10 janvier 2013

Manipuler les enfants...

Les opposants au mariage pour tous entraînent des enfants pour tourner une vidéo contre le mariage pour tous.

On appréciera les méthodes.

La vidéo est à voir chez ma consœur Elooooody que je cite : "On y voit des danseurs et des danseuses prépubères pour la plupart, voire carrément minots pour certains, se déhancher d'une façon plus ou moins bordélique (mais que fait Kamel Ouali?).

Ils répètent donc un "flash-mob" en vue de la grande manif intersidérale du 13 janvier."

Bravo aux manipulateurs... Et merci à Elooooody et à Presse Océan.




62 commentaires:

  1. Réponses
    1. Toi aussi. (Je suis avec l'iPhone, je ne peux pas juger).

      Supprimer
    2. je ne suis pas large, je suis juste carré et enveloppé de muscles saillants, ce n'est pas pareil

      Supprimer
  2. Ah oui ça déborde , faur changer les trucs dans le code HTML :p Mais on voit bien les enfants pris en otage ! honteux ! rien d'étonnant avec ces pretres ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non. Pas de html. Juste un clic. Mais avec l'iPhone je ne peux pas.

      Supprimer
  3. Quand je vois des choses aussi édifiantes, ça me coupe les pattes ! ça me rappelle le film " Une journée particulière" d'Ettore Scola ! Surtout que j'ai vu une vidéo de ces manifestants de droite qui m' a évoqué ces sociétés mussolinienne et pétainiste mortelles pour tant de braves gens ...
    Je réagis comme à chaque fois que de telles gens me font peur et me font remonter un désespoir pas à moi, à une génération antérieure ... je me dis " y'a bien une justice quelque part, quand même, ça va bien leur porter la poisse !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Il faut "juste" montrer qu'ils entraînent des mômes ...

      Supprimer
    2. Je t'assure que c'est plus grave qu'il n'y parait à première vue : ceci a été étudié avec une grande pertinence par Catherine BRUNET in "Le monde d'Ettore Scola,la famille,la politique,l'histoire"
      " La conception totalitaire de l'Etat passe par une restructuration complète du corps social,une mobilisation permanente des énergies et se propose finalement un remodelage de l'homme".(P.Milza & Bernstein : Le fascisme italien,p 191)
      " C'est en effet dans le domaine de la jeunesse que l'emprise de l'Etat fasciste s'est d'emblée affirmée la plus forte,conférant au régime l'une de ses dimensions les plus totalitaires" (Droz & Rauwley, Histoire Générale du 20ème siècle)
      Cet évènement n'est pas anodin, ne le sous-estimons pas, dans tous ses aspects.

      Supprimer
    3. Bah ! Ils mènent une opération coup de point ! Ce n'est qu'une opération de communication qui va leur péter dans la gueule.

      Supprimer
    4. Je l'espère bien.
      Mais rien de spontané dans leur mise en scène des enfants.C'est lourd du sens de leur idéologie mortifère.

      Supprimer
    5. Justement. Si "on" le dénonce suffisamment avant, "ils" seront ridicules.

      Supprimer
    6. Et allez donc ! on nous rejoue “le fascisme est à nos portes” sans se lasser !

      Supprimer
    7. Enfin c'est navrant de mêler des enfants à des manifs politiques tout court, hein, quel que soit le thème. Les gamins de faucheurs d'OGM ou de manifs alter-monde qui défilaient ou participaient aux actions avec leurs parents, c'était pas plus glorieux non plus.

      Supprimer
    8. Guillaume, on ne va pas prendre une baby sitter pour pouvoir aller une manif. En outre que des gens viennent en famille pour défendre leur conception de la famille n'est pas choquant. Si les gens pouvaient éviter d'être débile comme le type signalé par Lapin Malade ci-dessous.

      Préparer une vidéo avec des gosses qui ne savent pas ce qu'ils font est autre chose.

      Supprimer
    9. Ladyapolline vous nous donnez les bonnes références pour penser une certaine manière d'utiliser les enfants dans l'idéologie d'extrême-droite telle que pratiquée sous Mussolini notamment.
      Vous pensez à "Une journée particulière", en ce qui me concerne c'est dans le film "1900" que je trouve de quoi alimenter ce sentiment de dégoût incommensurable concernant l'utilisation des enfants.

      Supprimer
    10. N'oublions pas qu'à gauche, on n'est pas toujours très fin. Pour l'instant on parle du mariage pour tous et de la préparation de la résistance.

      Supprimer
  4. Ils sont pas très up to date les cathos. Chorégraphie qui date, comme leur fond de commerce.

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Tu n'as pas lu la charte ?

      Supprimer
    2. La charte des gens polis qui ne dénoncent rien sur leurs blogs sauf les cons qui dénoncent.

