09 avril 2009

Les Européennes sans plaisir

Nous sommes le 9 avril 2009. J’ai fait un sondage au bistro hier soir. 100% du participant ignorait totalement la date des prochaines élections Européennes. C’est le 7 juin. Si j’avais été moins fainéant, j’aurais fait ce billet avant-hier.

Le 7 juin est pourtant une date importante puisque c’est l’anniversaire de Poireau et de Franssoit.

Les Européennes ! Voilà un truc majeur qui se profile et on ne sait pas quels sont les enjeux, les programmes, les candidats, les alliances, … Des blogueurs avisés me répondront : si, on sait. Moi pas. Seule la vision du public m’intéresse, les alliances et machins entre partis de gauche Européens ma passent au dessus ! Je tiens néanmoins à féliciter mes collègues left_blogueurs pour le boulot qu’ils mènent de concert pour nous disséquer ça, comme Dedalus, Tim, Abadinte, Maxime, back2basics, Rimbus, Sylvie et Florent… (N.B. : les autres, signalez vous dans les commentaires, je ne peux pas penser à tout dans ce bazar, …).

L’absence totale d’informations dans la presse annonce probablement une abstention massive. Pour ma part, je voterai sûrement socialo. Allez savoir pourquoi, le 21 avril 2002 au soir, j’ai décidé de ne plus jamais m’abstenir… Par contre, je ne sais pas quelle sera la position du blog, je ne lui ai pas encore demandé. Tel que je le connais, je le verrais bien appeler à l’abstention.

En effet… Hors des élections locales (au Kremlin-Bicêtre, pas à Loudéac), il n’est pas habitué à être du côté des vainqueurs, ça lui fera du bien !

Plus sérieusement, je me demande s’il ne serait pas bon d’appeler à boycotter cette escroquerie ! Tiens ! J’ai vu quelque part que le prochain Président de la Commission Européenne serait désigné avant ces élections (j’espère me tromper)… C’est comme si en France, on choisissait le Premier Ministre avant les législatives…

Une élection sans programme…

Le débat tourne donc autour des institutions : il est temps de faire quelque chose. Tiens ! Cette législature devrait être consacrée à ça, plutôt que de nous pondre des directives et autres machins dont la légitimité nous échappe.

Et, chers trolls, n’allez pas me faire croire que le nouveau traité (le « mini traité » de 300 pages) changera quelque chose à cette absence ostentatoire de démocratie.

17 commentaires:

  1. Un bon billet un rien désabusé, où tu aurais néanmoins pu écrire Une élection sans programme...

    Sinon, tu as oublié back2basics, Rimbus, Sylvie et Florent.

    Romain à suivre, mais il se fait attendre...

    RépondreSupprimer
  2. Peu ou pas de démocratie côté Europe, c'est vrai. Mais s'abstenir serait une grave erreur, parce que non seulement le parlement européen joue un rôle non négligeable, mais le résultat des élections en France sera interprété d'un point de vue national: poussée de l'opposition, résistance de la droite…

    RépondreSupprimer
  3. Dedalus,

    Corrigé. J'ai écrit "une élection sans programme" sans lien. Je cherche des informations visibles pour le commun des mortels, pas pour des militants politiques.

    Le Coucou,

    En quoi verrais-tu mal une poussée de l'élection ? Et qu'en a-t-on à cirer, sincèrement, de l'interprétation d'un vote national, trois ans avant la prochaine échéance nationale ?

    En outre, nos analystes politiques ne sont pas timbrés. Ils savent que 30% de 40% n'est pareil que 30% de 70%, même s'ils communiquent sur les scores.

    RépondreSupprimer
  4. MERDE !!!! JE crois que j'avais une bringue le 7 Juin !!!! Et j'ai dis oui !!!! Et je dois tenir le bureau de vote chez moi !!!! Merde merde merde merde...

    Sinon oui. Abstention forte probable. Vu que l'Europe en plus, on nous fait voter en 2005 pour nous dire deux ans après "vous êtres des gros cons alors on va faire différents de ce que vous avez dit...". Alors autant aller à la pêche dirons certains...

    Mais s'abstenir c'est idiot, comme toujours... M'enfin, 16 crétins en cravatte ou tailleurs pour voter un infame HADOPI; un Président qui clame qu'il va sauver Caterpillar le jour où ferme Gandrange (qu'il avait promis de sauver), une opposition qui joue à la baballe au Zénith où à Dakar...
    Toujours cette impression désagréable que les leçons du 21 Avril dont tu parles n'ont pas été retenus... C'est génant.

    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  5. Falconhill> Tu peux encore changer d'avis si tu déniches un remplaçant. De toute façon, faire assesseur aux européennes, c'est le plus chiant, à cause du taux d'abstention record (venez égayer mon bureau le 7 Juin, allez).

    Et comme le dis Nicolas, à part les blogueurs PS qui buzz sur le manifesto, Bayrou qui fait un (mauvais) discours, on n'en entend pas beaucoup parler. Comme d'hab, ils (les politiques et journalistes) vont se réveiller deux semaines avant, pour nous sortir une vague ébauche de projet européen, avec des propositions bien creuses. Je pense qu'il vaut mieux se pencher sur les bilans des partis européens pour faire son choix PSE, ADLE, PPE…

    RépondreSupprimer
  6. Ouais, et à partir du lendemain du vote (à part les analyses que citaient le coucou), on n'entendra plus parler pendant 5 ans de ce parlement...

