01 janvier 2013

2013 : une bonne année pour le changement (dans les blogs)

C'est la première année sans élections depuis 2006. Dans les blogs, on va pouvoir souffler un peu même si on sait que l'année sera dure, qu'il faudra continuer à défendre le Gouvernement, sortir de polémiques stériles sans le moindre intérêt. On sait que les coups viendront plus de notre gauche que de notre droite. Mais on peut rêver : et si l’année 2013 redevenait celle du respect entre blogueurs ?

A droite ? J'en parlais hier. En l'absence de projet politique, la droite est pitoyable. C'est quand même fort de voir l'UMP incapable de sortir un projet autre que la seule sortie des 35 heures. Dans leur rôle d'opposants, ils sont pires, étant directement responsables du mauvais état du pays. Cela étant, il faudra qu'on trouve autre chose que le coup de l'héritage, avant la fin de l'année. 

Les blogueurs de droite ne sont pas aidés par leur grand parti. Ce matin, j'ai écouté les vœux de Jean-François Copé et ceux d’Harlem désir, après avoir écouté les vœux de François Hollande, hier. Le contraste entre MM. Désir et Copé est saisissant. Même si la tâche est plus facile pour Désir (son parti est au pouvoir), on sent qu'il s'adresse à tous les Français alors que Copé ne parle qu'aux militants. Le discours de Désir est deux fois plus court que celui de Copé. Les deux donnent la même feuille de route à leur parti : allez au devant des Français, mais seul Désir propose quelque chose de concret. Écoutez les deux et couchez sur le papier ce que vous avez retenu. 

François Hollande a montré, hier soir, qu'il avait un cap. Personnellement, je l'ai trouvé beaucoup plus clair que lors de sa récente conférence de presse. Les goûts et les couleurs…

Ce cap, il nous reviendra de le soutenir, dans les blogs, avec nos différentes sensibilités, certains étant plus critique que d’autres envers le Gouvernement. J’en profite pour saluer les copains de « notre sphère » et leur souhaiter une bonne année.

Lors de nos combats, il nous faudra être juste. Ce n’est pas facile. Je disais hier que nos confrères blogueurs de droite n’avaient que l’adjectif « sectaire » pour « nous » qualifier. C’est quand même fort que nous, qui défendions l’égalité, soyons traités de sectaires. En janvier, nous allons mener la bataille pour le mariage pour tous. C’est quand même fort que ceux qui se battent pour que les couples homosexuels puissent avoir les mêmes droits que les couples hétéros soient qualifiés de sectaires par ceux qui refusent ces droits.

Il nous faut être juste et rentrer dans le lard à bon escient. Mais il nous faut être juste. Les opposants au mariage pour tous ont une conception du mariage, de la famille, … qui n’est pas la nôtre et nous n’avons pas le droit de le leur reprocher. C’est nous qui avons fait le choix d’opérer une modification majeure d’un des fondements de la société et nous avons toute la légitimité pour le faire puisque « nous » avons été élus. Mais nous ne pouvons pas leur refuser le droit d’y être opposés. Le texte passera parce que la démocratie est ainsi faite mais ne renforçons pas un clivage de la société. Nous utiliserions alors des méthodes que nous avons tant décriées.

Je saluais plus haut les copains de notre sphère mais c’est évidemment à tous mes lecteurs et à tous les blogueurs, qu’ils soient politisés ou non, que je saluais et à qui j’adresse mes vœux pour une excellente année.

Ce matin, je pense particulière à certains, comme Gabale et Sarkofrance parce qu’ils sont des piliers de la blogosphère batave et que ce sont leurs billets de vœux que j’ai lus en dernier. Je pense à un tas d’autres, à tous.

Je pense à mon copain FalconHill qui n’a pas le même engagement que moi mais qui est une des personnes qui a la vision de la blogosphère la plus proche de la mienne. Son billet d’hier m’a touché. Il s’interroge sur l’état des blogs en 2012. Quelques extraits de l’introduction : « J’ai détesté l’ambiance sur les blogs. » « Et que dire de l’ambiance post-électorale, et de ces 6 mois de présidence Hollande ? Elle est loin, cette "république apaisée" qui était promise... »

C’est à méditer. Je crois que la France est réellement apaisée. Mon confrère Bembelly a laissé un long commentaire à un de mes récents billets. Je vous le livre ici (il n’avait qu’à en faire un billet, cette feignasse) : « Je me sens bien dans la France de François, personne ne m'agresse à la télé, chez moi devant mes gosses. Mes origines "étrangères" ne sont plus l'alpha et l'oméga de la politique du gouvernement, je ne suis plus l'excuse, ni la "cause" des mots de la république, Enfin libre...