      Supprimer
  6. Pas bête, les écoles cathos noteront les petits sur leur choré, pour faire d'une pierre 2 coups
    Quelle belle sortie extrascolaire...

    RépondreSupprimer
  7. j'adore ça : les catho qui manipulent les enfants parce qu'il font une chorégraphie . Alors que penser de ça : http://lapinmalade.blogspot.fr/2012/12/photos-sales.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel rapport entre un abruti qui fait faire des conneries à son môme et une démarche parfaitement organisée ?

      Supprimer
    2. la manipulation si elle est spontanée et le fait d'un abruti c'est bien , si elle est organisée c'est mal ?

      Supprimer
    3. Où ai-je dit que c'est bien ?

      Si tu n'as aucun sens de la mesure, vas troller ailleurs.

      Supprimer
  8. Ce qui me fait marrer, c'est que les pro-mariage gay ont l'air d'être persuadés qu'il n'y aura que des gens de droite catholiques de surcroit dans le cortège. Il y a, comme cela, une volonté de foutre l'opposant dans une petite case bien définie histoire de ne surtout pas l'entendre. On prendra les plus débiles d'entre eux pour décrédibiliser tous les autres. Je note que le commentaire de Didier chez Elody est le plus juste de tous du reste ; enfin, juste, disons simplement qu'il tombe "à propos". La fin du billet d'Elody est savoureux. "Pauv' gosses", écrit-elle (ou quelque chose dans le genre". C'est marrant, c'est exactement ce que je me dis quand j'entends parler de toutes ces lois. Plus ça va, en fait, moins les gens pensent que ces lois satisferont aux exigences de l'intérêt général. A raison, puisqu'elles ne satisferont qu'une poignée d'intérêts particuliers. Ce qui est aussi relativement amusant - enfin, amusant - c'est qu'on reprochait à Sarkozy d'opposer les français les uns aux autres. C'est EXACTEMENT ce qu'est en train de faire la gauche sur cette question. Mais, bon, faut pas généraliser, faut pas stigmatiser, hein...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... Tu reprends les arguments de la droite. Raffarin disait à peu près la même chose à propos de la division et du fait d'opposer les français les uns aux autres.

      C'est n'importe quoi... Franchement. En quoi donner l'égalité des droits est diviser ? En quoi supprimer du code civil une distinction qui n'a rien à y faire est diviser ?

      C'est quand je vous ce genre de réflexion que je deviens de plus en plus favorable à cette loi...

      Encore un peu, tu vas te positionner comme une victime.

      Supprimer
    2. Reprendre les arguments de la droite, je m'en fous, Nicolas. Et il faudrait prouver que ces lois donnent "une égalité de droits". L'égalité existe déjà. Il n'y a pas en France d'individus qui soient exclus du mariage. L'égalité est donc déjà là. Il faudrait ensuite penser que le couple composé d'un homme et d'une femme et celui composé de deux personnes du même sexe sont de même nature. Or, ils ne le sont pas. Ces lois, à mon sens, fondent donc une inégalité de droits. C'est un faux progrès. Pire, c'est une régression.

      Supprimer
    3. Par ailleurs, je ne cherche pas du tout à victimiser qui que ce soit. Je note juste que les procédés sont biaisés. Il suffit de lire Libération pour s'en rendre compte.

      Cela dit, c'est quand je lis vos billets moi aussi que je deviens de plus en plus contre cette Loi. ça me donnerait presque envie d'aller faire le guignol dans la rue.

      Supprimer
    4. Il n'y a pas d'égalité : tes propos sont de la pure rhétorique. Un homosexuel n'a pas le droit de se marier avec celui qu'il aime.

      Pour le progrès ou la régression, tu penses ce que tu veux. J'ai déjà exprimé mon opinion sur le blog : le progrès aurait été de supprimer le mariage du code civil, dans la mesure où le divorce y figure.

      Supprimer
  9. Biaisé ? Et bien, je parle de cette façon de faire comme s'il n'y avait qu'un interlocuteur d'un seul genre. Or, il y a pas mal de gens de gauche qui goûtent modérément ce projet de Loi, entre autres choses. On se choisit des interlocuteurs caricaturaux, de faible niveau. On généralise et je trouve ça dommageable. Je ne crois pas à la cathopohobie dont parle Boutin (qui de toute façon ferait mieux de se taire en règle générale) mais je trouve quand même qu'on en fait beaucoup sur les cathos : tous forcément cons, homophobes, manipulateurs, moralistes, asexués, d'un autre temps et de droite bien sûr. Bon, d'une manière générale, je trouve les catholiques relativement patients vu que ce gouvernement semble avoir fait d'eux sa cible privilégiée ; oubliant au passage qu'on en trouve aussi dans leur électorat. Un peu de respect en somme, c'est pas beaucoup demandé, je trouve. Qu'est-ce qu'on dirait si je mettais sur mon blog les photos de certains chars de la gay pride, qui vont assez loin dans le ridicule et le mauvais goût... On me traiterait sûrement d'homophobe. Maintenant, je me trompe peut-être, en fait, je dois rêver et il y a égalité de traitement : on se moque autant des juifs et des musulmans que des chrétiens et on a le droit de se moquer des homosexuels. Bon, allez, j'arrête parce que ça m'agace à la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il y a des gens qui ne sont pas très fins, ce n'est pas mon problème. Si j'étais militant LBGT, j'organiserai la gay pride sans mettre en avant "les folles à plume dans le cul" mais des gens normaux qui veulent vivre normalement.

