15 octobre 2012

Au secours ! Bayrou revient !

En ramenant ma voiture de location, ce matin, j'écoutais François Bayrou qui causait dans le poste (France Inter, vers 8h20).  Je n'ai pas grand chose à dire mais j'ai peur qu'aucun blog n'en parle... Il pourrait sombrer dans l'oubli ce qui serait dommage. 

J'ai noté trois choses. 

1. Il met tous les maux de la France sur le dos de la dette et, donc, explicitement, sur le compte du Gouvernement précédent et de Nicolas Sarkozy. 

2. Même s'il n'aime pas ce terme parce qu'il connait une droite honorable (ne vous fâchez pas, je cite de mémoire), il trouve nulle la stratégie de droitisation menée par Nicolas Sarkozy à cause de Patrick Buisson car elle se base sur la division. Implicitement, il rejette ainsi le positionnement de Jean-François Copé. 

 

Jusque là, ça nous le rendrait plutôt sympathique. Mais...

3. Il critique les propos de Vincent Peillon à propos du cannabis, hier soir. Comme j'étais aussi en voiture à ce moment, j'avais également écouté le Ministre de l'Education Nationale et ses propos ne m'avaient pas spécialement choqué. Il me semble qu'il a uniquement dit que le débat restait ouvert. François Bayrou se contente de rebondir sur les andouilles de droite qui aiment appeler division de la majorité ce qui est uniquement une discussion. François Hollande avait été clair. Le sujet fait la une de Google News, avec un article du Nouvel Obs. On y voit un tweet de Guillaume Peltier. « La gauche française en plein délire.Après la fin des notes, Peillon propose dépénalisation du cannabis.Vive l'école version PS#gauchepétard »

 

François Bayrou est donc invité à choisir son camp. Celui de la division ou celui du débat.

Il est parfait pour rester dans l'opposition toute sa vie. Après avoir été dans des gouvernements de droite.

24 commentaires:

  1. Moi je l'aime bien, il a un côté bon Français, sympathique à la Chirac.
    Pas désagréable.

    Par contre ses électeurs, j'accroche pas du tout. Des centristes dans le fond.

    RépondreSupprimer
  2. un sondage à la con
    si les élections avaient eu lieu hier , y aurait match nul
    mais on s'en fout
    les dernières c'était y a 5 mois
    les prochaines c'est dans 4ans et demi

    alors qu'on arrête les sondages à la con

    RépondreSupprimer
  3. Bayrou, comme tous les centristes, a une option : l'UDI.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que l'UDI fera toutes ses alliances avec l'UMP.

      Supprimer
    2. Je ne pense pas que ça soit la strategie.

      L'idée c'est que la droitisation de l'UMP le rende indiscernable du FN. Du fait la droite dite "républicaine" n'aurait plus d'autre choix que de se rapprocher de l'UDI.

      Je ne dis pas que ça va marcher hein. Mais je penses que c'est ce qu’espère Jean Louis Borloo.

      En cas de sauvetage de L'UMP qui resterait alors le parti de droite traditionnelle, l'UDI ne vivra pas assez longtemps pour faire la moindre alliance.

      Supprimer
    3. @ Nicolas
      En effet c'est ce que Borloo à affirmé mais ne crois tu pas qu'il s'est engagé (bien qu'il en est parfaitement le droit), un peu vite dans cette option ?.. Travailler oui mais avec qui ?.. La droite " Sarkoziste " avec ses outrances, celle de Fillon dite "sociale" ,la "décomplexait" de Coppé!!!
      Compte t'il l'adoucir ou y perdra t'il à la fin son âme ?.

      Supprimer
    4. Le problème n'est pas Borloo mais Bayrou : il ne peut pas intégrer l'UDI.

