21 janvier 2013

La droite ne fait pas le Mali

J’ai écouté Jean-Pierre Raffarin sur RTL, hier soir. Il a été parfait. Soutien total et tout ça. Même pas une petite médisance sur ses camarades de parti ou des autres formations politiques. « Nous sommes en guerre, je suis un responsable politique très attaché à nos soldats, ne comptez pas que je porte quelque critique que ce soit ni au président de la République, ni à nos alliés dans ce combat. »

Par contre, on commence par trouver quelques critiques mais avec une introduction pour être exemple : « En premier lieu, je tiens à apporter un soutien évident à nos armées et à nos soldats dès lors qu’ils sont sur le terrain. » Ca s’était Laurent Wauquiez, repris par mon confrère Sarkofrance.

Il dit aussi : « Le chef de l'Etat n'a pas de stratégie claire sur le sens de la présence française au Mali » ! C’est sûr qu’on va saluer la stratégie claire du Gouvernement précédent qui a regardé le coup d’état se faire sans bouger les oreilles. L’action du Gouvernement a été de déménager le Paris Dakar en Amérique du Sud ce qui a peut-être fait plaisir à Jean-Luc Mélenchon (j’en parle pour attirer les trolls) qui aime bien ce continent.

Hervé Morin a parlé, aussi : « De septembre à novembre, nous n'avons pas présenté de plan militaire pour constituer la force qui permettrait de protéger le Mali » ! Il a oublié la résolution de l’ONU 2085 et le fait que c’est le machin des Africains qui aurait du présenté un plan militaire (mais les terroristes ont accélérer leur descente vers Bamako). Hervé Morin,

Jean Louis Borloo : « Moi ce que je trouve très surprenant, c'est la situation européenne. Je ne sais pas si le président de la République avait bien informé, en amont, ses collègues, ses homologues chefs d'Etats et de gouvernements européens, j'espère qu'il l'a fait. » Il ne s’interroge pas des raisons qui font l’Europe n’est toujours pas politique bien qu’il vienne de faire partie du Gouvernement pendant près de 10 ans (8, en fait). Tout ce qui l’intéresse est de savoir s’il a passé les coups de fils qui vont bien.

Valérie Pécresse : « Moi ce qui me tracasse dans cette intervention, c'est de voir par exemple l'isolement de la France, je pense que, dans d'autres circonstances, si ça avait été Nicolas Sarkozy, nous serions partis à la bataille, avec certainement beaucoup plus de soutien, soit allemand, soit britannique, soit américain. » Ah ! Partir à la bataille avec Nicolas Sarkozy ! En laissant les armes sur place pour équiper les terroristes divers, c’est beau !

Et voilà ! C’est encore le bordel à droite ! Selon LCI, « François Fillon n'a pas apprécié les critiques de certains dirigeants UMP contre la stratégie de François Hollande ».

« Afghanistan, Côte d'Ivoire, Libye, je me souviens de l'attitude ambigüe et critique des socialistes lorsqu'ils étaient dans l'opposition. J'invite l'opposition d'aujourd'hui à ne pas adopter la même posture » ! Allons bon ! Une baffe pour la gauche…

Tout en précisant : « A l'heure où la France est engagée militairement, j'estime pour ma part nécessaire de laisser de côté, pour quelque temps, les joutes politiques. »

Faites ce que je dis…

12 commentaires:

  1. Honnêtement, les guéguerres de politocards on s'en branle. La seule chose qui compte, c'est que les français soutiennent nos soldats. Le reste c'est de la bouillie pour les chats.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais on peut se moquer.

      Supprimer
    2. "La seule chose qui compte, c'est que les français soutiennent nos soldats."

      Ah oui, le soutien des français, ça va bien les aider nos militaires. L'Union Nationale. Les Morts pour la France. Tout ça, c'est de l'hypocrisie. La France fait des excuses à tout le monde. Elle ferait bien d'en faire aux familles des fusillés pour l'exemple de 14-18...