      Ce n'est pas moi qui met en avant des gens comme Frigide Barjot mais elle.

      Supprimer
  10. "on ne va pas payer de babysitter pour aller à une manif"

    Il vaudrait mieux s'organiser pour faire garder les enfants, si.

    Cette chorégraphie est ridicule, comme étaient ridicules les enfants déguisés en papillons dansant au milieu d'un cercle d'adultes et brâmant "papa, maman, on ne ment pas aux enfants".
    Ceci dit, j'ai vu aussi pire, si je peux me permettre l'expression, dans des gay-pride avec des travestis-enfants de huit ans, ou des pauvres mômes porteurs de pancartes "éduqués pour progresser ensemble" sous des banderolles "oui à la PMA et à la GPA". Et je ne parle pas de ceux qui crient "mort aux juifs" dans les manifs propalestiniennes".

    à vouloir toujours ménager la chèvre et le chou, Hollande n'a pas été malin sur ce coup là. Il aurait été possible de donner au pacs les mêmes droits qu'au mariage et d'ouvrir l'adoption aux couples homosexuels, ce qui aurait régularisé les situations existantes.
    Et c'est en début de semaine que la PMA a été détachée du projet !

    J'ai regardé quelques morceaux de débats à la télévision dernièrement: il y a toujours un jeune homme ou une jeune fille, conçu par insémination artificielle avec donneur, qui explique comment il a essayé de retrouver son géniteur. Quand il y parvient, il retrouve d'autres enfants conçus comme lui par le même géniteur et il les appelle "mes frères et mes sœurs" ; ça interroge. Quel rapport avec le mariage pour les homosexuels ? Avec l'union de deux personnes qui s'aiment ? Mais quand on se marie, c'est pour les enfants (refrain bien connu) Personnellement, je ne vais pas demander qu'on interdise désormais le mariage entre Albert, 92 ans, et Léa, 19 ans. Je ne vois pas pourquoi je m'énerverais sur celui de Kevin et de Léo. Il est foutu, mité de partout, ce mariage. Indéfendable. Et il n'appartient pas à l'eglise catholique spécialement. Les catholiques ont LEUR mariage, et j'ai comme l'impression qu'il va prendre de la valeur, et qu'on reprochera bientôt, sous diverses formes, aux enfants qui en seront issus d'être des privilégiés...
    En guise de post-scriptum: tous ceux qui reprochent aux écoles catholiques de faire de la propagande anti-mariage homo, où sont donc scolarisés leurs enfants ? Où sont scolarisés les enfants de ministres, hmm ? Vaste hypocrisie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce qui concerne la PMA, on est d'accord. Pour le mariage, non. Voir une réponse que j'ai faite à Dorham.

      Par contre, ce n'est pas Hollande qui merde, c'est le PS. C'est le parti qui lance des appels, des pétitions, des amendements. Je pourrais même donner des noms de ceux qui n'ont rien compris à la politique.

      Supprimer
  11. Pas d'accord sur quoi ? Les homosexuels ne se marient-ils pas pour avoir des enfants ?
    C'est normal, en somme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé. Étant avec l'iPhone, je fais des réponses courtes. Pas d'accord avec votre "il aurait été possible de..."

      Mais chacun son point de vue. Comme je dis souvent il aurait été préférable de supprimer la notion de mariage du code civil...

      Supprimer
    2. "Comme je dis souvent il aurait été préférable de supprimer la notion de mariage du code civil..."

      Je suis complètement d'accord avec ça. Comme l'a dit Chevènement, certains principes que l'on dit laïcs ne sont en fait que d'anciens principes moraux religieux laïcisés. Qu'est ce qu'on gaspille comme énergie avec cette défense du "Mariage pour tous"...

      Par contre, les propos lus ici dans les commentaires faisant le rapprochement entre ces gamins qui dansent et la société mussolinienne, heu... comment dire ? C'est comme si on évoquait un procédé stalinien lorsque les parents emmènent leurs gosses à la fête de l'huma. Faut arrêter les délires, hein.

