31 octobre 2012

Un nouvel aéroport dans le grand ouest ?

Notons que je me fous un peu de cet aéroport de Notre Dame des Landes, habitant à 8 kilomètres d’Orly mais la fronde des blogueurs du Front de Gauche m’amuse beaucoup. Babelouest vient de commenter à ce sujet mon billet d’hier à propos de la polémique Ayrault. Gauche de Combat tente de nous expliquer que si on est à gauche, on doit lutter contre. Allez savoir pourquoi ?

Il y a eu d’importants heurts, hier, entre les opposants et les forces de l’ordre, accusées par nos gauchistes de les martyriser, or, à ma connaissance, les blessés sont parmi les forces de l’ordre.

Certes, favoriser le transport aérien en ces temps de disette pétrolière peut surprendre, mais pourquoi ne pas écouter aussi ceux qui sont pour l’aéroport.

Ce projet est sur les rails depuis près de 50 ans. Il sera correctement desservi par le rail et par la route ce qui nous changera de l’aéroport actuel de Nantes et sera un plus pour tous les habitants du grand ouest qui doivent généralement se taper une nuit à Roissy à l’aller et au retour quand ils voyagent.

Les risques liés à la hausse des gaz à effet de serre est minime : l’autre aéroport est amené à fermer et celui de Rennes devrait perdre du trafic, d’autant que Rennes « se rapproche » de Paris. L’aéroport concurrencera les aéroports Parisiens.

L’Aéroport de Nantes Atlantique est amené à être rapidement saturé, dans l’attente, avec toutes les contraintes écologiques et sécuritaires vu qu’il est dans une zone d’habitations denses. « 11 000 personnes seraient atteintes par les nuisances sonores et un grand nombre d'établissements publics seraient situés dans la zone de bruits (lycée de Bouaye, cinq écoles et deux établissements de santé...). De plus, elle toucherait un secteur où Nantes Métropole prévoit l'aménagement de l'une des trois forêts urbaines de l'agglomération. L'aéroport Nantes Atlantique est plus proche des quartiers habités et du lac de Grand-Lieu, une réserve naturelle. »

« L'aéroport Nantes-Atlantique est situé à un kilomètre du lac de Grand-Lieu (réserve ornithologique et piscicole de l’Ouest) et du cœur de Nantes (42 000 personnes concernées par l’actuel PEB). Il est entouré par des zones habitées et agricoles. L'axe de son unique piste impose aux avions de survoler ces zones habitées et fortement urbanisées par 50 % des atterrissages (10 000 avions par an) à moins de 500 m d'altitude et dès le décollage également. »

« À Notre-Dame-des-Landes, les promoteurs du projet affirment qu'il n’y aura pas de survol de zones urbaines denses lors des décollages et atterrissages, grâce à la suspension de toute urbanisation dans le périmètre de la zone d'aménagement différé défini en 1974. En outre, deux pistes parallèles spécialisées (atterrissages et décollages indépendants) seront utilisées pour un meilleur niveau de sécurité et de protection des populations face au bruit.

Pour l'Union démocratique bretonne (UDB) de Loire-Atlantique, qui soutient le projet d'aéroport, son abandon signifierait la centralisation accrue du trafic aérien français sur les plateformes parisiennes, avec le renforcement de la centralisation ferroviaire et routière : lignes à grande vitesse, aménagements gigantesques des liaisons internes au Grand Paris (comprenant les liaisons entre Roissy, Orly et La Défense), cristallisation supplémentaire des avantages concurrentiels dont bénéficie l'Île-de-France et recul corrélatif durable des possibilités d'inventer un polycentrisme français. Enfin, l'impact des pré et post-acheminements (y compris aériens) correspondant à cette centralisation lui paraît difficilement compatible avec le souci de réduire l'empreinte écologique du transport aérien. »

Certes, je pourrais aussi recopier les arguments des opposants mais ils se résument au fait que d’autres pistes n’ont pas été étudiées et que l’opinion publique n’est pas favorable. Il apparaît clairement, quoi qu’en disent les écolos locaux, que l’Aéroport de Nantes Atlantique ne peut pas être réaménagé.