Et cette liberté porte un nom : François Hollande. Pour moi, le rêve se lit aussi sur le volume quiétude gagné au jour le jour, depuis ce jour historique du 06Mai2012.

Blogueur de gouvernement ? Oui. Au nom de la liberté, de l'égalité (on verra pour la fraternité), je confirme le fait que "le rêve français" est déjà en marche. La perception de ce rêve est à géométrie variable en fonction des attentes des uns et des autres...

Ce rêve, je l'espère pour tous. Il faut du temps, celui du changement pour bâtir, dans le respect, une France toujours plus belle, toujours plus prospère, et prête pour le grand rendez-vous de la croissance. Chantier gigantesque.
 »

Il a raison. Mais FalconHill aussi. Il règne une très mauvaise ambiance sur Internet. Je cite la suite de ses propos : « On ne peut rien dire de mal sur ce gouvernement, sous peine de voir sous Twitter ou dans les blogs se déchainer une meute. Et d’un autre côté, on ne peut rien en dire de positif non plus : c’est d’autres meutes, aussi enragées et fanatisées, qui déferlent… C’est du grand n’importe quoi, ça m’est insupportable : ce n’est pas ça la politique pour moi.
En résumé, on ne peut plus rien dire. Pénible... » Je ne suis on ne peut plus d’accord et je me plains d’ailleurs depuis plusieurs jours.

C’est de notre responsabilité de blogueurs de faire en sorte que le débat puisse être mené. Pour ma part, par exemple, je n’en peux plus d’être suspecter de défendre le Gouvernement à tout prix par des lascars qui se croient plus intelligents que tout le monde.

Ensuite, FalconHill tire un bilan chiffré de son blog. Il est mauvais : moins de billets, moins de visiteurs ! Ce n’est pas grave. Ce qui importe dans la blogosphère est d’une part les relations entre les copains et d’autre part la satisfaction que l’on peut avoir à exprimer des idées. Les chiffres ne sont que des chiffres. Mon année aura été sauvée parce que mon billet à propos du Père Noël aura eu les faveurs de Google…

Il faut que 2013 redevienne celle du respect réciproque. Parmi mes relations de blogueurs, j’ai plusieurs blogueurs réactionnaires, avec des idées radicalement opposées aux miennes, comme, bien sûr, Didier Goux, mais aussi Jacques Etienne qui était ma cible hier et l’Amiral Woland. J’arrive à échanger avec eux bien plus cordialement qu’avec certains blogueurs dont je suis beaucoup plus proche politiquement. Quand on n’est pas d’accord, on s’en tire avec une pointe d’humour et on se donne rendez-vous pour une prochaine bière.

FalconHill dit : « je suis convaincu qu’on peut faire de la politique et qu’on peut débattre sans s’insulter, sans se caricaturer. » On devrait. C’est peut-être pour ça que je pense que je vais être beaucoup plus méchant, en 2013, notamment dans Twitter et dans mon annexe où je raconte certains de mes échanges avec des fous. Pas plus tard que hier matin, en me réveillant, j’ai encore constaté que j’avais été la cible de crétins sans savoir ce que je venais foutre dans la conversation. Un type a dit « J’connaissais pas @jegoun. Bon, j’viens d’voir qu’il tweetait ce qu’il bouffait me midi » tout en citant mon tweet en question qui datait de plus de trois semaines. Sachant que je fais entre 50 et 100 tweets par jour, je vous laisse calculer le temps qu’il a passé pour repéré un tweet que j’avais fait avec une photo d’un plat que je bouffais au comptoir de la Comète. Ces petits inquisiteurs ou procureurs me donnent la gerbe.

C’est un type du Front de Gauche qui s’en prend à un gros blogueur de Gouvernement. C’est nul. C’est petit. Et c’est une atteinte à la liberté d’expression, la mienne, en l’occurrence. Il faudra qu’on fasse le ménage, en 2013, et j’invite tous les copains blogueurs ou twittos qui ont la même vision que moi de ce que devraient être les blogs à bloquer ces cons.

Il est quand même incroyable que je doive m’attendre à prendre plus de coup de la part de blogueurs et Twittos du Front de Gauche que de la part de blogueurs et Twittos de droite.

