08 avril 2009

Mais qui va sauver l'occident ?

Vous avez de la chance ! Ce billet aurait pu avoir pour titre : « Occis dans la merde ». Ou pire ! « Occis n’a pas fait long feu ». Suzanne m’en a suggéré un meilleur. Toujours est-il qu’après Lomig et Criticus, Didier Goux annonce son départ du « du déjà fameux réseau Renovatio occidentalis », vidé de sa moelle.

Ce réseau est donc à considéré comme mourant. Nous n’aurons pas de paroles compatissantes.

Je pourrais me foutre de la gueule de Criticus et de Lomig mais je vais m’abstenir. Ou alors dans juste une connerie avec la finesse légendaire qui me caractérise : « Les enfants ! On ne joue pas avec le feu ! ».

Je vais juste faire un retour sur cette histoire parce que finalement, j’en ai pris plein dans la gueule. Tout est parti d’un billet de 10 lignes (suite à ce billet). Je rappelle les quelques mots essentiels (le reste n’était que rigolade habituelle) : « J'avais vaguement évoqué le fait que certains - je dis bien certains - flirtaient avec l'extrême droite. […] Je n'ai rien à prouver, ils le font eux-mêmes. »

J’avais sans doute totalement raison : les débats ont fusé dans tous les sens faisant probablement (je dis bien probablement, après tout, ce ne sont pas mes oignons) à Criticus et à Lomig l’énormité de ce qu’ils étaient en train de construire.

C’est bien la preuve que c’est inutile de palabrer, de mener des débats sans fin, des engueulades inutiles et des polémiques stériles quand des trucs sautent aux yeux ! Remettons la blogosphère en ordre de marche plutôt que de se préoccuper de billevesées indigestes.

Bravo et merci aux Trois Gros.

23 commentaires:

  1. Faut-il tirer sur les corbillards ? (Il est mort, le réseau...)

    J'en déduis que le poids des idées et des convictions personnelles, des chartes qu'on a écrites en polissant chacun des mots, est vraiment bien peu de choses par rapport au qu'en dira-t-on. Si tu adhères à ça et affiche publiquement tes copains, moi je te raie de ma bloguerolle parce que je ne veux pas qu'on puisse penser que moi j'adhère à ça aussi, je ne veux pas donner cette image. Attention, ma chère, je vois d'Isembroche qui vient à notre rencontre. Faites semblant de ne pas le voir, tournez la tête, il vaut mieux ne pas lui dire bonjour sinon les Vallemorinde, qui sont assis sur le banc et nous regardent, penseront que nous le fréquentons et du coup ne nous inviteront pas au dîner chez les De Brunaille.

    RépondreSupprimer
  2. « Remettons la blogosphère en ordre de marche »

    Tiens, tiens, tiens...

    De marche au pas ?

    RépondreSupprimer
  3. Suzanne,

    Pas du tout. Ou alors pas moi et le reste je m'en fous. Hop. Ce n'est pas parce que Didier a du poil dans les oreilles que je vais me fâcher.

    Par contre, si certains ont honte de leurs opinions politiques, qu'ils arrêtent de tenir des blogs politiques...

    Homer,

    Bof.

    Didier,

    En déjeunant, je me suis rendu compte que cette formule était malheureuse. Il n'y avait qu'une andouille pour la relever pendant les 35 minutes de ma pause, m'empêchant de corriger.

    Je voulais dire que ça fait plusieurs jours qu'on s'emmerde avec cette histoire, les polémiques avec les classements et un tas de conneries. il est temps de revenir à la politique.

    RépondreSupprimer
  4. Je relisais ça hier : http://www.rue89.com/2008/07/05/un-verre-avec-les-extremistes-de-la-reacosphere
    bon, Noam Chomsky est pour la liberté d'expression, moi aussi, c'est pour ça qu'il faut répondre, traquer, dénoncer, s'opposer, expliquer...
    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ce que tu disais : "c'est la blogosphère avec beaucoup trop d'andouilles qui s'imaginent qu'ils vont faire bouger la politique Sarkozienne avec leur prose" il ne s'agit pas de ça, mais bien par nos prises de position de faire bouger les idées communément admises chez les électeurs.
    C'est une lutte d'influence idéologique.
    Sinon à quoi bon courir après les lecteurs ?
    Les fausses idées se propagent comme les morpions, on les soigne en diffusant d'autres idées.

    RépondreSupprimer
  5. Bien dit, Nico ! (je veux pas être contrariant aujourd'hui...)

    RépondreSupprimer
  6. « Noam Chomsky est pour la liberté d'expression, moi aussi, c'est pour ça qu'il faut répondre, traquer, dénoncer, s'opposer, expliquer... »

    Tiens, y a le Rimbus qui a mangé le morceau bêtement ! Il a raison : au nom de la liberté d'expression, traquons et dénonçons !

    RépondreSupprimer
  7. Rimbus,

    Si ma mémoire est bonne, ce que tu répètes ici est un trucs que j'ai écrit dans la messagerie leftmachins et que tu retires donc de son contexte. Je n'ai jamais dit que la blogopshère et nos engagements sont inutiles (sinon je passerais plus de temps au bistro que dans le blog). Ce que je veux dire c'est que trop d'andouille s'imaginent que leurs billets sont les meilleurs et qu'ils pensent, individuellement, faire bouger les choses et pour ça, mériter la première place d'un classement.

