24 avril 2009

En avril, ne te découvre pas d'un fil

En répondant à est un commentateur de mon billet de ce matin, j’ai eu une idée saugrenue. J’étais tagué sur le principe de précaution par Lomig qui gagne ainsi un troisième lien, ce matin. « D’où vient cette absurde expression ? ». Consultant Wikipedia : de toute manière, c’est un « machin libre » donc rempli par libéraux polémistes, la définition de « principe de précaution » sera en ma défaveur.

Même pas ! Je suis presque déçu. En fait, ça ne veut rien dire et ils ont beaucoup de mal à le définir. Dans mon extrême bonté, je vais résumer : c’est un machin inventé par la droite pour faire croire qu’ils sont capables d’avoir des idées de gauche en ne proposant pas de détruire la planète et repris par les libéraux pour faire croire que les gauchistes n’ont pas de couilles, si vous me permettez l’expression.

C’est Michel Barnier qui avait mis se bazar dans la loi Française pour faire plaisir à Jacques Chirac qui avait modifié la constitution. A droite, ils aiment bien modifier la constitution. Tiens ! Au nom du principe de précaution, Jacques Chirac l’avait modifié pour obliger la tenue d’un referendum pour l’arrivée des Turcs dans l’Europe (je résume). Nicolas Sarkozy, ensuite, la remodifie ensuite pour enlever cette obligation. Du coup, on ne sait jamais s’il est pour ou contre et les discussions de comptoir ne s’arrêtent jamais.

En fouillant, l’article de Wikiopedia, on s’aperçoit qu’au niveau mondial, il n’y a pas grand-chose non plus, juste un vague projet de directive Européenne… et on peut difficilement considérer l’Europe comme une bande de dangereux gauchistes.

Ce matin, j’ai mis mon manteau, pour aller au bureau. Par réflexe. Par principe. Par précaution. Pourtant il fait beau, le ciel est tellement bleu qu’on se met à rêver de terrasses de bistros à masser les décolletés et les jupes courtes des passantes enragées. J’ai quand même pris mon manteau au nom du magnifique proverbe qui sert de titre à ce billet : je ne sais pas si on ne va pas se retrouver sous la flotte se soir et être obligés de rester au comptoir.

C’est juste une précaution.

Le « principe de précaution » est un machin inventé de toutes pièces par ceux qui lui sont opposés !

17 commentaires:

  1. Ce blog est toujours aussi nul... Le pire, c'est que je suis sur que tu te rends compte à quel point ce que tu écris est stupide.
    Alors pour résumer : être intelligent et cultivé, intellectualiser le débat, c'est pas bien.
    Ce qui est bien c'est de n'utiliser que 3 mots : machin, droite et gauche. Il y a les machins de droite, c'est vilain. Comme Wikipedia par exemple, c'est un machin libéral parce que ça dit des choses intelligentes, ça intellectualise le débat. Donc c'est pas bien. C'est un machin pas bien.Car il y a aussi les machins que tu mets en gras, pour montrer que c'est important à retenir. Çà, c'est des machins biens.

    RépondreSupprimer
  2. Je vais quand même répondre...
    Ce qui est stupide, c'est de lire un blog qu'on n'aime pas.
    Pour Wikipedia, c'est juste par allusion à un billet que j'ai fait récemment... Et ça attire généralement les cons. Ca a marché.
    L'intelligence et la culture n'ont rien à voir avec cette histoire.

    Par contre, "intellectualiser le débat, c'est pas bien". Effectivement ! Sur certains sujets, notamment l'Islam, la manipulation des mots permet de cacher un simple racisme primaire.

    Enfin, pour les machins en gras, tu te plantes lourdement. C'est uniquement un repère visuel. Je l'ai d'ailleurs dit à une autre époque.

