10 janvier 2013

Hep ! Taxi !

Mon Dieu ! Les taxis sont en grève. La profession où les gens sont les plus libéraux mais où le métier est le plus réglementé… Les pauvres, ils vont subir la concurrence des motos et des voitures avec chauffeurs. Les pauvres, ils vont moins bénéficier de l’argent public pour servir d’ambulances.

Etre en concurrence, c’est affreux ! Ils sont sûrement les premiers à gueuler contre la SNCF et la RATP qui ont des monopoles. Eux ils préfèrent la concurrence. Mais en circuit fermé.

Tiens ! Faites une recherche dans Google de « Prix d’une licence de taxi parisien ». La première réponse obtenue est : 135 000 euros. Un petit jeune qui débarque et qui voudrait être taxi, après avoir passé les « diplômes » correspondants devra ensuite débourser 135 000 euros de sa poche pour avoir le droit de travailler.

Ou alors, il travaillera pour une grosse compagnie mais ne gagnera pas sa vie.

Pendant ce temps, les grosses compagnies achètent des licences et les louent à des petits jeunes. Je parle souvent des bistros, ici, et du problème du coup du fond de commerce, en plus du loyer pour les murs. Pour les taxis, c’est pareil, même pire : ils n’ont quasiment aucune chance de gagner vraiment du pognon.

Le vieux taxi qui part en retraite est content. Il va vendre sa licence et avoir plein de sous pour s’acheter un pavillon à la campagne et voyager.

J’adore ces libéraux (ben oui, vous connaissez beaucoup de taxis qui votent à gauche ?) qui veulent le beurre et l’argent du beurre.

Je leur propose donc deux évolutions au choix.

La première : on dérèglemente la profession, par exemple en augmentant le nombre de licences de taxis Parisien.
La deuxième : on supprime la valeur marchande de la licence en empêchant sa transmission. Elle correspond à un droit au travail. C’est con d’acheter un droit au travail et ça me parait assez peu conforme aux valeurs du libéralisme. Les licences seront attribuées par tirage au sort quand un taxi prendra sa retraite.

Note pour moi-même : ne pas faire l’amalgame entre les taxis Parisiens et les autres qui sont fort aimables.

26 commentaires:

  1. Entendu aujourd'hui sur France Info, pour certaines entreprises de Taxi (en province notamment), le transport de malades peut représenter jusqu'à 80% de leur chiffre d'affaires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Mais

      1. Voir ma dernière phrase : ce sont surtout les Parisiens qui me gênent

      2. Es tu sur que ce sont les provinciaux qui manifestent ?

      3. C'est nous qui payons.

      Supprimer
    2. Mon commentaire n'avait qu'un caractère informatif !

      Supprimer
    3. Oui mais il tombe à pic. Voir l'échange avec Apo.

      Supprimer
  2. Quand on pourra prendre un taxi le soir pour aller de banlieue à banlieue sans passer par Roissy ou Orly, je serais sympathique avec eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore ! Essaie de prendre un taxi pour aller de Bicetre à Orly...

      Supprimer
  3. Sur le coup des licences,tu as raison.
    Y'a autre chose qui me dérange,ce sont les caisses de champagne et cadeaux divers pour obtenir que l'accueil d'un hôpital donne le n° de tel taxi ou tel ambulancier, ou telle société de services funéraires ... C'est un bal de corruption et concussion qui s'ignorent, mais sont bien réelles !
    Il faut assainir cela : la solution marché public me parait une bonne chose,pour les établissements publics de santé ! Pour les établissements de santé privés, le problème reste entier !
    Mais il est vrai que sans une réglementation spécifique et une simplification des dossiers DCE de consultation des entreprises et une aide aux artisans pour qu'ils réussissent à présenter leurs offres correctement, sans également une modification des critères relatifs à la surface financière notamment, je pense que l'accès aux marchés publics, pour les artisans ou toutes petites boites, est illusoire.
    Faut donc rapprocher les gens ...qu'ils se parlent et très vite.
    En l'état,c'est une catastrophe pour des gens âgés comme mes parents, qui sont obligés de prendre un taxi pour une longue distance afin de se rendre à leurs RV médicaux de spécialistes et pour lesquels leur médecin traitant ne veut pas leur prescrire le transport car pour ses statistiques à lui, c'est pas bien.
    Cela ne semble pas possible qu'on ne puisse pas régler ces choses simples.
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Il faut que les taxis des campagnes se regroupent en coopératives ou associations pour répondre aux marchés publics.

      Supprimer
  4. Tiens, une idée!
    Y a trop de blog, certains veulent instaurer une charte (FDG), je propose qu'on instaure des "licences" pour blogueurs, comme pour les taxis.

    On pourra "vendre" nos licences aux petits nouveaux et se faire plein de blé. C'est le libéralisme...

    Alors?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Les blogs sont un loisir !

      Supprimer
    2. Bah non, justement, s'il y a obligation d'achat de license c'est l'inverse du libéralisme...

      Supprimer
    3. Tu ne peux pas réagir normalement à une plaisanterie. Tu ne reviens plus sur ce blog. Je n'en peux plus de ces cons qui gâchent l'ambiance.

      Supprimer
  5. A Montpellier, ils ont manifesté tout l'après midi, à coups de klaxon et d'embouteillages, ils sont toute la journée et une partie de la nuit assis au volant et pas foutus de marcher un peu pour manifester !!

    Effectivement, à Paris, c'est carrément casse pieds la limitation du nombre de taxis, et un chauffeur de taxi jeune m'a récemment expliqué qu'il s'était endetté pour 140 000 euros la licence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Te voilà toi !

      J'ai discuté récemment avec un jeune taxi qui devait m'emmener pour une grosse course (genre 60 euros) en banlieue. Il pleuvait beaucoup et on a mis deux heures. Il en pleurait presque.

      Supprimer
  6. Je ne peux pas commenter le billet du 7, je me venge ici (moi qui ne prends jamais le taxi) merci pour la citation dans la belle liste des filles qui bloguent, et bonne année en prime, bises.

    RépondreSupprimer
  7. Bien sur il est facile de tenir des propos en ne pensant qu a soi et tout mélangé et faire des clichés ( la licence est a 240 000 a paris )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ! Connard ! J'ai dit que j'avais fait une recherche Google pas que je suis un spécialiste. Cela étant tu es tellement con que tu ne te rends pas compte que tu renforces mon argumentation.

      Supprimer
  8. Bien sur il est facile de tenir des propos en ne pensant qu a soi et tout mélangé et faire des clichés ( la licence est a 240 000 a paris )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas obligé de faire les mêmes fautes à chaque fois.

      Supprimer
  9. Je trouve cette taxophobie qui s'étale de façon totalement décomplexée ignoblement nauséabonde. Il n'y a qu'une seule espèce humaine, les Taxis sont des hommes comme les autres ! Ce sont nos frères, bordel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ? Vous ne prenez jamais de taxi ? Vous savez qu'on trouve des modules construits en Chine ?

      Supprimer
    2. Connard ???? Je donnais cela titre d information et pas suite a ton poste mais celui de audine ,ensuite je vois pas ou je m enfonce .

      Supprimer
    3. C'est bien ce qui est dommage.

      Supprimer
  10. Alors si le Grand Soir arrive, qu'on élimine les mauvais et qu'on garde les bons, vous m'éliminez ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.