    RépondreSupprimer
  7. Ça, je pense que c'est très français, on parle de l'U.E. quand le gouvernement essaye de lui mettre quelque chose sur le dos (c'est pas nous, c'est l'Europe) ou quand l'U.E. peut sauver nos six heures (l'amendement 143 pour HADOPI par ex.).

    D'autre part, il faut bien noter que les politiciens de droite comme de gauche s'en foutent complètement aussi, regarde les têtes de listes : on case les planqués qui n'ont pas réussi à être député/maire ou ont été viré du gouvernement. Ça donne une très bonne image du parlement européen ça. En Allemagne, être député européen c'est quelque chose de sérieux.

    RépondreSupprimer
  8. On est d'accord !

    J'attends les listes UMP pour en faire un billet (je ne peux pas ne taper que sur le PS !) mais il est clair que je vois les verts déployer Cohn Bendit et Bové, ça a une autre gueule !

    RépondreSupprimer
  9. Le 7 juin, je voterais pour le meilleur anniversaire possible de Franssoit et pi c'est tout !
    :-)

    [Ce n'est pas du désintérêt pour la chose européenne, c'est surtout que je ne me suis pas inscrit ici pour voter !].

    RépondreSupprimer
  10. « Pour ma part, je voterai sûrement socialo »

    NON !?!? Alors, ça, c'est du scoop !!!

    Sinon, le 21 avril 2002 reste l'un de mes souvenirs politiques les plus jouissifs...

    RépondreSupprimer
  11. @ bob et nicolas : là je suis moins d'accord. on ne peut à la fois refuser le cumul des mandats, demander un renouvèlement du personnel politique, et regretter que les candidats sur les listes européennes soient des personnalités de second plan. ce n'est pas cohérent.

    à gauche, en tout cas, l'immense majorité des sortants sont des personnes compétentes et qui se consacrent avec énergie à leur mandat.

    ce qui est regrettable en effet c'est que les français et les médias ne s'intéressent guère à eux, et ne les connaissent pas.

    regrettable aussi que du coup, certains préfèreront quitter leur mandat européen pour briguer un mandat national. ils sont cependant minoritaires.

    attention à ne pas trop véhiculer des idées préconçues, qu'on pense vraies parce qu'elles sont rabachées.

    RépondreSupprimer
  12. @dedalus : justement, ce ne sont pas des personnalités de second plan, ce sont des parachutages à droite et à gauche, on case les « amis » de longue date, on éloigne les « jeunes loups » qui pourraient menacer sur le plan national.

    RépondreSupprimer
  13. Poireau,

    Tu vas aller à Toulouse !

    Didier,

    Ce n'est pas spécialement un scoop : je peux aussi faire campagne pour Mélenchon, pour rigoler.

    Dedalus,

    D'abord, je n'ai jamais fait contre le cumul des mandats (à part le cumul excessif, type Hollande, qui était premier secrétaire d'un parti, député, maire et président de conseil générale... ou Jupé qui a été chef d'un parti, maire d'une très grande ville et premier ministre).

    Ensuite, c'est un tout ! Prends le dossier à l'envers : si on veut que l'Europe vienne au centre des débats, il y faudrait des têtes de liste à la hauteur de l'enjeu. Tu peux donner des leçons de morale, ça ne change rien au problème. C'est lié au type de scrutin, mais je pense que quand il y avait un Rocard comme chef de file (ce qui n'empêche pas un bouillon !), l'élection avait une autre gueule.

    En outre, le problème soulevé par Bob est double. Non seulement on parachute des gugusses inconnus à un plan national, mais en plus on mute des types connus nationalement dans des régions où ils n'ont rien à faire.

    RépondreSupprimer
  14. C'est vrai qu'on ne parle que très peu de ces élections et la presse a une part de responsabilité dans ce constat. En même temps, c'est une responsabilité collective: nous avons construit l'Europe financière mais sans convergence assez marquée de nos économies. Donc on continue de regarder les bonnes pratiques de l'autre comme des ovnis et on évite ainsi le débat...Prenons l'exemple du Danemark: combien de personnes vont refuser de débattre sur le fonctionnement de cette société au prétexte que c'est un "petit" pays?

    RépondreSupprimer
  15. Je reviens justement d'un "forum interrégional "Europe et citoyenneté" sis ce matin à Draguignan, avec notables locaux, députés européens, Benamias et Vincent Peillon , sourire à la Clinton, accents de tribun et qui eut la gentillesse de m'écraser la pince. Mais heureusement qu'il y avait les petits fours pour faire digérer la langue de bois! Car nous fûmes servis: une député pleurnichant sur le manque d'attention des journalistes à son travail ô combien sublime! D'ailleurs, elle sentait plus qu'un frémissement, un véritable élan, surtout des jeunes, lui disant que cette fois-ci la moblisation serait forte, parce que les jeunes, eux, ils y croient à l'Europe, et ils ne voteront pas pour des enjeux nationaux, et que, et que. Et tout fut du même tonneau - heureusement que celui_ci, le tonneau, était là pour faciliter la digestion de langue de bois+petits four.
    Qu'allais-je donc faire dans cette galère?
    Alors je me suis dit que, oui, définitivement, la curiosité est un vilain défaut!
    HERMES

    RépondreSupprimer
  16. Yes

    Dedalus a raison, Romain doit suivre.
    Il dort?

    En tout cas ça a l'air de fonctionner... wait & see

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.