03 avril 2009

Phillipe Val patron de France Inter ?

La blogosphère est en émoi ! Philippe Val serait pressenti pour prendre la tête de France Info. Pour ma part, je m'en fous un peu si ce n'est l'occasion qui nous est donnée de nous foutre de sa gueule... Par exemple, serait-il judicieux de penser que dans l'affaire qui l'a opposé à Siné, il n'aurait licencié ce dernier que pour montrer sa défense du fils de Nicolas Sarkozy afin d'obtenir le poste ?
Pitoyable...

34 commentaires:

  1. J'ai du mal a m'en foutre pour ma part, j'ai peur pour l'emission de Daniel Mermet qui laisserait un grand vide si elle venait a etre retiree de l'antenne (Val fut tres critique a son egard a de nombreuses reprises)

    RépondreSupprimer
  2. Bien d'accord avec Garçon.
    Philippe Val est devenu peu à peu un censeur. C'est en effet pitoyable.

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve que Val est un insupportable donneur de leçons. Au delà de "l'affaire Siné", qui ne m'avais pas plus ému que ça au final.
    Mais ce jugement n'engage que moi... C'est pas moi (ni nous) qui nommons les directeurs de télé et radios publiques... (soupir)

    RépondreSupprimer
  4. VAL a la mauvaise habitude de donner des leçon.

    Il exécute la même chronique depuis des années, à base de nazisme, de stalinisme, et de fausses prises de conscience. C'est un idiot pontifiant.

    Sur Internet, on dirait qu'il atteint le godwin point à chaque sortie.

    RépondreSupprimer
  5. Les gars,

    On est tous d'accord ! Quand je disais que je m'en foutais, c'était plus dans le sens "lui ou un boy de Nicolas Sarkozy, ça change quoi ?".

    RépondreSupprimer
  6. Pareil, m'en fous un peu, mais taper sur Val est un plaisir (d'où le billet) et, j'attends de voir son comportement vis à vis des têtes qui dépassent et dérangent

    RépondreSupprimer
  7. Val à la tête de France Inter, c'est historiquement indéterminant, mais réellement désespérant. Car ce n'est pas seulement l'imposteur le plus connu, avec BHL, des "intellectuels de gauche", c'est aussi le type capable d'assimiler lutte contre l'intégrisme et défense d'israël, de sauter à pieds joints sur chaque merde de l'OTAN (ah, le bombardement de l'ex-Yougoslavie, c'était le bon temps), de manier le terrorisme intellectuel avec un aplomb renversant (Siné, Morin, Mermet : des néo-nazis qui s'ignorent), etc. Il n'a pas été seulement choisi par notre Berlusconi national, il est aussi un copain de BHL et sans-doute le copain quelque part d'un Romain Goupil, d'un Alexandre Adler (pressenti pour France Culture ?) ou de quelques autres fâcheux proches des plus tarés de nos néo-conservateurs kouchnériens à nous. Difficile donc de s'en foutre : ce type risque anéantir à France Inter ce qui en faisait encore une station audible et souvent enrichissante. Il faudra un sacré rapport de force pour l'en empêcher...

    RépondreSupprimer
  8. Je l'aime bien Val moi. :)

    Je vous trouve bien excessifs camarades.

    Ne pas être d'accord avec ses idées ok, affirmer qu'il fait parti d'un courant, d'un groupe de "gens qui se connaissent" ok, mais de là à le traiter de lèche botte je trouve ça ridicule.

    Val exaspère nombre d'entre vous par ses positions, je comprends, mais ce n'est pas un laquais aux ordres selon moi.

    RépondreSupprimer
  9. Qu'un grand journaliste de gauche, qui pourfend Sarko à longueur d'édito soit à la tête de France Inter ça me plait. Sa nomination est une bonne chose si il en fait quelque chose.