      Supprimer
    3. Non. Il ne faut pas oublier l'histoire. Ils sont bien en train d'embrigader des enfant qui sont à un âge où on ne sait pas forcément ce qu'est l'homosexualité. Quand ils font ça, à gauche, c'est grotesque. Mais quand ils font ça à droite ça revient à une formation à l'homophobie. On apprend aux enfants l'anormalité....

      Supprimer
    4. Un enfant peut se poser au moins cette question : est-ce que j'aimerais être éduqué par deux hommes ou deux femmes ? Moi, je me la pose et je connais la réponse : évidemment que non ! Cela dit, Suzanne a raison : emmener des gosses manifester, y a quand même rien de plus con. Et ça vaut pour tous. Parce qu'il y a aussi des enfants dans les manifs pro-mariage gay.

      Supprimer
    5. François a raison sur les "raccourcis" : on veut être concis et on paraît radical alors que ce n'est pas le cas.

      Supprimer
    6. Je n'ai pas vu de slogan homophobe sur cette vidéo...

      "Chaque enfant a le droit de s'exprimer et d'être entendu sur les questions qui le concernent" [Droits de l'enfant - ONU]

      On est d'accord que cette mise en scène est ridicule, mais pas plus que lorsque gamin je récitais sans comprendre des slogans entendus à la Fête de la Rose où me trainait mon père ;-)

      Faut pas chercher plus loin à mon avis. On perd notre temps à vouloir décortiquer toutes ces simagrées...

      Supprimer
    7. Dorham, je crois qu'il y a ce que l'on dit tout haut, et que l'on écrit dans les commentaires ou dans les billets de blogs et puis ce que l'on pense tout bas, et que l'on fait dans la vie réelle.
      Et que dans ce débat, maintenant, on ne se pose pas la question d'une façon personnelle. Il y a le progrès, et c'est mal d'être contre. Se demander ce qui est progrès, c'est trop demander. Est-ce qu'on envisage la démocratie comme une agora, comme un forum, comme un partage d'opinions, une réflexion commune, ou comme l'imposition d'une vision du progrès, d'une marche en avant ?
      Dans un sens, j'ai hâte que cette loi soit votée. Qu'ils se marient, qu'ils fassent comme le font les hétéros depuis la nuit des temps, puisqu'il ne s'agit pour l'instant QUE de cela. Toutes les questions et débats sur l'adoption, la PMA, les mères porteuses viendront après. Et à ceux qui expriment des inquiétudes, des objections, on dira qu'après ce premier pas progressiste, on ne peut pas revenir en arrière et que d'autres pays, plus progressistes que le notre, y sont déjà.
      (il y a des fois où je regrette de n'être pas croyante, tiens.)

      Supprimer
    8. François,
      Il n'y en a pas. On apprend juste à des enfants à faire des trucs contre les homos.

      Geneviève,
      Oui.

      Dorham,
      On n'aime jamais l'inconnu.

      Supprimer
    9. Suzanne, arrêtons de mettre le terme progrès à toutes les sauces.

      Supprimer
    10. Comme Francois, pour moi ce sont des gosses qui sont heureux de faire de la danse ensemble, on pourrait les retrouver devant la comete danser contre la hausse du prix de la biere, à l'initiative du Jegouclub

      Supprimer
    11. "Dorham,
      On n'aime jamais l'inconnu."

      Ce n'est pas mon cas et je trouve cet argument bien facile. Et en général tous ceux qui balaient le débat. On a le droit à l'égalité des droits, puis à "de toute façon, le mariage, c'est tellement mité, pourquoi ne pas l'achever une bonne fois pour toutes", puis le "on n'aime pas l'inconnu". Si je jouais sur les mots, je dirais d'ailleurs que ce serait bien le comble pour quelqu'un qui se dit catholique.

      Je te rappelle accessoirement que si l'inconnu fait peur aux quinquagénaires, il a en général moins d'effets sur les trentenaires.

      Supprimer
    12. Dorham, ce n'était pas une réponse facile mais rapide (iPhone). Il est évident que si tu demandes à un gosse s'il préfère vivre avec des parents opposés (de sexe !), il répondra oui parce qu'il n'imagine pas que le contraire soit possible.

      Pour ma part j'ai été élevé avec ma grand mère habitant à la maison. Je n'imaginais pas une vie possible autrement.

      Supprimer
  12. Je ne sais même pas si c'est mon point de vue, en tout cas pas mon opinion. J'ai plutôt un sentiment d'ahurissement, je n'arrive pas à prendre parti. Je préférerais qu'on écoute tous les sons de cloche et qu'on ne taxe pas de forces du progrès ou forces de la réaction l'un ou l'autre des deux camps qui, comme dit Dorham, sont loin d'être des blocs homogènes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On les écoute... Je suis un des plus modérés, comme souvent. C'est pour cela que la manifestation est une erreur (comme les truc du PS d'ailleurs), les médias ne montrent que les excités.

      Les débats devraient avoir lieu à l'Assemblée.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.