14 janvier 2013

Retour de manif

« Il est évident que les opposants au mariage pour tous ont réussi leur mobilisation hier. Oui ils étaient très nombreux dans la capitale. Le nier est absurde. » C’est ce que nous dit l’ami Guy Birenbaum en introduction son billet du Huff, aujourd’hui. Pourtant, je l’ai fait, hier soir. La manifestation était la plus grande, à droite, sur un sujet de société, depuis 1984. Du coup, à droite, « ils » la considèrent comme un succès. A gauche, « on » aimerait la voir comme un échec. On ignore, évidemment, le nombre de participants. On va dire qu’ils étaient environ 600 000 (340 000 selon la police, 800 000 selon les organisateurs).

En disant que la manifestation a un fait un flop, hier soir, j’ai provoqué la contestation de quelques commentateurs, y compris dans Twitter, où des andouilles n’ont rien de mieux à dire que je fais de la communication gouvernementale. Si je faisais de la communication Gouvernementale, je dirais « ah oui, il y avait du monde, mais… ».

D’ailleurs, l’Elysée a qualifié la manifestation de « consistante » mais François Hollande ne bougera pas : la loi sera bien soumise au Parlement prochainement. Bruno Le Roux, chef des députés PS, a déclaré qu’il s’attendait à voir plus de monde, à cette manif, tout en admettant que c’était une grosse manifestation. C’est une manière comme une autre de la qualifier d’échec… Je m'attendais aussi à voir beaucoup plus de monde.

Une manifestation « pour » le mariage pour tous aura lieu le 27 janvier. J’y serais sûrement. Elle réunira probablement moins de monde que celle d’hier. A partir de quel nombre de participants pourrons-nous la qualifier de succès ?

La presse ne se prononce pas. « Et maintenant ? » se demande-t-elle…

Ce matin, je lisais les commentaires des internautes suite aux articles de presse (je n'ai pas été lire ceux de journaux comme le Figaro où ils sont prévisibles). On voit des témoignages de gens qui y étaient, enthousiastes, évoquant le million, le temps mis à atteindre le Champ de Mars. Certains leur répondent, gentiment, tout en étant stupéfaits que l'on puisse manifester contre des droits. 

On sent la résignation. Accordons-leur le succès de la manifestation. Peu importe. La loi va passer.

J'ai assisté à plusieurs grosses manifestations, dans ma vie. J'ai toujours considéré que c'était des succès.

7 commentaires:

  1. tout cela me fatigue, j'en ai assez marre, plus ça traîne en longueur et plus ça m'ennuie.

    Grosse lassitude

    RépondreSupprimer
  2. C'est marrant, ça. Quand le gouvernement ne dit rien, vous affirmez que la manif fait un flop. Quand la presse de gauche et le gouvernement reconnaissent que la manif est un succès, parce que c'est l'évidence, vous admettez que c'est le cas.
    Dans le genre pas contrariant et gentil toutou à son maîmaître, vous vous posez là.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as raison, c'est un succès pour une manif de droite, mieux qu'en 98 mais moins bien qu'en 84.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... et quand on pense que la SNCF n'a pas eu le réflexe d'augmenter le train AVANT. Mauvais gestion.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.