05 janvier 2013

Mes excuses au Parisien

J'ai diffusé une vidéo, hier soir, d'un abruti qui foutait le boxon dans le bistro. J'ai écrit que le type se prétendait être journaliste au Parisien. Twitter a fait le buzz. J'y reviendrai bientôt mais toujours est-il que ce type n'est pas du Parisien. Le Parisien l'a démentit sur le net et j'en ai confirmation par ailleurs : les gens du quartier le connaissent... et connaissent son habitude à sa faire valoir pour un trou du cul de qualité. Un des serveurs de la Comète m'a raconté aujourd'hui qu'il leur avait demandé de l'appeler "maître" parce qu'il est (officiellement) artiste peintre.

Je présente donc mes excuses au Parisien : ma vidéo a fait le buzz sans que je ne demande rien (j'y reviendrais, ça fait 7 ans que ce blog existe, je n'ai jamais cherché à faire le buzz) et l'information que je donnais ("Un type qui se prétend journaliste au Parisien...") est devenu l'objet du buzz en étant transformée et accusant directement le Parisien, parce que le titre de mon billet était con et racoleur, comme j'ai toujours fait (sans jamais chercher le buzz, uniquement cherché à dépasser 1000 lecteurs, ce que ne peuvent pas comprendre les journalistes qui ont peur que les blogueurs les dépassent en reprenant leur boulot, c'est-à-dire remplacer trois mots dans une dépêche AFP).

Mon billet reste en ligne parce que les réactions des journalistes étaient vraiment très drôles. On dirait que ces couillons ont peur des blogs. La suite à un prochain numéro.

Et encore une fois, mes excuses au Parisien.

38 commentaires:

  1. l'erreur est humaine. Au moins ce mytho va sans doute se calmer. Néanmoins, journaliste ou pas, c'était à dénoncer

    RépondreSupprimer
  2. Excuses acceptées, mais je ne suis pas Le Parisien, lol

    RépondreSupprimer
  3. Finalement, que Le Parisien ait réagi me semble normal.
    Par contre, la levée de boucliers massive des journalistes pour défendre un potentiel confrère est stupéfiante.
    Et puis, finalement, personne ne s'est insurgé ... Enfin pas grand monde, sur les propos dudit mytho...
    La joie 2.0

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, avez-vous un ou deux liens vers des protestations de journaleux svp Eloooooody ?

      Supprimer
  4. t'as dynamité le machin sans le vouloir , belle démonstration
    BRAVO !

    RépondreSupprimer
  5. Ah et j'ajoute que si le bourré d'hier découvre le buzz, ce sera plutôt à lui de s'excuser auprès du Parisien hein!

    RépondreSupprimer
  6. Les journalistes méritent bien ce petit 'coup de boule' à la fin : leur métier "remplacer trois mots dans une dépêche AFP". Seb Musset a publié quelques tweets de journalistes, et la différence de traitement avec la vidéo du gars de chez Orange est édifiante...

    RépondreSupprimer
  7. Et ben la Comète est vraiment magique, et c'est vraiment là que ça se passe (hi hi hi)

    RépondreSupprimer
  8. La Comète est décidément magique... (et c'est vraiment là que ça se passe, hi hi hi)

    Enfin espérant que ça ne te crééra pas trop de soucis cette histoire

    RépondreSupprimer
  9. Et voilà: un mec bourré (vous) en filme un autre tout aussi bourré qui se prétend journaliste, tout ce beau monde fait joujou avec les nouvelles technologies plutôt que de se calmer et s'offrir un dernier verre, et vous passez pour un con.
    Comme tous ceux qui vous ont suivi sans réfléchir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pendant ce temps, un con anonyme donne des leçons de morale.

      Supprimer
  10. Merci pour vos coms, les gens ! Je suis exténué et ne peut répondre à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben à force de vouloir faire le Buzz, cher "blogueur en mal de notoriété" (mwarff, il m'a amusé ton collègue sur Twitter ^__^)

      Bon apéro ce soir (hi hi hi)