FalconHill évoque enfin l’affaire « Ebuzzing ». Sarkofrance en parle également : « Une cinquantaine de blogs politiques amateurs ont quitté l'un des rares classements qui existaient, Ebuzzing. Ce n'était pas un caprice. Mais le site nous mélangeait avec des agrégateurs collectifs et des blogs d'hommes politiques (Mélenchon, etc) ou d'éditorialistes. » Je suis parfaitement d’accord avec lui : ce n’était pas un caprice. En modifiant progressivement ses algorithmes, la société en question a fait en sorte que les blogs de « simples citoyens » se sont retrouvés mélangés avec des sites plus professionnels.

On pourra juger l’affaire comme on veut mais notre blogosphère, celle des copains, était morte, au profit d’un recentrage vers le buzz engendré dans Twitter. Nous étions devenus fous. Il fallait tweeter les billets des copains, répondre dans Twitter aux billets des moins copains, … Nous n’en étions plus à citer les billets des copains pour donner envie aux gens de les lire ou pour saluer ces copains mais par une espèce de réflexe crétin.

Alors je souhaite que 2013 redevienne l’année de cette blogosphère. FalconHill dit : « Cette histoire a renforcé mon sentiment : aujourd’hui, j’ai l’impression de bloguer tout seul. » Je ne suis pas dans son cas mais je comprends très bien ce qu’il ressent. Le blogage bon enfant que nous avons connu est presque mort. Il y a ce phénomène de dilution des blogs dans Internet mais aussi ce que j’évoquais plus haut : le manque de respect de la part des blogueurs, parfois du même camp politique.

FalconHill date ce bordel de l’élection. En fait, il date de début 2011 mais peu importe. Il nous faut maintenant tourner cette page.

2013 peut être cette année du changement, dans les blogs. Le retour des copains, du respect, …

Bonne année 2013 à tous ! Et bon changement !

Pour moi, ça doit commencer par Twitter et par les commentaires dans les blogs.

Geneviève, une fidèle commentatrice m’a souhaité les vœux en commentaire de mon précédent billet. Un crétin lui a répondu : « Bonne année soc traite (et pas qu'un peu!!) ». C’est crétin, pas français et ça n’apporte rien : dans les spams. Directement.

J’encourage chacun des mes confrères blogueurs à faire pareil. Ne nous laissons plus marcher sur les pieds : si une commentatrice ne peut plus présenter ses vœux sans recevoir une charge, les blogs vont crever.

Prenons-y garde.

Au boulot !

Bonne année 2013.

42 commentaires:

  1. Tiens, je suis le seul à être réveillé, à c't'heure ?

    Bon, je voulais juste dire qu'à mon sens être pour l'égalité et être sectaire ne sont pas deux choses incompatibles – même si je ne dis pas que ce soit votre cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes. Mais quand je vois certains blogueurs nous traiter de sectaire parce qu'on veut leur imposer notre mariage, ça me fait rigoler.

      Supprimer
  2. Bon billet.
    Excellente année.
    Puisse-tu être suivi dans ta résolution !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Pareil !

      J'espère être suivi.

      Supprimer
  3. Bon billet, comme toujours.
    Sachez que les lecteurs lambda se questionnent tout autant sur leur continuation à lire les blogs et à commenter...
    Surtout ceux dont il partage l'avis. La curée a été incroyablement violente et m'a donnée l'impression qu'on nous refusait, non qu'on nous déniait cette victoire. Avec Sarkofrance et Gabale, vous êtes les seuls que je continue à lire et à commenter parfois. Continuez donc à être vous même ; cela nous va très bien. Bonne année à vous.
    Une invisible ; JBL1960

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Il y en a d'autres, je les ai cités vraiment uniquement parce que je venais de lire leurs billets.

      Il faut continuer à commenter les blogs ! C'est leur âme.

      Pour ma part, je reçois plein de commentaires mais il y a trop de blogueurs qui en reçoivent peu. Il faut les encourager !

      Supprimer
  4. très joli billet. je plussoie. l'année du respect, une belle ambition pour cette année-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Active donc la modération chez toi. C'est un tel bonheur de supprimer les commentaires désagréables.

