18. Voyez-vous M. Jégou quand je parle à mes amis qui sont tous (sauf moi) antisémites, racistes et homophobes, on a au moins l'heur d'évoluer dans un climat de politesse, de chaussures cirées et de sérénité.

    PS : si je vous donne mon vrai nom vous m'insulterez encore plus fort car il ressemble au pire des pseudos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vois tu connards, je n'ai aucune raison d'être poli avec un type qui m'importune. Un des plus grossiers personnages que je n'ai jamais vu : faire chier les braves gens à minuit.

      Vas chier.

      Supprimer
    2. C'est ce que je vais faire et c'est la seule chose que sait faire mon trou du cul.

      Je vais quand même te donner un argument contre le mariage homo puisque je vois que tu m'aimes bien finalement.

      Je vais reprendre les arguments de l'évêque de Paris qui disait que c'était la porte ouverte à l'inceste, à la pédophilie et à la polygamie. Comme tu es quelqu'un d'intelligent tu n'auras pas pensé que les homos encourageaient ce type de pratique, et moi non plus je ne le pense pas sincèrement. Ce qu'il faut comprendre c'est que le mariage homo fait tomber un tabou de notre société, un tabou fondateur. S'il tombait, pourquoi ne pas faire tomber les autres que sont l'inceste, la polygamie, la pédophilie ou l'anthropophagie .

      Supprimer
    3. Mais c'est n'importe quoi. Le taré qui veut nous amener sur le terrain d'une espèce de morale dont il a défini lui-même les contours.

      Supprimer
    4. C'est vrai que le tabou est un bon garde fou..

      Supprimer
  19. Sale gauchiste de merde, tu ne peux pas rester poli et traiter les gens dignement !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.