      Supprimer
  11. Je ne vois pas trop ce que tu as fait de mal !
    - un type que tu ne connais pas, dans ton "annexe", se présente comme journaliste du Parisien et devient gravement injurieux et menaçant à l'égard du barman qui est comme de ta famille
    - tu filmes avec ton Iphone ... bon, ça n'a aucune valeur juridique :tu n'es pas une vidéo surveillance autorisée par le Préfet.Mais d'un autre côté,la police judiciaire n'hésite pas à exploiter les vidéos des banques par ex.qui sont des particuliers ...même si leur système vidéo fait l'objet d'une déclaration ... enfin bref, comme le droit en est à ses premiers balbutiements à ce sujet, les gens sont pas plus clairs que le droit. Et voilà pourquoi, mon opinion est que tu n'as rien fait de mal.
    - S'agissant de la capture de l'image d'un type bourré : Il a parfaitement vu que tu le filmais ou photographiais et n'a pas protesté : il en a fait autant, en te promettant que le lendemain, t'aurais ta photo dans le Parisien !
    Voilà, tu t'excuses auprès du Parisien, tu es en ceci, à mon avis, bon Prince puisque tu n'as cité "le Parisien" qu'en raison du fait que "l'individu bourré" a usurpé la qualité de journaliste du Parisien.
    On n'est pas fait pour être "parano" ! Si quelqu'un te dit avec l'aplomb qui va avec " Je suis journaliste du Parisien", vu que t'es pas détective, tu le prends comme tel !
    Et vu que t'es Nico, tu lui réponds " Et moi je suis l'Empereur de Chine et si tu touches à mon pote, j'te fais la misère !"
    Tu l'as lui a faite ...C'est le type qui a mis le Parisien dans l'affaire, pas toi !
    Pas de quoi fouetter un chat ! D'ailleurs, je me demande quel Uluberlu a eu un jour cette idée de lever la main sur cet animal non seulement sacré,mais coquin comme un enfant,flemmard comme Alexandre le bienheureux et compliqué ...un vrai mec !
    Laisse tomber les trolls et BZ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'affaire a buzzé sur le net en accusant le Parisien qui n'y est pour rien. Badbuzz à cause de moi. D'où mes excuses.

      Supprimer
  12. Quand vous dites qu'aujourd'hui, le serveur vous a dit qu'il s'était fait passer pour un artiste peintre, c'est une anecdote qui date quand même?
    Parce qu'avec un comportement pareil, ne pas être passé tricard, le tenancier est sacrément patient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu ... Pour gagner de l'argent un commerçant doit tolérer les conneries des clients. Il n'y a que hier soir que l'abrutissement a dépassé les bornes.

      Supprimer
    2. C'est pas faux.
      Et du coup j'en profite, en complet HS : votre blog est réellement sympa à lire, permet d'avoir un certain recul sur l'actualité et j'apprécie d'y voir de la cohérence, et meilleurs voeux (jle mets là parce que pas assez de culture politique sur les sujets sérieux, alors jme garde bien de commenter vos billets ^^).

      Supprimer
  13. Ouf, j'étais en porte-à-faux depuis ce matin, c'est que je suis abonné au Parisien moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens ! J'aurais publié te te répondre ! Désolé.

      Supprimer
  14. Excuse moi mais dire que le boulot des journalistes consiste à changer trois mots dans une dépêche AFP, c'est ne rien connaître au métier. C'est pas parce que tu t'es planté que tu dois être insultant.

    C'est vrai que poser ses fesses près d'un bistrot et appuyer sur "play" sur la caméra de l'iPhone, ça c'est du boulot respectable. OOOOUh, les journalistes ont peur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... Il y a un problème dans ton raisonnement : le blog est un loisir, pas un boulot. J'étais au bistro pour rigoler avec les copains, je n'ai jamais prétendu faire un reportage.

      Quant au métier de journaliste, je le connais un peu. Tiens ! Il y a deux ou trois mois, une journalistes des pages locales d'un quotidien régional (le plus gros) a fait un reportage sur les deux blogueurs du coin, dont moi. Le résultat était affligeant et n'a rien à voir avec ce que j'ai pu dire. Je n'ai pas jeté la pierre à la journaliste, j'ai même fait un billet pour la remercier.

      Elle a fait son job : parler de sympathiques gens du pays pour que le journal se vende. Elle n'a pas fait de l'information.

      Supprimer
    2. Tu le connais peut-être un peu, mais pas suffisamment. Car clairement ta vision des médias se limite aux versions gratuites en ligne. Tu est celui qui à une machine à pain chez lui et qui croit que c'est facile d’être boulanger ...

      Supprimer
    3. Tu es qui, toi ? Tu juges vite en reprochant aux autres de juger vite. Tu es donc un con.

      Supprimer
  15. Etait-il bien utile d'accorder une telle importance aux propos racistes d'un minable poivrot, sans doute pas journaliste...et sans doute ravi d'accéder aujourd'hui à la gloire d'internet?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y ai pas accordé d'importance. Le web s'est emporté...

      Supprimer
  16. L'auteur de cette vidéo n'a pas à s'excuser, ne serait-ce pour le bénéfice d'avoir démontré que les médias n'ont pas médiatisé ce connard comme ils avaient médiatisé le connard qui injuriait la guichetière de la SNCF. Et pourquoi ? Parce que cette fois-ci il s'agissait peut-être d'un journaliste. Par corporatisme donc, les journaleux n'ont pas médiatisé ça. L'auteur de la vidéo a bien agi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Mais je ne m'excuse qu'auprès du Parisien.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.