      Supprimer
  5. au fait, tu m'excuseras, mais le 18, je file en province voir mon père et ma vieille grand mère. Dommage pour le KDB... argh

    RépondreSupprimer
  6. J'observe tout ça d'un peu loin mais néanmoins attentivement dans les blogs, dans Twitter aussi.
    Les donneurs de leçons, les porteurs de pensée unique en 140 caractères se font de plus en plus nombreux, plus virulents aussi. Les choses changent à une vitesse incroyable (et pas seulement dans ce bistrot mondial qu'est l'internet), la méchanceté gratuite semble être devenue la règle, pour faire un bon mot des twittos n'hésitent plus à user des plus bas procédés, pensent-ils seulement à la portée, à la force de l'écrit ? Pas certain.
    Je lis régulièrement les commentaires chez les uns et les autres et je reste stupéfait de la faculté qu'ont certains, pour peu que le billet ne véhicule pas LA bonne parole, de passer immédiatement à la violence dans les propos. Tu parles de respect dans ton billet, si je n'avais qu'un seul voeux à formuler pour cette année, ce serait que le respect redevienne la règle, ici et ailleurs.
    Belle année Nicolas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Il va nous falloir faire la chasse au manque de respect.

      Supprimer
  7. Bonne année et que Gambrinus soit toujours notre seul maître à penser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Fais gaffe néanmoins. Si je n'avais pas vu la signature, ton com serait parti dans les spams... Le respect, bordel !

      Supprimer
  8. Je voudrai juste une année apaisée.
    Hier soir j'avais commencé un billet dans ce sens. Et puis j'ai lu en même temps les anti-voeux de JLM. Tellement imbécile que j'ai préféré mettre mon billet à la corbeille plutôt que de finir l'année sur mon blog en donnant l'impression d'avoir l'air agacé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudra rentrer dans le lard. Prends le dernier billet de DPP : il mérite des baffes uniquement à cause des illustrations. Mais le bon côté est qu'ils de rendent ridicules.

      Supprimer
  9. Ton billet est très bon. Après, tu as l'analyse politique qui est la tienne sur la droite et la gauche.

    Mais sur le reste, nous partageons la même philosophie, et c'est bien. Essayons de continuer comme ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continuons. Mais plus j'y réfléchis plus je vais adopter deux casquettes. Trainer certains dans leur propre merde dans mon annexe me fera le plus grand bien.

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Je sais. Pas je refuse de passer après #Doudou.

      Supprimer
  11. Bonne année du respect alors ! mouarf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui ! Un billet de 4000 signes pour finir par conclure que le Président petit face à un billet argumenté, citations à l'appui montre ta médiocrité.

      Tu n'as aucun fond et est incapable de tout dialogue respectueux. Tu réponds où à mes arguments ? Tu ne penses qu'à détruire. Pauvre type.

      Supprimer
  12. Ah ce commentaire!
    J'ai écrit ça? Wahoooo! Des fois, je m'étonne.
    Oui, c'est ce rêve évoqué dans le discours du "Bourget" qui a motivé mon engagement dans cette campagne victorieuse de 2012. Des fois, juste quelques mots, avec le timbre de la sincérité...

    Allez, pour 2013, J'arrête de bloguer, je vais me spécialiser en "commentaire".

    Bobiyé.

    RépondreSupprimer
  13. " « Je me sens bien dans la France de François, personne ne m'agresse à la télé, chez moi devant mes gosses. Mes origines "étrangères" ne sont plus l'alpha et l'oméga de la politique du gouvernement, je ne suis plus l'excuse, ni la "cause" des mots de la république, Enfin libre..."

    Je confirme Bembelley, enfin libre................

    RépondreSupprimer
  14. Je me réveille juste... Bonne année à toi et à tous les visiteurs.
    Bravo et merci pour ce billet qui est un modèle de conscience, qu'on n'aurait jamais dû perdre, c'est vrai. Le point de départ reste tout de même 2007 et la prise de pouvoir de quelqu'un qui reste pour moi un peu responsable de tout cela tant il a influencé le changement dans les rapports entre les forces politiques.
    Oui, je rejoins Bembelly, moi le fonctionnaire désigné comme d'autres coupable de la crise... Depuis mai, je revis un peu, un petit peu.
    C'est une excellente résolution. Ce sera la seule pour moi, mais elle vaut la peine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Vive les résolutions !

      Tout ne part pas de 2007. Il y a eu un deux virage ensuite alors que nous aurions du être solidaires.