La seule question qui se pose, à mon avis : est-ce que le trafic aérien international est amené à se développer lors des prochaines années (les 40 prochaines, on va dire) ?

Si oui, l’Aéroport doit être construit. Si non, je ne vois pas pourquoi les autorités se fatiguent à expulser des braves qui occupent illégalement des terrains…

Mais si on pouvait arrêter de s'opposer à un projet pour des questions de principe sans se préoccuper des gens concernés ? Ou uniquement pour faire chier l'ancien Maire de Nantes ?

Certes, les Bretons aiment la résistance, comme nous le rappelle Yann.

38 commentaires:

  1. + 10 000
    les opposants ont une courte vue interrégionale alors que NNDL vise à l'interNATIONAL pour l'ensemble du grand ouest qiui en profitera
    à noter que l'aménagement du territoire préconise la baisse des "petits" aéroprts au progfit de 5 ou 6 grands aéroports interrégionaux et une amélioration des dessertes terrestres (route et rail)

    RépondreSupprimer
  2. http://www.avenir-sans-petrole.org/article-notre-dame-des-landes-projet-reconnu-d-inutilite-publique-111725209.html

    http://tribune-pic-petrolier.org/

    à relire dans quelques années quand les W.E. Easy jet à Prague, Djerba ou Ibiza ne seront plus qu'un lointain souvenir.

    Et un petit film à regarder pendant votre prochain vol :

    http://www.youtube.com/watch?v=pnKfhD5rfSE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! UN procès à charge. Et tous les investisseurs qui financent des avions sont des cons ?

      Supprimer
    2. cons c'est vous qui le dites; en tout cas pour le moyen/long terme, ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus avisé.

      Mais tant que ça crée des zemplois (comme ce merveilleux aéroport) tout va bien...

      Supprimer
  3. putain, renseigne toi avant de dire des conneries... http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/notre-dame-des-landes-neuf-blesses-hier-dans-les-affrontements-duflot-reagit-31-10-2012-1891065.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui. Il y à plus e blessés dans les forces de l'ordre.

      Supprimer
    2. " or, à ma connaissance, les blessés sont parmi les forces de l’ordre.". Ben non. Et j'ai fourni la preuve. Point barre et mauvaise foi. Soyons précis, bordel ! Surtout quand on se permet de traiter les autres de menteur, nom de bois ! Quand au rester, et notamment ce que tu laisses croire aux autres sur twitter : m'en fiche : tu as bien le droit de ne pas être d'accord avec les opposants, cela va de soi, mais il conviendrait selon moi de ne pas participer à l'entreprise de désinformation générale sur le sujet, duquel les médias sont si peu préoccupés.. Au point que si peu de monde soit au courant de l’histoire... Si nous n'avions pas fait autant de chahut, tu n'en parlerais même a^s ici, faut être honnête, un peu, des fois. Mais comme tu le dis souvent, tu es chez toi, n'est ce pas, ce qui t'autorises à sabrer tout ce qui ne va pas dans ton sens... On te connait pour ça. Et c'est moi qui pratiquerais des... Oukases ? Mort de rire.

      Supprimer
    3. Tu es vraiment fou. Relis l'article dont tu m'as donné le lien. La première phrase suffit. 9 blessés dont 6 parmi les forces de l'ordre.

      Supprimer
  4. Nantes c'est pas la bretagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est Anne de Bretagne qui serait contente d'apprendre que son chateau n'était pas en Bretagne!!!

      Effectivement Nantes n'est pas en région Bretagne actuelle, mais Nantes est bel et bien en Bretagne "historique"

      Supprimer
    2. historiquement elle l'a été, historiquement elle ne l'est plus !

