01 janvier 2013

Vil communiste !

Finalement, ce début d'année a quelque chose de réjouissant.

16 commentaires:

  1. le pape , combien de divisions ?

    qui se soucie encore de son avis, à part Frigide Barjot ?

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien mais pratiquement tous les papes, même le précédent ont un jour pondu un tel billet, ça ne mange pas de pain c'est juste des mots.

    Le pape est un politicien comme les autres

    RépondreSupprimer
  3. Avec deux commentaires aussi idiots que les deux précédents, je sens que l'année commence bien.

    J'en profite, cher Nicolas, pour te la souhaiter belle et heureuse en tout cas... Souhaitons-nous aussi un peu plus d'efficacité gouvernementale. Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Bonne année aussi !

      Je n'ai pas répondu aux deux commentaires précédent. Mon précédent billet était un appel au respect c

      Supprimer
  4. Merde, Dorham est passé avant moi ! Je m'apprêtais à dire que j'adorais les billets sur le pape, même quand ils ne disent rien, parce que c'est l'assurance de voir, en commentaires, rappliquer tous les abrutis laïcards au sommet de leur forme : je vois que ç'a commencé, j'attends la suite avec impatience et jubilation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qu'il y a de drôle, c'est que je n'imaginais pas qu'on puisse voir dans ce billet une critique du pape (mais une moquerie) alors qu'il me semble explicitement une critique du capitalisme.

      Supprimer
    2. Ce que vous oubliez c'est que prononcer le mot "pape" ou le prénom "Benoît", voire le nombre 16 imprimé en romain, tout cela suffit à déclencher les réflexes pavloviens des croisés de la vraie laïcité dont je parlais. Même si vous parlez en fait de tout à fait autre chose.

      Supprimer
  5. Bravo !
    Mais il pourrait également avoir une pensée pour les trains qui roulent et condamner plus radicalement l'herbe qui pousse (au grand dam du golfeur et de la mamie sans botte confrontée au désagrément de la flaque cachée).
    (il y a également la pluie qui tombe, mais c'est peut-être déjà pris)

    RépondreSupprimer
  6. "Tous les abrutis laïcards" ?!?
    M'enfin, tu sais ce qu'ils te disent "les abrutis laïcards" ?
    Ben, ils te le disent...
    Je suis athée et franchement je commence à en avoir ras la frange du religieux, il est partout le croyant, alors ce que dit le pape, j'men tape !!!
    Aujourd'hui je ne partage pas ton avis.
    Une invisible ; JBL1960

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je propose derechef une déportation de tous les croyants. La réouverture des camps de travaux.

      Supprimer
    2. JLB, il faut changer de "prisme". Le pape ne s'adresse pas à toi. Tu dois donc te foutre de ce qu'il dit. Si tu t'y intéresses tu te mords la queue et tu le reconnais comme une autorité morale.

      Moi, ce qui m'intéresse c'est qu'il s'adresse à des gens qui reconnaissent cette autorité (et majoritairement à droite) en leur donnant un discours similaire au mien.

      Supprimer
  7. "en leur donnant un discours similaire au mien." !
    (j'imagine le pape gueulant "des liens, bordel, des liens !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça serait rigolo. Par contre, par votre faute, j'ai mis "bordel" dans le titre de mon dernier billet.

      Supprimer
  8. « (j'imagine le pape gueulant "des liens, bordel, des liens !) »

    Et pourquoi pas ? Je rappelle que Rome s'enorgueillit d'une basilique Saint-Pierre-aux-liens, censée contenir les chaînes ayant servi à entraver saint Pierre, dont notre actuel Benoît est le successeur.

    (Et puis, Suzanne, fermez donc vos guillemets, bordel : on se les gèle ici, avec vos conneries !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. Suzanne me stigmatise et Didier est obligé de me défendre.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.