    Néanmoins, il doit y avoir 100 sections départementales du PS, de l'UMP, du Modem, du Nouveau Centre, des verts, des bleus, des jaunes. Chacun des secrétaires départementaux tient probablement un blog. Bon ! Mettons qu'il existe 500 blogs de secrétaires départementaux de partis politiques, de syndicats, d'association de consommateurs ou de je ne sais quoi.

    Chacun a largement plus de mérite dans son combat que n'importe lequel des blogueurs qui ronchonne pour revendiquer une position d'un classement d'un machin social alors qu'il reste tout seul, dans son coin, à s'autopersuader qu'il est le meilleur du monde.

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas : il est évident que je ne disais pas ça pour vous.
    Je ne trouvais même pas ridicule ou répréhensible en soi ce réseau, pas plus que bien d'autres. Est-ce qu'il y a un créneau sur le Net pour un réseau de blogs d'extrème-droite, ou au moins très réactionnaires, mais pas racistes antisémites divers-istes qui ne se fasse pas tout de suite aborder, déborder et couler par des fêlés de tous genres ? (à mon avis, non). Ceux qui ont essayé ne devraient pas avoir honte au point d'effacer les pages de leurs blogs qui racontent et débattent de cette tentative. S'ils étaient honnêtes, responsables, cohérents, ils ne le feraient pas, c'est tout.

    RépondreSupprimer
  9. 'tain mais on s'en fout ! c'est le wikio qui est important ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Suzanne,

    "il est évident que je ne disais pas ça pour vous." : je sais. Mais je tenais à le préciser pour d'éventuels passants (j'en ai pris assez dans la gueule pour que de péremptoires andouilles, par exemple, donnent leur avis sans regarder ne serait-ce que ma blogroll !).

    "S'ils étaient honnêtes, responsables, cohérents, ils ne le feraient pas, c'est tout." Bof. Ils le feraient si ils veulent mais ils feraient un billet d'excuse intelligible.

    Il peut y avoir des tas de blogs de tous bords dans la blogomachin. Mais il est bon qu'ils mettent leurs opinions sur la table et pas dissimuler un billet "raciste" (ou autre) tous les huit jours, bien noyés parmi des centaines de billets simplement antisarkozystes. Dans un autre verbiage : autant éviter de trahir ses amis. Par exemple, je connaissais les opinions de Didier avant de fréquenter cet alcoolique modain. Et si je ne les connaissais pas, je n'aurais pas été trahi non plus : elles sont affichées sur son blog.

    RépondreSupprimer
  11. Gaël,

    Tout ça c'est blanc Bonnet et Bonnet blanc : des polémiques sur le web.

    RépondreSupprimer
  12. Et je partage tout à fait l'avis de Didier à propos de cette belle énergie à traquer, dénoncer... ceux qui évoquent, mode tragique "on" avec des trémolos et un ton lourd de reproches, ces temps les plus lourds de notre histoire, les relents nauséabonds qui, que, etc, etc, me fichent bien plus la trouille que ceux qu'ils dénoncent, la plupart du temps, et me renvoient sans cesse dans les cordes d'un individualisme déçu.

    RépondreSupprimer
  13. Suzanne,

    Toujours pareil : JE n'ai pas traqué, dénoncé, ...

    J'ai fait un billet de 10 lignes que j'ai résumées dans le billet : « J'avais vaguement évoqué le fait que certains - je dis bien certains - flirtaient avec l'extrême droite. […] Je n'ai rien à prouver, ils le font eux-mêmes. »

    Par ailleurs (et c'est une caricature), je ne vois pas ce qu'il y a comme mal à "chasser le nazi" alors que "chasser le juif" ne me parait spécialement correct.

    Allez savoir pourquoi ?

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas : moi j'y vois du mal quand il n'y a pas de nazi.

    Encore une fois, je ne parle pas pour vous, et je ne vais pas me mettre à dénoncer les dénonceurs, je m'en moque chez eux en général.

    RépondreSupprimer
  15. Justement, vaut mieux les arrêter avant qu'ils apparaissent !

    RépondreSupprimer
  16. Par charité, on ne ricanera pas.

    Le ciment qui liait le ricaneur mécanique et le phraseur pompier était bien un peu pourri.

    RépondreSupprimer
  17. Martin,

    Non. La charité est une notion de droite. Par solidarité, nous ne ricanerons pas.

    RépondreSupprimer
  18. Ma grand-mère, elle était fleuriste au havre, un bastion communiste !!!

    RépondreSupprimer
  19. « Le ciment qui liait le ricaneur mécanique et le phraseur pompier était bien un peu pourri. »

    Franchement, il y a des jours où je ne regrette pas de n'être plus de gauche : ça m'évite d'être pote avec ça...

    RépondreSupprimer
  20. Comme je n'ai pas eu le temps de jeter un œil sur le réseau machin, c'est déjà de l'histoire ancienne et je n'aurai pas à le faire. Ouf!

    RépondreSupprimer
  21. C'était bien la peine de pondre une charte à la noix pour aussitôt la ranger dans un coin !
    Tout ça pour ça…
    :-))

    RépondreSupprimer
  22. Le Coucou : sage attitude. On ne devrait s'intéresser aux réseaux que quand ils se sont décantés, quand on les a écumés, filtrés et mis en tire.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.