17 octobre 2012

Rendez-nous notre blogosphère d'antan !

Mon copain FalconHillse plaignait récemment d'un changement d'ambiance dans la blogosphère etil a parfaitement raison. Je pense qu'il il y a eu un bouleversement début2011. Il faudrait confirmer la date mais elle correspond d'une part à une phasedu développement de Twitter et d'autre part au début d'une période politique de plus en plus intense, au point qu'on se demande si elle varetomber un jour. Surtout sur les blogs avec cette histoire de classement.Chaque semaine on se retrouve avec un nouveau motif de contrariété. 

Et encore, FalconHill n'a pas de chance : il n'est pas unblogueur politique de gauche.  

On ne mesurera pas l'état d'esprit d'un blogueur politiqueproche des socialos sans se rappeler certains événements de cettepériode. 

Il y a eu l'affaire DSK. J'ai eu des procès en antiféminismevoire en machisme, en goujaterie,... Alors que je ne faisais que défendre laprésomption d'innocence et DSK en personne, sur des aspects plus humains vuqu'il a battu le nombre de unes dans la presse mondiale. 
Ensuite, pendant l'été, il y a eu les débats pour laprimaire. Les engueulades entre copains, même très proches ont parfois ététerribles. D'autant plus terribles, pour moi, que j'avais choisi le favori.Tous les coups étaient permis y compris les procès, ces fameux procès, en"mauvaise gauche". 

J’imaginais des tribunaux populaires prêts à m’exécutersur le champ…

Des le lendemain de la primaire, les blogueurs soutenant lePS se sont mis en ordre de marche mais les mêmes procès ont continué de la partdes blogueurs du Front de Gauche qui n'ont jamais voulu admettre que nos idéauxpolitiques sont assez proches mais que tout n'est pas possible dans notre mondeet qu’il fallait gagner des élections. 

Quelques semaines après l'élection, l'état de grâce étaitterminé et les blogueurs de gauche qui ne l'ont pas soutenu à la primaire sontdevenus de plus en plus critiques. J'aurais aimé pouvoir penser que ladémocratie  nécessitait un vague soutien à ceux qu'on a mis en place. Ilfaut croire que non. 

Là, avec cette histoire d'explosion de classement, c'estune nouvelle étape qui est franchie dans la destruction de cette bonne ambiancequi avait duré jusqu'à début 2011

La mauvaise ambiance est à relativiser : on continue àrigoler, avec les copains, à se voir dans la vraie vie, à organiser des soiréesde blogueurs (la prochaine demain et la suivante le 30)...

Mais il manque quelque chose, je crois que c'est le respect

Twitter y est pour beaucoup. 

1. Avec sa montée en charge, on a de plus en plus delecteurs qui ne viennent pas du monde des blogs. 
2. Les gens ont pris l'habitude d'émettre des jugementspéremptoires en 140 caractères. J'ai toujours insulté les commentateurs qui megonflaient mais certaines formules font beaucoup plus mal. Mon copain Rimbus disait ce matin dans unmessage privé que l'insulte ne se mesure pas au niveau de grossièreté. 
3. Avant Twitter, quand on était séduit par billet, on faisaitdes billets pour le signaler à ses propres lecteurs. Maintenant, on RT et onpasse. Ils sont noyés dans des tonnes de tweets, des tweets de complaisance...

On en revient à cette période de début 2011, c'est un peuavant que les tweets ont été pris en compte dans ces classements. Du coup, on apris l'habitude de se RT, jusqu'à mettre en place des RT automatiques àl'occasion de la Présidentielle. 

Les classements ne sont qu'anecdotiques. C'est bien Twitterqui a déclenché la fuite en avant vers Twitter, avant de se retrouver gavés,maintenant. On se rend compte que Twitter apporte moins de 5% des visiteurs(précisément4,33 dans une période récente, au présent blog) mais beaucoup decommentateurs casse-couilles qui n'ont rien compris aux blogs, qui ne sont quedes espaces où des êtres humains expriment ce qu'ils ont envie d'exprimer. 

On pourrait dire que Twitter a tué la blogosphère mais çafait des années qu’on annonce la mort des blogs alors qu’ils sont de plus enplus vifs !

Il n’empêche que c’était mieux avant. Je vire réac.

La sortie du classement, que j’espère massive de la partdes blogueurs puisque de plus en plus, on a voulu nous mêler à des sites qui nesont pas des blogs, pourrait être salvatrice.

Rendez-nous la blogosphère d’avant, celle de Vendredi où deslascars retenaient nos textes parce qu’ils jugeaient qu’ils valaient la peine d’êtrepubliés et que l’on continuait à rigoler avec les copains, de blog en blog,en attendant la prochaine fois où l’on pourrait se retrouver autour d’une tableou d’un comptoir, où je pouvais orner mes billets de gonzesses à poil sans êtresoupçonné de faire du buzz par des abrutis (pardon, par des abruti-e-s) qui s’imaginentqu’on est prêts à vendre notre corps pour un lecteur supplémentaire alors qu’onne souhaite qu’échanger.

35 commentaires:

  1. Et bien au moins, on peut lire un billet intéressant, faire des pauses et se rincer l’œil en même temps, c'est pas désagréable en fin de compte.