    RépondreSupprimer
  3. S'il est si stupide de lire des blogs qu'on aime pas, pourquoi lis tu les blogs d'extrême droite. C'est des machins racistes.Pour le billet sur wikipedia, ton lien n'est pas bon, mais je l'ai retrouvé en continuant ma lecture, et c'est tout aussi affligeant. Tu confonds connaissances, esprit scientifique, sciences humaines... avec propagande libérale (ce faisant, tu fais une bonne pub au libéralisme, et pas une mauvaise à Wikipedia).
    Tu paraît plutôt repoussé par les extrêmes. Tu dois donc savoir que la méfiance à l'égard de la connaissance et du progrès est la caractéristique des régimes dictatoriaux ; ça s'appelle l'obscurantisme. Hitler a commencé par brûler des livres, et aurait certainement fait fermer wikipedia.
    Cela dit, je vois ce que tu veux dire quand tu dénonce l'intellectualisation des idées d'extrême droite, ta remarque est très juste, mais je ne crois pas que cesser de réfléchir soit la meilleure solution à apporter. Au contraire.T'as vu, je met des repères visuels ! D'ailleurs, pour finir sur une note positive : tes conseils de blogging sont pas mal tu devrais te spécialiser là-dedans au lieu de parler politique.

    RépondreSupprimer
  4. J'applique le principe de précaution : je ne réponds pas aux trolls !!! :-)

    [Le principe de précaution, c'est comme de faire passer la peur et l'angoisse du progré AVANT le progré lui-même. Ça peut aussi être de la prudence mais pas toujours !].

    RépondreSupprimer
  5. Poireau,

    Si, il faut leur répondre pour rigoler. Ton orthographe n'a pas fait beaucoup de progrès.

    Paul,

    Je n'ai pas dit que je n'aimais pas les lire les blogs divers !

    "Tu confonds connaissances, esprit scientifique, sciences humaines... avec propagande libérale " : non. Relis l'introduction du billet en question, je ne vois pas ce qu'il y a de scientifique à faire un procès à charge à l'impôt.

    "Hitler a commencé par brûler des livres". Je n'ai pas condamné Wikipedia !

    "je ne crois pas que cesser de réfléchir soit la meilleure solution à apporter" : tu devrais commencer à réfléchir. D'ailleurs, il ne s'agit pas de réfléchir, mais d'écrire...

    "tes conseils de blogging sont pas mal tu devrais te spécialiser là-dedans au lieu de parler politique" : justement, je parle politique. Par contre, qu'un trou du cul me dise d'arrêter m'amuse toujours. Tu ne serais pas un copain à Criticus l'homme le plus intelligent du monde ?

    Abruti.

    RépondreSupprimer
  6. Ce qui est drôle, c'est d'étaler son inculture au grand jour. Dire que Barnier est un libéral, c'est montrer à quel point on ne connait pas le sens des mots que l'on utilise...!

    RépondreSupprimer
  7. LOmiG,

    Mon pauvre garçon, je crois que tu es à moitié fou ! Je n'ai pas dit que Barnier est libéral, pour la première fois, même, depuis l'existence de ce blog, je sépare la droite et les libéraux.

    Prends un calmant.

    En outre, tu m'as tagué, je réponds. J'attends ton avis sur la réponse.

    RépondreSupprimer
  8. Mauvaise pioche : aujourd'hui, fallait laisser le manteau au vestiaire ;-) Et faire ce qui te plait : ne pas répondre au libéraux :-)

    RépondreSupprimer
  9. Putain, ça castagne, ici !

    Hypos : laissons-les se friter et allons prendre un verre... Juste vous et moi... chabada-bada...

    RépondreSupprimer
  10. hypos,
    Faut toujours répondre aux libemachins : pense aux classements !

    Didier,
    Espère...

    RépondreSupprimer
  11. excellent, nombreuses sont les idées reprenables par la droite pour faire croire qu'ils sont quand même un peu cools et éthique: parité, diversité, principe de précaution...Pendant ce temps -là, pas touche au partage des richesses, pas touche au grisbi!

    RépondreSupprimer
  12. Romain,

    C'est la spécialité de la droite : on emploie le mot "social" pour faire joli ! Faut s'en méfier !

    RépondreSupprimer
  13. Ouch, j'avais oublié la violence des débats bloguesques !

    RépondreSupprimer
  14. Ouais... On ne s'en lasse pas ?

    RépondreSupprimer
  15. Si ! A côté d'une plage au soleil, ça paraît peu ragoutant je dois dire...

    En même temps, quand on regarde ça de loin, c'est aussi amusant... Parfois.

    RépondreSupprimer
  16. Oui, c'est amusant à relire trois ou quatre jours après...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.