      Supprimer
  15. Entièrement d'accord.Mais je suis plus désabusée que toi.
    Rien, n'est plus stable que le comportement humain, une fois acquis, n'est-ce pas ? Les gens sont-ils éducables ou en caoutchouc ? Tu fais plein d'efforts, mais si ça ne vient pas d'eux, ta pression relâchée, ne reviennent-ils pas exactement au même endroit ?
    J'ai remarqué que je pouvais redoubler de courtoisie ... un extrémiste en manoeuvre,con & misogyne ...une femme mutante se révélant dès son plus jeune âge aussi violente et vicieuse du sabot qu'un vieux canasson sur le retour ... restent ce qu'ils sont, imperméables à nos convictions sur le respect et à notre application à la communication non violente ?
    Comme le chantait Brassens : "Quand on est con, on est con" ... et hélas les cons ont le droit de vote ...
    Allez, courage à tous les gentils auxquels je fais plein de bisous amicaux en levant ma flûte de champagne [Je finis les restes, tu crois que je vais les jeter ! :DDD] ! Bonne année les amis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas être désabusé, faut rigoler du ridicule qui nous entoure. Tu regardes cet andouille de Corto, ces deux derniers billets sont profondément ridicules (l'un dénonce mes méthodes, l'autre les met en application). Je pense sincèrement qu'il faut qu'on consacre une partie de nous même à rentrer dans le lard de ce genre de gugusse et à finir par exiger qu'on rentre dans le fond des dossiers : la politique proposée par le gouvernement. Et quand on aura exiger ce respect, on aura une blogosphère qui sert à quelque chose pas un truc d'abrutis qui ne peuvent que se vanter de leurs chiffres en critiquant ceux qui ont fait pareil.

      Parce que c'est à mourir de rire.

      Et quand on aura dégagé une blogosphère de gentils, on pourra enfin débattre.

      Bonne année !

      Supprimer
  16. Réponses
    1. Yes ! Mais on le sera plus facilement en rentrant dans le lard des gros cons.

      Supprimer
  17. Oups ! J'ai supprimé par màrgarde le commentaire de Pierre. Je le recopie.

    Bonne année Nicolas!
    Heureux de voir que cette France des cancres et déviants vous réjouisse.
    Le dégoût a changé de camp!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      Je l'ai remis par politesse parce qu'il contient des vœux.

      Néanmoins les prochains commentaires de ce genre seront supprimés parce que je ME souhaite une bonne année.

      Supprimer
    2. Désolé, je t'ai envoyé une légère pique, mais comme la politique c'est comme un cactus, tu tends le bâton en te plaignant de certaines réactions de gens. Tu finiras par laisser l'approbation des commentaires car t'en auras marre des excités. Regarde Didier, il est zen comme un maître Yogi, d'où lui vient cette force...
      Mais rassure-toi, je ne viendrai que peu de fois cette année, c'est ma résolution. Eloigner mes yeux des blogs, ça me pique trop.

      Courage pour 2013 ça ira mieux normalement.

      Supprimer
    3. Vas chier. Chez Didier, les commentateurs reacs sont moins chiants que chez moi. Non seulement tu n'arrives pas à comprendre cela mais en plus tu te permets de me donner des conseils pour tenir un blog alors que tu n'en as pas. Tu n'es qu'une raclure.

      Supprimer
  18. Bonne année Nicolas, une fois n'est pas coutume, je suis en plein accord avec tout tout ce que tu as écris :)...surtout lorsque tu appelles à refuser le sectarisme de droite comme de gauche.
    Et tu as raison, notre blogosphère d'il y a encore 2 ans est morte. La blogosphère politique c'est "professionnalisée" et surtout twitterisée avec les raccourcis et les formules péremptoires que cela entraine. Je ne crois pas que l'on puisse réellement débattre à travers Twitter.
    C'est pour cela que les blogs comme les tiens,celui du Faucons ou d'autres sont indispensables, ne les laissons pas saccager par des gros crétins qui croient exprimer une opinion alors qu'ils ne font qu'éructer une invective dans un français approximatif.
    Je te souhaite de passer une très bonne année 2013

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Pareillement.

      Je crois qu'on a raison. Il faut se battre pour la survie de notre blogosphère. Qu'il faut impérativement se démarquer des communiquants institutionnels.

      Supprimer
  19. La Socialie collectivo-Etatiste à l'origine de l'apaisement ?

    Vous avez de la boue ou de la merde dans les yeux ?!

    Les ventes d'armes en France sont en train de bondir...mais çà c'est pas notre presse subventionnée qui va en parler.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.