    RépondreSupprimer
  2. Les choses ont commencé à merder quand
    a) twitter est apparu dans la blogo
    b) wikio est devenu ebuzzing et a cessé d'associer en pages d'actualités des conseils de lecture de blogues et de médias en ligne.
    J'ai toujours dit que c'était une erreur et moi-même, j'ai cessé de me rendre régulièrement sur la page de wikio depuis cette époque.
    Quitter le classement n'est évidemment pas une solution : vous offrez aux souchiens et compagnie la première place et une tribune sur un plateau en or.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quitter le classement est la seule chose à faire et je t'invite à faire pareil avant de sombrer avec eux.

      (Tout le monde se fout de la page d'actualité de ce machin).

      Supprimer
  3. Sur e-buzzing, Melclalex a raison sur un point : je ne suis pas sûr que ce soit très pertinent d'être à la fois le grand manitou d'un classement et d'en faire partie même si je ne mets pas en doute l'honnêteté de Pierre Chappaz, cela va de soi.
    C'est juste un mélange des genres qui n'est à mon avis pas très heureux...

    RépondreSupprimer
  4. Début 2011, oui ce n'est pas faux.

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien les photos de droite.
    Je suis d'accord sur les classements.
    Il y a eu Facebook aussi qui a foutu le bazar aussi.
    Et puis, les plateformes de blogage sont trop fragiles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop fragiles ?

      Je ne me suis jamais intéressé à Facebook pour les blogs.

      Supprimer
    2. Posterous down, overblog nocher, il ne reste plus que Blogger

      Supprimer
  6. voilà un billet où tout chacun et chacune peut trouver son compte

    et comme le dit la chanson

    Dieu que la blogosphère était joli(e)

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas partisan de jeter le bébé avec l'eau du bain. Chappaz a tout de même longtemps essayé de promouvoir nos blogues allant même jusqu'à traduire nos articles dans d'autres langues.
    IL est peut-être maladroit ces derniers temps mais les intentions sont bonnes.
    Des gars comme Birenbaum et lui ont ouvert la voie dans la promotion de la blogo.
    Il vaut mieux discuter que s'énerver quitte à remettre les choses à plat.
    Chappaz a certes appelé à créer un réseau libéral, mais dans son idée, je crois qu'il s'agit de générer du débat car c'est le débat qui produit des visites. Sinon, on ronronne.
    Le format choisi (ebuzzing) ne convient pas à ce débat.
    AMHA il faut revoir la page de présentation, peut-être essayer de concevoir quelque chose en partenariat avec pearltrees dont l'idée de départ est bonne. Je ne sais pas, je ne suis pas entrepreneur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est plus mon problème. Peux-tu arriver à te mettre ça dans le crâne ?

      Pearltrees sait entretenir des relations avec les blogueurs. Le patron sera demain au Kremlin des Blogs, par exemple. Les deux boîtes sont concurrentes.

      Supprimer
    2. Merci et oui. Par contre, il n'y a aucune forme de concurrence entre Pearltrees et ebuzzing. Depuis l'arret de Wikio, eBuzzing est essentiellement une regie publicitaire. Pearltrees est une organisation collaborative du Web et des interets de chacun... qui n'achete et ne vend pas de publicite.

      Supprimer
    3. Bah ! J'ai été un peu rapide. Je voulais dire que je ne vois pas trop l'intérêt au machin que disait l'andouille au dessus qui ne cherche qu'à masquer ses propres foirages.

      Supprimer
  8. Il est chouette ce billet ! J'aurais presque chaud :P

    RépondreSupprimer
  9. C'est réjouissant de voir de vrais progressistes s'asseoir par terre en rond et se mettre à pleurnicher que c'était mieux avant, comme les premiers réacs venus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me cite, Didier : "Il n’empêche que c’était mieux avant. Je vire réac."

      Cela étant Twitter ne représente pas du tout le progrès, à part technologique, sauf pour rigoler avec des copains.

      Supprimer
  10. Didier, chut.

    Nicolas, tu respectes la parité, c'est bien. Sinon on dit "à se voir dans la vraie vie" pas "à ce voir dans la vraie vie"

    A pluche !

    RépondreSupprimer
  11. Ça s'est bien emballé tout ça. Drôle de tour que ça prends.

    RépondreSupprimer
  12. @ tous ceux qui veulent voir ce que ne doit pas être un blog, lire les commentaires de :

    http://spartakiste.blogspot.fr/2012/10/la-porte-de-leglise-etait-close.html

    dans lequel Rosaelle, après avoir épuisé son stock d'injures envers deux commentateurs qui lui démontraient fort courtoisement l'absurdité des propositions de son billet, finit par leur annoncer qu'elle les censurera désormais pour cause d'arguments "vaseux" pour l'un, "oiseux" pour l'autre, sans avoir jamais réussi à leur en opposer un seul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez besoin de vous plaindre ici. Ayant commenté chez ma copine Rosa, je suis abonné aux coms. A un moment il faudrait comprendre qu'il fait laisser tomber !

      Supprimer
    2. Elie Arié: on dirait que vous découvrez ça d'un coup, comme ça, que vous êtes étonné et indigné. Comme dit Nicolas, mieux vaut laisser tomber. (enfin, parfois, avec certains)
      Vous avez donc une idée de ce que devrait être un blog, alors ? (smiley)

      Supprimer
  13. Bon tu ne vas pas quitter twitter aussi quand même ? Il ne restera plus que notre Reader après ;) Sinon bobillet (quoique j'hésite pour les photos), je dois devenir reac aussi ;)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.