16 avril 2009

Ca bouge dans les partis

Wouah ! Les ténors du PS se réveillent, aujourd’hui. Un coup de buzz ?

Moscovici exige des primaires ouvertes pour le PS alors que Martine Aubry juge les primaires secondaires.

Cambadélis donne raison à Nicolas Sarkozy… quand ce dernier critique ses ministres et demande le remplacement de tout le gouvernement !

Hollande estime la démocratie de Nicolas Sarkozy comme une démocratie de bas régime.
Pendant ce temps, c’est le bordel à l’UMP !

Lefebvre donne tort au secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, Roger Karoutchi, et au patron de l'UMP Xavier Bertrand.

Pendant ce temps, il essaie de justifier les cafouillages de l’UMP pour la préparation des Européennes.

Et Jacques Chirac ? Il est au faîte de sa popularité

11 commentaires:

  1. Quel bordel, on dirait des belges !
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. Ah Lefebvre! s'il n'existait pas il faudrait l'inventer. Ce type est une mine d'insanités.

    RépondreSupprimer
  3. Quel Bordel, on dirait le PS il y a quelques mois !
    Sauf que le PS est aujourd'hui uni, a un programme, des listes et s'oppose correctement que se soit a l'Assemblée (ahhh hadopi...) ou ailleurs...Voir les réactions de Aubry, Hamon, Mosco...
    C'est plutôt heureux a deux mois des élections européennes...

    RépondreSupprimer
  4. Quel croqueur vous êtes ! Beau résumé.
    Malgré tout, quand on songe à l'enjeu, c'est assez préoccupant. Joli tx d'abstention en perspective...

    RépondreSupprimer
  5. Chichi show

    Faire un best off des échecs de l’ancien président de la République relèverait plus du règlement de compte enfantin – peut-être justifié – que de l’explication mécanique responsabilisante. Il n’y a rien de pire qu’un fanatique déçu.
    La postérité change et je ne suis pas sûr que la nouvelle mort des ex-grands de ce monde nous procure ces compléments d’information en forme d’exutoire ou un quelconque rétroviseur sur une époque révolue.
    Ce qui est intéressant avec Jacques Chirac se sont ses satellites ou plutôt comment il a mené de paire une gestion managériale des appareils et des hommes et sa gestion familiale du dogme et du souvenir, sans jamais être acteur.
    La grâce mémorielle en temps réel accordée par les sondés, ou les muets, permet à la popularité de devenir la complémentaire retraire de l’égo présidentiel.
    Concernant ce qu’il restera de l’action politique d’un homme, au regard de l’histoire, Jacques Chirac a servi de lien entre la figure et la figurine.
    La suite :
    http://souklaye.wordpress.com/2009/03/10/notice-avant-utilisation-–-post-jacques-chirac/

    RépondreSupprimer
  6. Le MoDem bouge aussi !

    Je crois que nous devrions nous mobiliser ensemble pour donner du sens à cette élection et donner des raisons à l'électeur de mettre un bulletin dans l'urne.

    RépondreSupprimer
  7. Dire que ça bouge est peut-être excessif, disons que ça grumelle (ça ne grommelle même pas).

    RépondreSupprimer
  8. Bref, avec vos conneries, on va se reprendre Sarkozy pour cinq as, c'est quasiment plié.

    RépondreSupprimer
  9. Ce n'est pas avec "nos" conneries Didier Goux, mais avec les leurs. Cela dit, comme "nous" les relayons, nous sommes, complices complaisantes de leurs réelles conneries .... C'est ça qu'est drôle ..

    RépondreSupprimer
  10. Ce qui m'éclate, dans cette affaire, c'est que, systématiquement, on vient dire "Aubry est contre", alors que, bon, les primaires étaient un des axes forts de son texte de congrès -qu'elle a signé avec Montebourg, après avoir signé un texte commun avec Mosco l'été dernier en faveur de ces primaires...

    Aubry ne dit qu'une chose : là, en pleine campagne européenne, en pleine crise économique, c'est peut-être pas le sujet le plus important sur lequel les français nous attendent...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.