29 octobre 2012

Qui sont les pigeons ?

« Jean-David Chamboredon, patron du fonds des entrepreneurs internet Isai et porte-parole des "Pigeons", annonce dans cette cinquième et dernière tribune, que le mouvement des #geonpi a décidé de stopper toute activité sur les réseaux sociaux à partir du lundi 29 octobre 2012 minuit. » Ah ! Merde ! Ils vont nous manquer.

Ils ont néanmoins la délicatesse de se barrer avec de belles perles : « Une plus-value issue d’une cession d’actions n’est pas un revenu du capital… » On est d’accord ! Ce revenu doit donc être taxé comme le travail, cotisations sociales comprises…

Heureusement, ce sont leurs confrères, les très grands patrons, qui vont les remplacer. Vexés d’avoir été passés à la trappe par des jeunes investisseurs, ils ont publié une tribune dans le JDD, hier. Ils demandent à ce que l’état fasse des économies.

Je suis d’accord : cessons immédiatement tous les marchés que nous avons avec eux !

Les patrons font des recommandations : « Pour les entreprises, il faut baisser le coût du travail d'au moins 30 milliards d'euros sur deux ans, en réduisant les cotisations sociales qui pèsent sur les salaires moyens (2 smic et plus). » Ils sont 98 patrons à avoir signé cette tribune. Je vais leur rappeler que, en 2011, les entreprises du caca-rente (pardon…) donc les 40 plus grosses boites françaises, ont réalisé un bénéfice de 73 milliards…

Les patrons, qu’ils le soient de petites comme de grosses boites, sont de plus en plus décalés par rapport à « la vraie vie ». Pierre Moscovici est obligé de leur répondre : « Il est exclu de compenser ces 30 milliards par une hausse de la TVA ou de la CSG car cela grèverait "le pouvoir d'achat des Français" qui sont les "clients" de ces mêmes entreprises. »

Chaque jour, une nouvelle information vient nous rappeler à quel point ils deviennent haïssables. Voir par exemple chez Politeeks ce qui arrive chez Technicolor (ex Thomson).

Je me demande s’ils se rendent compte de qui a l’impression d’être pris pour des pigeons ?

Ou alors, ils veulent couler la France ?

18 commentaires:

  1. On dirait, en effet, qu'ils n'ont pas l'air de sentir venir le retour de la guillotine !

    Comme sur la photo ... Ça va trancher :)

    RépondreSupprimer
  2. sauf que Technicolor n'a pas de clients, ni en France, ni ailleurs ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je ne crois pas qu'ils veuillent couler la france, je crois qu'ils s'en foutent.
    "Les patrons, qu’ils le soient de petites comme de grosses boites, sont de plus en plus décalés par rapport à « la vraie vie ». "
    Je crois qu'il faut distinguer le patron du cac et celui de la petite boite du coin .
    Mon boulanger est un patron (et un pote), il a des employés. Il bosse pour que ça marche et pour pouvoir en vivre et payer ses employés dignement.Il vit assez mal le fait d'être assimilé à ce ramassis de fond de bidet au seul motif qu'il a sa propre boite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont bien les grands patrons qui ont parlé !

      Supprimer
    2. ah mais je dis pas le contraire je rebondissais juste sur une phrase du billet qui disait "les patrons qu'ils le soient de petites comme de grosses boites"...
      Après, pour les 98 ahuris je suis pas du tout contre une petite pendaison...

      Supprimer
    3. ah mais je dis pas le contraire je rebondissais juste sur une phrase du billet qui disait "les patrons qu'ils le soient de petites comme de grosses boites"...
      Après, pour les 98 ahuris je suis pas du tout contre une petite pendaison...

      Supprimer
  4. il a raison mais fait gaffe au jour où il sera coté au CAC40
    ce ne sera plius un entrepreneur mais un financier cad un profiteur, ce qui est sauf un patron

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ben si on part du principe que tous les patrons ont forcément pour vocation d'être cotés en bourse alors ...
      Sans rire vous pensez vraiment que tous les boulangers de tous les bleds de france veulent entrer au cac 40?
      Ne croyez vous pas qu'il y'a aussi des mecs qui montent leur boite pour en vivre, éventuellement faire vivre d'autres mecs et ne plus avoir à supporter ...je sais pas moi ...un patron qui les emmerde?

      Supprimer
  5. Le Tir aux Pigeons est une activité appréciée des left blogs, il faut en convenir.

    RépondreSupprimer
  6. Les petits pois, c'est ce qu'il y a de mieux avec du pigeon.

    RépondreSupprimer
  7. Ces patrons se fichent pas mal de savoir que des français vivent avec moins de 1000 euros et qu'il y a 5 millions de chômeurs, leur seul souci c'est combien de dividendes verser à leurs actionnaires.

    David

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.