      Supprimer
  5. "En 2011, Nantes-Atlantique a reçu le trophée ERA Award 2011-2012 du meilleur aéroport européen2."

    Pour dire qu'il est vraiment tout saturé et tout pourri l'aéroport actuel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Et donc les études montrant sa saturation pour 2020 sont nulles ?

      Supprimer
  6. S'il fallait connaître quelque chose en aéronautique pour en parler, ça limiterait l'intérêt de la démocratie et la recette des bistros

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu penses que les dossiers devraient être gérés par les experts uniquement ?

      Supprimer
    2. Non, c'était de l'humour (denrée rare) sur la base du titre du présent blog...

      Supprimer
  7. Je lis, dans les 60 propositions de Hollande:
    - Je veux défendre l'agriculture française et la ruralité
    - Je veux redresser nos finances publiques
    - Je veux faire de la France la nation de l'excellence environnementale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement. On construit les aéroports en milieux rural.

      Supprimer
    2. Oui. Près des champs de choux-fleurs de bretagne.

      Supprimer
  8. Eh non, malgré ce que disent les "autorités", l'aéroport n'est pas saturé, très loin delà, et n'est pas près de l'être (seuls les très riches pourront se l'offrir dans peu de temps).

    Eh non, il ne sera pas fermé, puisque l'usine Airbus qui lui est contiguë aura toujours besoin d'une piste pour transférer par Antonov ses grosses pièces intransportables par d'autres moyens.

    Eh non, le survol de la ville n'est pas une fatalité, mais des pilotes ont osé révéler que, sans justification, c'était le contrôle aérien qui les y obligeait en raison de pressions de certains hauts "(ir)responsables".

    Eh non, la desserte ne sera pas pratique du tout, car le tram-train qui devait y remédier n'est pas programmé dans un avenir relativement proche. Il est tout juste "envisagé".

    Quant aux aéroports, si l'on est conséquent avec l'environnement, on les construit dans la plaine, sans avoir à résoudre des tas de problèmes en particulier d'eau (cette région est la réserve hydraulique du coin). C'est au point que le rapport concernant la loi sur l'eau a donné un feu vert très conditionnel, exigeant certains travaux préalables obligatoires, dont le coût gonfle énormément la facture finale, déjà bien supérieure selon une étude indépendante aux conclusions très optimistes des ingénieurs maison de Vinci.

    A la lecture de ces données, on peut se demander qui est le plus inconséquent. Et j'ai dû en omettre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ajoutons que ce sont 1600 ha de terre agricole qui vont être bétonnés !!!!!

      Supprimer
  9. J'oubliais : pour paraître moins vorace, le maître d'œuvre Vinci a restreint un peu son appétit, raccourcissant les pistes : l'Airbus A380 ne pourra pas l'emprunter. Dommage pour l'exploitant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais pourquoi devrais-je croire, toi, par rapport aux informations officielles ? Je peux chercher des tonnes d'informations sur Internet et trouver un tas de raisons contre. Mais j'ai un doute, toujours, ... Je ne vais pas entreprendre une lutte par mode.

      Supprimer
  10. On veut faire un arrêt au porc, mais est-on sur qu'il ramènera plus d'argent qu'il n'en coûtera?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi veux tu qu'une infrastructure ramène de l'argent ?

      Supprimer
    2. Et les autoroutes, ce ne sont pas des infrastructures ? Elles ne rapportent pas d'argent ? Ls aéroports fonctionnent un peu de la même manière : les compagnies aériennes paient pour les utiliser, les passagers paient aussi/

      Les aéroports sont des entreprises commerciales qui présentent des comptes d'exploitation, de résultats… L'action d'Aéroports de Paris tourne autour de 60 €.

      NDDL sera exploité par Vinci, si je ne m'abuse, et il est prévu que si l'aéroport est déficitaire, le contribuable casquera (c'est de la bonne économie, et un air connu : privatisation de profits, nationalisation des pertes).

