28 avril 2009

Apprendre à compter avec les bistros politiques

Le gars de Betapolitique avec qui on papote sous Twitter a dit une bêtise contre vérité. Soit il ne sait pas compter soit il n'est pas un spécialiste des bistros.

On n'additionne pas les pourcentage.

Un café à 1€ HT est vendu 1€1960 (donc 1,20€) TTC. Si le prix baisse de 10%, le café sera à 1€0764. La marge du commerçant aura augmenté de 0€0214 puisque qu'avec une TVA à 5,5% il aurait du passer à 1€055.

Mais, il ne pourra vendre à 1€07 ou 1€08 donc vendra à 1€05 car il sera obligé de baisser d'au moins 10%. Il va donc perdre 0€005 ! Vous me suivez ? Bien.

Ne vous inquiétez pas pour lui ! Il trouvera bien une autre solution pour nous baiser. Et le gouvernement n'a aucun moyen légal pour l'obliger à baisser les tarifs. Tout ça n'est que de la communication Elyséenne. D'autant que le fournisseur de café a un prétexte facile pour augmenter le prix du kilo de café.

23 commentaires:

  1. "Il trouvera bien une autre solution pour nous baiser."

    Où l'on apprend que tu te fais baiser par ton cafetier. Tu entretiens d'intéressantes relations avec tes commerçants.

    RépondreSupprimer
  2. Bon, maintenant, vous nous refaites la même démonstration avec le demi de 16.

    Parce que, le café, franchement, on s'en contre-pignole.

    RépondreSupprimer
  3. Tu fais partie des andouilles qui pensent que le patron de bistro ne vend pas des cafés pour gagner de l'argent sur le compte des clients ? Ta vision du commerce est réjouissante !

    RépondreSupprimer
  4. Faisez gaffe, Nicolas : vous glissez à droite, là !

    RépondreSupprimer
  5. H16,

    C'est à toi que je causais.

    Didier,

    Un demi à 2€50 HT est vendu 2€99 (donc 3€) TTC. Si le prix baisse de 10%, le café sera à 2€691.

    La marge du commerçant aura augmenté de 0€0535 puisque qu'avec une TVA à 5,5% il aurait du passer à 2€6375.

    Mais, il ne pourra vendre à 1€69 ou 2€70 donc vendra à 2€60 car il sera obligé de baisser d'au moins 10%. Il va donc perdre heu... Vous commencez à me fatiguer... 0€0375. Du coup, il sera de mauvaise humeur et ne voudra pas payer sa tournée.

    Et en plus, la baisse de la TVA ne s'applique pas sur les produits alcooliser. Vous me faites dire n'importe quoi !

    RépondreSupprimer
  6. Didier,

    Je ne vire pas à droite. Je discute avec un libéral qui essaie de nous faire croire que le commerçant est là pour appliquer les lois du libéralisme, pas pour gagner de l'argent...

    RépondreSupprimer
  7. Voudrais-tu dire que les gens font un métier pour gagner de l'argent ? Noooooon. Voilà qui est violent.

    Vous le savez, je le sais, tout le monde le sait. Qui est donc baisé, dans l'affaire ?

    RépondreSupprimer
  8. H16,

    Pas toi : continue à te branler.

    RépondreSupprimer
  9. Par ailleurs, si tu étais humain, tu irais au bistro et saurais que l’expression « baisé par les patrons de bistro » est rituelle. Mais tu préfères enculer les mouches. C’est normal. Tu es libéral.

    Mais si tu essaies de me donner un prétexte pour faire un billet sur la nécessité d'insulter les connards qui font chier les blogueurs, c'est gentil de ta part.

    RépondreSupprimer
  10. Pas lu les commentaires.
    J'ai entrevu un reportage sur france2 ce midi, si je fais un résumé, avec la baisse de la TVA, les patrons doivent tout à la fois venir en aide à une profession sinistrée, embaucher une masse suppélmentaire de personnel ET baisser leurs tarifs !
    Je leur souhaite bien du courage !
    Que n'ont-ils pas choisi d'être banquier…
    :-))

    RépondreSupprimer
  11. Poireau,

    Oui, pas toujours facile. Le patron de la Comète est furieux de cette annonce.

    RépondreSupprimer
  12. Imbattable sur le prix au comptoir notre jegoun ! :-)

    RépondreSupprimer
  13. "Brillante démonstration"

    Vive les happy-hours et les tapas ...

    Pour la compta, après 4 pastaga's, ce n'est plus possible. J'ai donc arrêter le métier :-))

    @ bientôt

    RépondreSupprimer
  14. oui, boire ou gérer, il faut choisir !

    RépondreSupprimer
  15. Ah bah, merdum, je viens de m'apercevoir que tu n'avais pas changé mon adresse de blog dans ta blog roll.. Snifff ! me v'là toute retournée :-)

    RépondreSupprimer
  16. Ah ha! Le cafetier ne vendra pas à 1,08€: parce que les clients sont feignants. J'en veux bien, moi, d'un café à 1,08€...

    RépondreSupprimer
  17. Hypos,

    C'est fait.

    Irène,

    On te fera un tarif spécial.

    RépondreSupprimer
  18. Sisi, la meilleure façon est de circuler et ne plus payer un demi à 2.50€ ou un café 1.50, prends ton thermos, ici les cafés ferment à 21h c'est du jamais vu...

    RépondreSupprimer
  19. Y a des patelins, comme ça...

    RépondreSupprimer
  20. Désolé de vous décevoir, mais je crains que l'alcool ne bénéficie pas d'une ristourne de TVA. Que voulez-vous, nos gentils gouvernants (le premier étant le socialiste Claude Evin) ont decrété il y a longtemps que l'alcool était mauvais pour le petit peuple. Alors ça taxe à mort, pas question de faire un cadeau au pauvre amateur de breuvages alcoolisés.

    RépondreSupprimer
  21. Aurélien,

    1. Je connais la loi.
    2. Ce billet a plus de deux mois.
    3. J'ai pris l'exemple du demi pour plaisanter avec Didier Goux.

    Reste zen...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.