      Supprimer
  4. Merci bob, j'avais l'impression de gueuler dans le désert !
    Y'me gave avec ces sondages à la con. Grave !
    D'ailleurs, quand j'ai lu ce sondage, immédiatement m'est venu : "Ah, mais si ma tante en avait, ben ce serait mon oncle !" Ouais, je sais qu'aujourd'hui on dirait plutôt, autre chose, mais ça me vient pas naturellement, alors je dis ce qui vient. En même temps je m'appelle pas JBL1960 pour rien ! Bayrou perso me fait pas trop marrer, bailler peut être... A+

    RépondreSupprimer
  5. J'allais parler de ma tante aussi mais c'est déjà fait, merci.
    Qui paie tous ces sondages imbéciles ?
    Ce qui est grave c'est que, si auparavant chacun savait qu'on peut faire dire tout et n'importe quoi aux sondages, tout doucement c'est devenu une façon de diriger l'opinion.
    Il semblerait que Sarko ait une affaire de sondages en cours, payée avec les deniers publics...
    Pour en revenir à Bayrou, pourquoi veux-tu qu'il choisisse son camp ? Il est AU MILIEU il te dit, au Centre quoi !

    RépondreSupprimer
  6. Le pauvre Bayrou. Pour le moment c'est un des rares à ne pas cracher sur le gouvernement.

    Le fait qu'il rebondisse sur le buzz du moment est humain. Il faut bien qu'il existe médiatiquement.

    Je n’apprécie pas particulièrement le personnage mais pour le coup je vous trouve un peu injuste avec lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Je ne suis pas injuste : France Inter a 1000 fois plus d'audience que mon blog.

      Supprimer
  7. François Bayrou est pathétique. Que représente-t-il ? Je l'ai entendu il y a quelques jours sur (Arte ? F5 ?) faire une tirade sur l'école, les quelques personnes autour de la table étaient limite consternés : du rien, du rien, du rien.

    RépondreSupprimer
  8. Je la sens passer et vous ?15 octobre, 2012 13:00

    Pourquoi ne nous parlez-vous plus guère des merveilleuses mesures que prend notre Gouvernement juste ? Bayrou, Sarkozy, Coppé, etc... pitié non ! Donnez-nous notre vaseline quotidienne.

    RépondreSupprimer
  9. "Il met tous les maux de la France sur le dos de la dette et, donc, explicitement, sur le compte du Gouvernement précédent et de Nicolas Sarkozy. "

    Ce que vous dites est faux, il met tous les maux sur le dos des gouvernements qui se succedent depuis près de 50 ans, de droite comme de gauche.

    Je pense qu'il a en grande partie raison. La dette est aujourd'hui le problème numero un car elle empêche ce gouvernement de faire ce qui devrait être fait.

    On devient riche en payant ses dettes.

    JFC est un âne, en plus d'être une crapule.

    Peillon est également un âne d'avoir parlé du cannabis alors que la position du gouvernement auquel il appartient à toujours été très claire.

    Même si je pense que le débat doit être posé tout en étant pas forcement favorable à la légalisation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le lascar avant toi parlait de vaseline...

      Tu n'as pas écouté Bayrou ce matin : il a explicitement parlé uniquement des 600 milliards du gouvernement précédent.

      Supprimer
    2. Donc c'est un crétin ou un inculte, car le problème ce n'est pas "les 600 milliards", c'est le concept même de ne faire que des budgets en déficit depuis 50 ans en pensant qu'une dette ne se rembourse pas.

      Ce type à malheureusement perdu toute crédibilité en plus d'avoir perdu tout électorat.

      Supprimer
    3. Fais pas chier. Il a constaté à juste titre que le gouvernement précédent que tu sembles vouloir défendre a été le pire. Tu es grotesque dans ton argumentations.

      Supprimer
  10. 1) Peillon est con car le débat est fermé depuis juin par le Près et le 1er M

    2) sans Bayrou, Sarkozy serait sans doute encore à l'Elysée et tu pleurerais ta mère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu crois vraiment que des électeurs ont écouté Bayrou ? Pauvre type.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.