    Val est un des plus intéressants éditorialistes de gauche. Ses positions libertaires, sociales-démocrates, laïques et europeistes lui valent des critiques, mais je trouve ce mec courageux, sans concession, aussi dur avec les islamistes qu'avec les cathos tradis, ce qui n'est pas le cas d'une certaine gauche. Son écreiture est stimulante et donne à la gauche réfomiste un côté punch que j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
  10. Et sur Siné, je rappelle que le fait de virer ce vieux c... a été prise par l'ensemble du canard...

    RépondreSupprimer
  11. Romain Blachier : à te lire, on comprend l'ampleur du carnage qui se prépare...
    Et rectification : oui, toutes les serpillères de Charlie était d'accord avec Val, sauf Cavanna et Polac.

    RépondreSupprimer
  12. Romain,

    La question n'est pas là mais sur le motif ! Mais on ne va pas refaire le débat.

    RépondreSupprimer
  13. C'est un peu étrange cette info: je croyais que le seul futur patron virtuellement désigné était celui de radio-france. Et que ce dernier serait Jean-Lus Hess —ce qui me chagrine, car je le tiens pour responsable de la destruction du magasine culturel du journal de 13h au bénéfice du déferlement de merde jeuniste actuel.
    Il est vrai qu'il n'est pas illogique que Hess amène dans ses bagages son patron actuel à Charlie…
    Sur l'éviction de Siné, il est faux de penser que l'adhésion de l'ensemble de la rédaction a été facile à obtenir, beaucoup ont été mal à l'aise, je crois, même s'ils se sont lâchement inclinés.

    RépondreSupprimer
  14. Le Coucou,

    Ce n'est a priori pas encore une information, juste une rumeur persistante. Pour Siné, Romain a quelques côtés extrémistes...

    RépondreSupprimer
  15. J'ai beau rejoindre totalement Romain sur l'antisinéisme totalement justifié -depuis que je suis tout petit, je subis "l'humour" bassement sexiste et volontiers xénophobe de Siné, en revanche se réjouir de son éventuelle nomination, Romain, non, ça c'est pas possible.

    Fadela Amara aussi a cru que. Et Hirsch, ce gentil catho de gauche, a cru que. Et Kouchner a cru que. Et, et, et...

    On ne peut pas accepter un poste de la part d'un exécutif et garder son indépendance d'action ensuite. J'ai cessé de croire aux bisounours...

    RépondreSupprimer
  16. Écoutez, de toute façon, maintenant c'est fait, Sarko nomme le patron de RadioFrance.
    Et je préfère de loin que ce soit un duo de gauche (Hees-Val) que des hommes de Sarkozy.

    Et le coup de Val néo-con, c'est vraiment bullshit.

    RépondreSupprimer
  17. Ce seront des hommes de Sarkozy, dans tous les cas.

    Sauf que là, en plus, ça va discréditer la gauche. Bref, perdant-perdant pour les socialistes, quoi.

    (sauf à considérer que c'est pas plus mal que ce soit Besson qui soit à l'immigration)

    RépondreSupprimer
  18. Il y avaient les sondages, les fausses annonces pour voir, maintenant nous avons une rumeur-test, bien sûr radicalement démentie par l'intéressé, pour savoir comment réagirait la blogosphère à l'arrivée d'un grand amateur de Montaigne et de Spinoza à la tête d'une radio nationale presque sans pub.
    Le vrai débat est donc le suivant : Montaigne et Spinoza sont-ils de gauche ?

    RépondreSupprimer
  19. Florent,

    Quand j'étais gamin (ce qui ne nous rajeunit pas), mon père avait un recueil de dessins de Siné : à l'époque il bouffait du curé, ça ne choquait personne.

    VinZ,

    Tu es optimiste...

    RépondreSupprimer
  20. @romain blachier
    Val est aussi le principal actionnaire du journal avec Cabu, et celui qui signe les chèques en fin de mois.
    Il avait mis sa démission dans la balance si la rédaction ne le suivait pas.

