09 octobre 2012

Le désarroi du blogueur de droite vs l'embarras du blogueur "de gouvernement"

Ils sont mignons, les blogueurs de droite. Dans un billet, ce matin, je faisais part de mon embarras, en tant que blogueur proche du gouvernement. Jacques Etienne en profite pour rebondir et parle de mon désarrois.

C’est dommage qu’un blogueur réactionnaire (smiley, Jacques !) confonde les deux mots. Je suis embarrassé : je suis dans une situation de gène. Je tiens un blog de propagande Gouvernementale et il me manque quelques informations pour faire cette propagande et je pense que le Gouvernement fait quelques erreurs de communication : il ferait mieux de laisser les parlementaires faire leur job plutôt que de donner l’impression de céder directement aux organisations patronales.

Pour le reste, je n’éprouve aucun désarroi.

Contrairement à beaucoup de mes confrères à gauche, je n’ai jamais cru à la réussite d’une renégociation immédiate du traité Européen (mais j’espère qu’elle pourra avoir lieu à terme) ni à une taxation à 75% des revenus supérieurs à un millions. Je n’ai jamais cru qu’on pourrait imposer brutalement les revenus exceptionnels sans les étaler sur plusieurs années. Etant informaticien, je sais par ailleurs que toutes les mesures annoncées ne peuvent pas être appliquées immédiatement : il faut laisser le personnel des Ministères travailler.

Pour l’instant, les seules mesures concrètes que j’ai vues me plaisent, notamment la suppression de l’augmentation de la TVA décidée par la droite, mais aussi la possibilité pour certains de prendre leur retraite à 60 ans, la revalorisation de l’allocation de rentrée scolaire et la fin de l’inique défiscalisation des heures supplémentaires… sans compter toutes les petites mesures que je pourrais qualifier d’affichage si j’étais de mauvaise humeur comme la diminution du traitement du Président et des Ministres, la charte de déontologie de ces derniers, … Je suis satisfait du Gouvernement même si l’intitulé de certains postes est grotesque.

Je suis satisfait du style de Gouvernance, du Président normal et tout ça même si je veux bien reconnaître que ce n’était pas utile d’appeler les journalistes pour prendre le TGV ce qui n’est qu’une bricole. Je suis « satisfait » de l’inaction supposée du Gouvernement pendant le mois d’août qui nous change bien de l’agitation d’avant même si je regrette les conséquences : toute le monde étant habitué à l’agitation, on a l’impression qu’il ne se passe rien.

Je pourrais faire plusieurs articles très positifs envers le Gouvernement ou critique envers la presse, rien qu’avec la page d’accueil de Google News.  A l’heure où je réfléchis à ce billet, dans Google News : la première information concerne la confirmation par François Hollande de mesures pour l’école qui me paraissent aller dans le bon sens. Quand j’étais môme, j’allais 4 jours et demi à l’école… Il y a de quoi faire de beaux billets !

La deuxième porte sur un prix Nobel Français. Je n’irais pas jusqu’à voir l’influence du Gouvernement ! Mais ça ne peut pas être mauvais pour le moral.

La troisième information est que les écolos voteront « oui » au traité Européen ce qui montre que l’ordre revient dans les rangs et que les élus sont plus sages que les membres du parti… a quatrième porte sur l’UMP (Dominique de Villepin pourrait soutenir Copé, dites donc !). La cinquième porte sur le candidat de droite aux USA qui promet une démocratie plus agressive. Je ne suis pas mécontent d’être à gauche, moi ! La sixième concerne des manifestations à Athènes contre la venue de Madame Merkel. Très bien. Je vous passe quelques trucs d’information internationale… Ensuite, nous avons notre Premier Ministre, qui adresse un message de « message de cohésion nationale » à propos de la sécurité (j’ai connu Le Figaro plus compréhensible dans ses dépêches).

Ah ! Ensuite, nous avons 11 pays qui se rallient une taxe sur les transactions financières. Ca va dans le bon sens (je n’ai pas lu l’article). Après, nous avons un amendement qui pourrait être déposé pour soumettre les œuvres d’art à l’ISF. Très bien (j’espère que le Gouvernement va accepter même si ça nécessite une réflexion supplémentaires). Un peu après, on a un propos du patron de la Banque Centrale Européenne qui dit que sa boutique n’est pas prête à jouer le rôle qu’on lui donner…

Nous avons après encore une information présentée à l’envers. « Hadopi : le budget 2013 rallongé d'un million d'euros » est le titre de l’article ! En fait, c’est par rapport au projet de loi initial qu’il est augmenté ! Dans la réalité, il baisse par rapport à 2012 : « La Hadopi […], voit donc finalement son budget de fonctionnement baisser de 13,4% sur un an. »

Voilà l’actualité du jour. Je n’y trouve aucune source de désarroi. Juste un tas d’idées billets, de quoi sortir plusieurs A4 si je n’avais que ça à foutre. J’ai par ailleurs fait deux billets d’information Gouvernementale aujourd’hui : celui avec le truc de Laurent Fabius et l’autre avec la Newsletter du Ministère des Droits de femmes…

Mais en tant que blogueur, j’aimerais pouvoir donner une preuve à mes lecteurs que la gauche s’attaque bien à la finance, comme promis lors du discours du Bourget.

Et non pas « du budget » comme je l’ai écrit ce matin…

Lapsus révélateur…

12 commentaires:

  1. Si tout va si bien, c'est que je comprends mal les choses...

    RépondreSupprimer
  2. Oui, tout baigne. Hollande, moi j'y crois.

    RépondreSupprimer
  3. Ça s'arrose. Ce qui est amusant, ce sont les types qui n'ont pas voté pour lui mais qui n'y croient pas.

    RépondreSupprimer
  4. Le problème principal est celui du chômage car il est la conséquence de choix politiques et économiques et également celui qui est à l'origine de bien d'autres.
    Penses-tu que la politique actuelle y changera quelque chose ? Poser la question c'est y répondre;
    Par ailleurs le temps nécessaire ...et machin et tout ça, Juste un exemple : Ambroise Croizat ministre de novembre 45 à mai 47 est arrivé ( avec d'autres ) à mettre en place la sécurité sociale et le système des retraites. C' est vrai que c'était une autre époque et ils avaient des rêves un peu plus grands. Aujourd'hui on gère et on est réaliste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu penses que poser la question c'est y répondre, je te souhaite bon courage pour tenir des débats, connard.

      Supprimer
  5. C'est bien, bravo, vous signez cette hérésie sarkozyste de Pacte Budgétaire. Je suis désolé, tu es mon ami, et mon copain mais là, je suis désolé mais vous merdez à mort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu proposes de ne pas signer un truc qui est déjà signé et d'oublier toute chance d'avoir autre chose ?

      Supprimer
  6. Je propose de ne pas signer un truc ultralibéral qui nous enlève encore un peu de marge de manœuvre, un véritable saloperie, un Munich budgétaire que l'on était censé renégocier, une aplatitude devant l'hégémonique Merkel, juste du bullshit de lâche pas courageux, juste ce qu'il ne fallait pas faire, bref une énorme erreur stratégique, une concession historique, Robespierre et Danton vont se réveiller dans leurs tombes... Bref, il va falloir se barrer d'ici.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.