17 avril 2009

OGM ce rapport

Dans le seul but de lutter idéologiquement contre le principe de précaution, les libéraux de tout poil dans les oreilles défendent frénétiquement les OGM avec un argument massue : « Il faudra bien nourrir l’humanité, nananère, … ».

Ils s’en foutent de détruire la dite humanité, ils s’en foutent de donner les clés de nos réfrigérateurs à des multinationales Américaines dénouées de tout scruptule. Il faut lutter pour les OGM pour lutter pour les OGM pour lutter pour les OGM pour qu’enfin vaincre le principe de précaution, pour convaincre les braves gens qu’on peut confier la gouvernance de l’humanité aux pouvoirs financiers.

Leur seul argument pour les OGM est l’accroissement de la population mondiale qui nécessite l’accroissement des rendements des cultures au risque de voir n’importe quelles merdes dans le malt généreusement fermenté pour nous fournir de la bière.

Mais… « Aux Etats-Unis, patrie du groupe Monsanto, un rapport publié mardi 14 avril par l'Union of Concerned Scientist (UCS), un groupe indépendant d'experts né dans le giron du Massachusetts Institute of Technology (MIT), s'attaque au principal argument des fabricants de semences modifiées : la garantie de plus forts rendements. »

« Depuis des années, les industriels claironnent qu'ils vont nourrir le monde, en promettant que les OGM produiront de meilleurs rendements. Mais après vingt ans de recherches et treize ans de commercialisation, les fermiers américains qui ont recours à ces semences n'ont guère récolté davantage à l'acre (0,4 hectare). En comparaison, l'agriculture traditionnelle continue d'avoir de meilleurs résultats ».

« La hausse de la productivité au cours des dernières années tient davantage à d'autres facteurs d'innovation agricole, selon le rapport. L'auteur juge même en conclusion qu'il serait dangereux de miser sur les OGM pour assurer les besoins alimentaires d'une planète qui comptera 9 milliards d'habitants en 2050, soit près de 50 % de plus qu'aujourd'hui. »

Ben ouais. De nouveaux rapports sortiront pour invalider celui-ci. Nous ne les croiront pas. Ils seront payés par les fabricants d’OGM.

10 commentaires:

  1. Qui a les clés de ton frigo aujourd'hui ? A part la comète j'entends...

    Unilever, Procter, Nestlé, Danone...

    RépondreSupprimer
  2. Je sais, je sais. Mais ce sont des multinationales. Mais ce n'est pas UNE multinationale échappant à tout contrôle.

    RépondreSupprimer
  3. Hello,

    J'avais produit un article il y a quelques mois à propos d'un note de la FAO sur l'alimentation BIO et sa capacité à nourrir la totalité de la planète.

    OGM j'en veux pas !

    Bésitos

    PS : je poste pas le lien ;-)

    RépondreSupprimer
  4. OGMannn, OGMAn au secours... Il fabrique des carottes, qui s'épluchent à la main, plus vite que des bananes...

    Dans mon frigo, j'ai des légumes du maraicher de mon village qui sont remarquables, et un Tavel que j'ouvrirai ce soir pour fêter la fin de ma semaine sans alcool...
    (et pi bon, à coté, des yaourths Danone Activia pour avoir une flèche dans le ventre, du jambon de mon boucher, et pi sans doute des trucs de multinationales bouh pas bien)

    Sinon, terrifiant ton billet...

    RépondreSupprimer
  5. Eh bien, ça, au moins, cette sous-rentabilité, c'est un argument sérieux, pour une fois.

    RépondreSupprimer
  6. Heureusement,en Juin on va envoyer à Strasbourg des députés européens qui vont s'opposer héroïquement au lobbying de Monsanto.Ou pas...

    RépondreSupprimer
  7. Il ne faudra pas trop de poser la question après l'utilisation des OGM sur la disparition, en plus des abeilles, d'autres insectes pollinisateurs.

    Vont-ils encore jouer longtemps aux apprentis sorciers ?

    RépondreSupprimer
  8. A lire aujourd'hui dans "le Monde" un article à ce sujet et qui met en avant l'innefficacité des OGM. La messe est dite!

    RépondreSupprimer
  9. L'Allemagne vient aussi d'interdire un maïs de Monsieur Monsanto ! Mauvaise journée pour les OGM !
    :-)

    RépondreSupprimer
  10. Poireau,

    Les pauvres.

    Hermès,

    L'article du Monde est le support de ce billet (qui contient d'ailleurs le lien).

    Flèche,

    La disparition des abeilles n'est pas liée aux OGM.

    Grodem,

    J'aime ton optimisme.

    Didier,

    Sérieux ET rigolo. Surtout, n'oubliez donc que TOUTES les études précédentes étaient faites sur le compte des producteurs d'OGM. Comme si on allait demander à Kronembourg de faire toutes les études d'impact de la bière sur la santé humaine.

    FAlcon,

    Mais non ! L'espèce humaine devrait juste s'éteindre dans quelques heures ou quelques siècles.

    Eric,

    Personne n'en veut à part des connards qui veulent défendre par principe... le principe de précaution.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.