07 janvier 2013

La charte

Je vois chez un ami blogueur qu’une charte des blogueurs politiques serait en préparation. Je lis dans le premier jet de proposition : « nous nous engageons, dans nos publications ou dans nos commentaires, à ne commettre ni dénigrement, ni discrimination, ni diffamation. Nous nous engageons au respect de la vie privée. Nous nous engageons à ne pas chercher à porter atteinte à l’image d’une personne en raillant ses caractéristiques physiques ou lui associant toute représentation dégradante. »

Les braves gens qui ont passé cinq ans à appeler le Président de la République en exercice, alors, « le nabot » ou « le nain » sont invités à signer cette charte. Ceux qui ont fait des fakes avec des photos truquées pourront aussi la signer des deux mains.

Moi, je ne peux pas, j’ai dit que Yann Savidan était vieux, que Didier Goux est gros et que Jegoun avait une cravate à chier. Je me demande si par mégarde, je n’ai pas dit que Suzanne était une vieille réactionnaire, si Disparitus, Melclalex, JJU ou El Camino n’avaient pas une légère surcharge pondérale. Quant à FalconHill, je crois bien l’avoir accusé d’aimer le rosé, ce qui fut sûrement une erreur.

Je crois avoir dit dans un état d’ébriété que les blogueurs Tourangeaux avaient des petites bites et je me demande si je n’ai pas laissé penser à l’occasion que Tonnégrande, Bembelly et Gildan n’étaient pas vraiment très blancs dans cette affaire.

Cela étant, la cathédrale de charte est très jolie.

Nous (oui, je parle de moi à la troisième personne) sommes contents de voir qu’un tribunal populaire fera enfin son boulot : « Une commission de médiation, constituée de 5 blogueurs tirés au sort, signataires de la charte (nom à trouver), renouvelable tous les six mois, pourra être saisie, sur demande de toute personne, par simple mail à l’adresse nom_a_trouver@[...]. Cette commission devra alors statuer dans un délai maximal de 1 mois. »

Je me demande néanmoins s’il ne serait pas préférable de fusiller la personne dans la demi-heure. On a un Président de la République qui est un peu mou du genou pour ce qui concerne la justice. Ce pauvre homme vient de prendre un tas de mesures qu’il faut bannir.  

Parce qu’il est parfaitement légitime de demander à des gens tirés au sort de dire ce que les militants politiques seraient dans le droit de dire ou pas. La démocratie est en marche, ne l’oublions pas.

Un de ces jours, il pourrait être interdit de raconter des conneries dans la blogosphère parce que C’EST MAL. Des braves gens décidés à faire un charte l’ont décidé, au nom du peuple, de la démocratie et j’en passe.

Faisons-leur confiance. Ils ont décidé pour nous de dire ce qui était le bien ou le mal. Un tel dévouement doit être salué.

On n’a pas fini de rigoler…

26 commentaires:

  1. Oui oui, une Charte, la lutte des classes ... et bientôt, on va nous ressortir la dictature du prolétariat !
    Allongeons le pas baissons la tête et serrons les fesses !
    Oups,j'ai rien dit !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'a pas lu la princesse de Clèves. Je ne lirai pas non plus la Chartreuse de parme.
    Cette histoire est ridicule.

    RépondreSupprimer
  3. il faut se méfier des conséquences quand on met un doigt dans la charte... Bon, je sort

    RépondreSupprimer
  4. La photo m'amuse beaucoup.
    Voir aussi certains qui ont fait dans l'insulte une manière de bloguer demandent maintenant une charte beaucoup moins quand même (mais bon...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Plus j'y pnse, plus je suis mort de rire.

      Supprimer
  5. Rien de pire que l'excès de sérieux...

    RépondreSupprimer
  6. Et celui qui enfreindra la Charte, il sera puni ?

    RépondreSupprimer
  7. Ha ha ha !

    C'est la meilleure nouvelle du jour !
    Le coup de la commission rotative est excellent !
    J'espère qu'ils vont réaliser ce beau projet....

    Un monde de procureurs...

    RépondreSupprimer
  8. Merde à la modération des commentaires !

    Faux gauchiste à la noix ! Ennemi des libertés, social-traitre, gynophobe, ventre à bière, inculte patenté, misérable, et j'en passe !

    RépondreSupprimer
  9. Personnellement, n'étant pas blogueur politique, je m'en fous. Toutefois fusiller ceux qui, selon 5 personnes (parité impossible au passage !) tirées au sort, auraient écrit un mot de travers me paraît tout à fait souhaitable.

    RépondreSupprimer
  10. Encore un gadget cette charte. Que feraient-ils contre ceux qui ne la respectent pas ? Procès au tribunal ? Allons donc. Ce genre de projet ne fait que mousser ses auteurs, qui se croient investis d'une mission "supérieure" pour la blogo. Aucun intérêt.

    RépondreSupprimer
  11. Dorham,

    Ouais !

    Geneviève,

    Surtout pas !

    Solvig,

    Pendu haut et court.

    Suzanne,

    Du calme…

    Suzanne,

    Vive la modération.

    Jacques,

    La pendaison, non ? Ou la lapidation ?

    Guillaume,

    Bah ! Laissons les…

    RépondreSupprimer
  12. Question pratique : les signataires de la charte , vont ils effacer des vieux billets et commentaires à eux s'ils violent la charte hein ?

    Et non désolé, mais quelqu'un qui m'accuse de faire du sexisme dans un billet sur Ségolène Royal, on trouve des mots pour la qualifier, et ces mots sont dans le petit Robert par exemple , ok je fais de la délation là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils auraient beaucoup de boulot à tout relire !

      Supprimer
  13. Jean-Paul Charte doit se retourner dans sa tombe.

    RépondreSupprimer
  14. surtout que c'est pas toujours les moins insultants qui font des chartes

    RépondreSupprimer
  15. J'aime bien les gros nichons et les belles fesses c'est mal?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puisque vous parlez cul, vous pourriez évoquer les poelles de la charte.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.