      Supprimer
  11. Il suffit de multiplier le prix des billets d'avion par cinq ou six : ne voyageront plus que ceux qui y sont obligés (ou qui ont les moyens de le faire) et plus aucun aéroport ne risquera l'engorgement. Et ça évitera de saloper toute une région avec du béton au kilomètre et de saccager les tympans de ses habitants.

    (Purée ! si on m'avait qu'un jour je serais d'accord avec Babelouest ET GdC…)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a moins de tympans à saccager à la campagne qu'en ville.

      (Z'etes foutu)

      Supprimer
    2. Il est plus simple de supprimer les aéroports...

      Supprimer
  12. "tous les habitants du grand ouest qui doivent généralement se taper une nuit à Roissy à l’aller et au retour quand ils voyagent".
    Une affirmation qui me semble être assez réductrice...Cet été, je suis parti de Nantes pour un séjour à la Réunion...Moins d'une heure de vol pour Orly, une heure d'attente à l'aéroport et vol direct jusqu'à Saint Denis...
    De même pour des vols au départ de Roissy, je n'ai jamais passé une nuit dans cet endroit sinistre. En prenant le TGV à RENNES qui dessert LILLE, l'arrêt à Marnes la Vallée permet de rejoindre ROISSY sans problème (navettes), pour prendre les vols long-courriers de la fin de la journée.
    Et la LGV (Ligne à Grande Vitesse), dans laquelle le Conseil Régional de Bretagne s'est complètement investi, permettra encore plus aux bretons de voyager sereinement sans "se taper une nuit à Roissy à l'aller et au retour"
    Le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes pose donc à mon avis, un problème politique fondamental lié à l'aménagement du territoire et qui est révélateur d'une certaine dérive de la décentralisation. En effet deux projets s'affrontent : celui de la région Bretagne axé sur le développement de la LGV et celui de la région Pays de Loire qui s’arque boute sur un nouvel aéroport international...
    Il faudrait peut être un moment recentraliser tout ça, comme le faisait le ministère du Plan instauré par De Gaulle,(et pourtant, je ne suis pas 'de droite",) ministère grâce à qui la Bretagne se voit aujourd'hui dotée d'un réseau routier que bien des régions nous envient...
    En attendant, aéroport international ou pas, en tant qu'habitant des Côtes-d'Armor, je préfère quand je le peux,prendre le train à la gare qui est située à 10 minutes de chez moi pour aller prendre l'avion, plutôt que de me taper 2 heures de voiture pour aller prendre l'avion à Nantes (et en plus le parking est horriblement cher !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que tu habites à 10 minutes de la gare. Essaie de partir de Loudeac !

      Supprimer
  13. http://blogs.mediapart.fr/blog/ivan-villa/301012/notre-dame-des-landes-lenarque-qui-dit-non

    RépondreSupprimer
  14. Je voulais témoigner d'un fait qui penche plutôt en la faveur de cet aéroport. Pour une fois, je ne vais pas me gêner d'aller dans ton sens. J'ai passé 3 jours à Nantes, dans un Appart hôtel. En discutant avec le réceptionniste, je lui ai demandé s'ils avaient beaucoup de monde depuis leur ouverture (ils ont ouvert je crois il y a 1 ou 2 ans), et il m'avait répondu que oui. Essentiellement des hommes d'affaires. Donc c'est une clientèle potentielle pour cet aéroport. Après, prendront-ils tous l'avion, je ne sais pas, mais c'est tout de même un signe allant dans le sens d'une légitime construction. Enfin, j'avais trouvé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et non : c'est un argument pour la nécessité d'un aéroport à Nantes, pas nécessairement d'un nouveau.

      Supprimer
  15. Je ne connais pas très bien le sujet. En revanche, je sais qu'un PPP c'est forcément pourri et qu'un préfet qui passe chez Vinci, ca c'est pas très normal. http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/11/04/notre-fric-des-landes-par-herve-kempf_1785281_3232.html

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.