    RépondreSupprimer
  21. @Nico - sans relancer le débat : le fait qu'il bouffe du curé est le seul côté réjouissant chez Siné; Siné est anticlérical, xénophobe et sexiste, ce qui lui fait une précieuse qualité et deux énormes défauts.

    RépondreSupprimer
  22. Oui, mais on est hors sujet !

    Siné a fait une plaisanterie vaguement contre les juifs (alors qu'il est anticlérical notoire) et c'est ce qui a servi de prétexte à son licenciement. Qu'il ne soit pas parfait, peut-être, ça ne justifie pas la réaction de Val.

    On est d'ailleurs doublement hors sujet : Siné n'est pas l'objet du billet...

    RépondreSupprimer
  23. Je n'ai rien à ajouter à cet article vite fait!

    RépondreSupprimer
  24. Moi, je garde mon avis pour ma gueule...

    RépondreSupprimer
  25. A lire Romain, j'ai peur à ma gauche. Comme à celle des Kouchner, Besson, Lang, Rocard etc... Les félons finis du filon félé... Burp !

    RépondreSupprimer
  26. Tiens je suis en désaccord avec Le Coucou, c'est rare !
    :-))

    Pour Mermet, rien à craindre, on le maintient à l'antenne tout comme l'industrie préserve des "zones naturelles" en détruisant tous les payasages alentours !

    [Amusant d'accepter un Siné anticlérical mais de lui taper dessus s'il tape sur la religion juive !!! :-) ].

    RépondreSupprimer
  27. @M.Poireau, désaccord sur quoi? JL Hess? Evolution de France-inter? Remous Siné dans Charlie?

    RépondreSupprimer
  28. Le Coucou : à propos de Jean-Luc Hees. J'ai personnellement beaucoup apprécié le contenu de France Inter sous sa direction. Il a soutenu Mermet contre la facilité populiste, il a mis à l'antenne 20.000 ans d'histoires… Le bilan global de sa direction me semble aller dans le bon sens.
    Je le vois comme quelqu'un capable d'aller contre ses propres goûts s'il s'agit de défendre le secteur public qui est quand même la valeur centrale de la chaîne !
    :-))

    RépondreSupprimer
  29. @Poireau, c'est un excellent journaliste… Patron, je n'aime pas: la disparition du magazine culturel du journal (pourtant très peu élitiste), sous son règne, a sonné l'arrivée de l'inculture absolue. 20000 ans d'histoire : bof! outre la personnalité discutable de P. Gélinet, l'intérêt de cette émission anecdotique est limité —mais après tout, elle est loin d'être la plus mauvaise de "l'antenne"… 

    RépondreSupprimer
  30. Le Coucou : 20.000 ans d'histoire est une vraie émission de vulgarisation culturelle. Personnellement, avec mon inculture historique, elle m'a beaucoup apportée [tu peux podcaster l'émission et par exemple sur la compréhension du conflit israelo-palestinien, c'est enrichissant !].
    Si je compare, Hees a crée cette émission tandis que Cluzel a voulu faire du sous-RTL avec des émissions de babillage à l'antenne (l'émission "service public" est à ce titre indigne e la chaîne !).
    Evidemment, tout cela est subjectif !
    :-))

    RépondreSupprimer
  31. @Le coucou (dernier hors sujet, promis) : siné tape sur les juifs, pas sur la religion juive.

    Sinon, le nouveau billet du tolier sur la question est parfait et résume tout, on voit pourquoi il est numéro un !

    RépondreSupprimer
  32. @Florent, j'ai dit quelque chose à ce sujet?

    RépondreSupprimer
  33. "Amusant d'accepter un Siné anticlérical mais de lui taper dessus s'il tape sur la religion juive !!! :-)" dit M. Poireau.
    Vous avez dû mal lire Siné, M.Poireau. Ce qui a posé problème, c'est le rapprochement de type cause-à-effet que Siné a suggéré entre ascension sociale et judéité, ce qui est en effet d'un anti-sémitisme typique et stupide (du même acabit que le nez crochu, si vous voulez).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.