31 janvier 2013

Député dépité

Un député PS critique Manuel Valls pour avoir mis fin aux ethylotests obligatoires dans les voitures parce que cette mesure allait détruire des emplois chez les fabricants d'ethylotests.

"Contralco a annoncé mardi qu'elle était contrainte de réduire ses effectifs de moitié, passant de 310 à 160 salariés, soit 150 contrats d'intérimaires ou à durée déterminée créés dans les douze derniers mois et non reconduits."

J'ai connu des argumentations politiques de plus haute volée. D'après ce gars, il faut que l'état fasse des lois pour obliger les Français à dépenser leurs sous dans des conneries notoirement inutiles au nom de l'emploi.

Puisqu'il FAUT lui répondre, je vais lui rappeler que la lutte contre l'alcool au volant a détruit des emplois de loufiats, de brasseurs,... de pompiers, d'infirmiers, de croque-morts, de cantonniers, de vendeurs de fleurs,...

On est bien...

14 commentaires:

  1. Je ne peux qu'être d'accord avec toi! Des fois, certains députés PS.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS ou pas ce n'est pas la question (mais il est PS, je reconnais). Ça m'a toujours passionné comment des députés peuvent défendre des conneries pour des motifs idiots.

      Supprimer
    2. PS ou Pas, ben c'est un peu la question quand même. Sachant que malgré mes déclarations, je finis en général par voter PS au 2ème tour d'à peu près toutes les élection, ça m'emmerde encore plus quand les conneries viennent de ce parti! :-)

      Supprimer
    3. Je te comprends mais on est au cœur d'un problème réel : les députés sont obligés d'avoir un comportement électoraliste local alors que leur rôle est national. C'est le mode de scrutin qui est en cause.

      Supprimer
  2. Pour ajouter, une conséquence inattendue à la diminution des accidents mortels de la circulation. La baisse du nombre de transplantations .

    RépondreSupprimer
  3. Il y avait 61 employés chez Contralco en Mai 2012 (http://www.lequipement.fr/info/493/). On peut donc difficilement parler de destruction d'emplois...

    RépondreSupprimer
  4. C'est un des effets néfastes du scrutin uninominal de circonscription. Chaque député a tendance à défendre les électeurs de sa circo contre l'intérêt général. Des tas de lois aberrantes et de niches fiscales sont dues à ces artefacts locaux. Par exemple, la sécu ne rembourse plus les soins médicaux, mais rembourse toujours les cures thermales, qui n'ont aucun effet médical prouvé. (OK certains vont dire que ça fait du bien, mais il y a pleins de choses dans la vie qui font du bien et qui ne sont pas remboursées ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai effaré dans circonscription de ma mère. Hollande : 55% au second tour. Le député UMP sortant : 55% au second tour.

      La campagne s'est faire exclusivement sur des enjeux locaux.

      Supprimer
  5. Le député PS de l'Hérault Patrick Vignal défend la société Contralco à Gignac (Hérault).
    Le député joue son role .
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement non. Il ne joue pas son rôle. Le rôle du député est strictement national selon la constitution. Là, il joue un rôle électoraliste.

      Supprimer
    2. Oui c'est vrai,dans l'absolu, il n'empêche qu 'il est soumis à une tres forte sollicitation de ce genre (il le dit : défense de l'emploi ).
      De même que le temps de boulot d'un maire est pollué par des merdes de chien et embrouilles de riverains.

      Supprimer
    3. C'est plus le mode de scrutin que je critique que ce député. C'est pour ça que je disais à une autre personne que le scrutin pour les municipales me parait plus démocratique.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.