      Supprimer
    3. Moi je soutiens les femmes de soldats.

      Supprimer
    4. Dorham,
      Trop tard...

      El Camino,
      Bravo !

      Supprimer
    5. "Moi je soutiens les femmes de soldats."

      C'est une idée qu'elle est bonne...

      Supprimer
  2. Bravo de te moquer de ces zozos qui n'avaient jamais prononcé le nom de "Mali" avant ces terribles évènements ... Je mets à part quelques personnes parmi lesquelles Pierre Lellouche ! Pas de notre bord, mais bien branché sur la question. Il y en a quelques autres.
    Tous les autres "tocards" qui se permettent un avis pour exister, qui ne pensent qu'à leur petit avenir politique perso,leurs réseaux et au bout du compte leurs indemnités; qui s'en fichent du tiers comme du quart du Mali; qui n'ont aucune conscience de l'importance et de la complexité des relations internationales au sujet desquelles ils n'ont aucun savoir particulier, sauf ce qui s'en dit à la TV et surtout, qui n'ont aucun désir d'en savoir davantage ...allez hop ! on les zappe !
    Sur le choix de Fillon et ses adeptes, de mettre en "parallèle" l'intervention française en Libye décidée par Sarkozy et l'intervention française au Mali, décidée par François Hollande, mon opinion est qu'il est d'une perversité remarquable ... on n'en attend pas moins, c'est vrai.
    En effet :
    1. Pas de commune mesure entre la diaspora malienne présente sur notre territoire,riches, pauvres, classe moyenne ... et les libyens qui doivent être trois pelés et deux tondus ...
    2. L'existence de liens et d'intérêts personnels entre Sarkozy et Khadafi est interrogée, je crois, par la justice de notre pays, au travers de plusieurs affaires financières.
    Rien de tel entre les dirigeants maliens, malmenés par leurs opposants et leur population et François Hollande !
    3. Des engagements internationaux permettant à la France de "prêter main forte" au Mali existe et pouvaient être mis en oeuvre, dès lors qu'un exécutif légitime malien en fairait la demande : tel fut le cas, il y a quelques jours.
    Rien de tel dans l'intervention française en Libye qui a consisté à aller prêter main forte à des "rebelles" contre un gouvernement légitime au sens du droit international; l'intervention a été justifiée par des motifs d'atteinte aux droits de l'homme, mais a permis l'instauration d'un régime islamiste qui a quasi aussitôt institué la charia : celle-ci permet d'infliger sans procès équitable une mutilation définitive à un voleur de pomme et la mort par lapidation = supplice, d'une femme adultère ou ayant une relation de couple hors mariage alors qu'elle tolère et encourage la polygamie des hommes, voire les mariages "provisoires" avec des fillettes mineures non consentantes !
    Mon opinion est que Sarkozy ou Fillon se marchent sur la tête depuis longtemps ou bien sont d'un cynisme qui défie toute concurrence.
    Je suis heureuse d'être de gauche !
    J'espère que tous mes enfants le seront définitivement aussi ... ne pas les "formater" soumet au risque qu'ils entendent des chants de sirènes ... Les mères attentives trouvent toujours le moyen de se faire peur ! :DDD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. C'est délirant. Ils sont à l'ouest.

      Supprimer
  3. Mouais... Pour une fois qu'il y a une opposition à peu près digne sur certains sujets... (ça faisait 10 ans qu'on attendait ça en France).

    Enfin, taper sur la droite, c'est important, et ça faisait longtemps que tu l'avais pas fait mine de rien.
    (mais avec tes zozos à la gauche de la très gauche de ta gauche, je te comprends :) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... On n'a pas la même notion de la dignité.

      Supprimer
  4. Tu ne penses tout de même pas qu'ils vont laisser le seul Mélenchon faire le spectacle ?....

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.