05 avril 2009

Hadopi pour du bon

Ruminance dissèque Hadopi pour en détailler les travers ! Un régal.
« Les premiers à se féliciter de cette loi sont certainement ceux qui mettent des fichiers piratés à disposition des internautes moyennant une modique rémunération, ce qui permet à leur clients de bénéficier de réseaux privés à haut débit, hébergés à Hong-Kong ou en Russie, et sur lesquels les ayants-droit n'auront jamais aucune prise ni aucun accès. »

Hop ! Les vrais pirates mafieux vont pouvoir gagner de l’oseille…

Allez lire la suite.

13 commentaires:

  1. les sites pédophiles aussi.. quand on traque le mp3 piraté de la nouvelle star... on ne fait pas autre chose...

    RépondreSupprimer
  2. J'l'ai pas trouvé !

    Mais c'est effectivement un problème supplémentaire avec Hadopi : les échanges de fichiers cryptés vont se multiplier ce qui gênera la police dans son vrai boulot sur internet : lutter contre la pédophilie et le terrorisme.

    RépondreSupprimer
  3. Je t'invite à lire ce billet.

    http://petaramesh.org/post/2009/03/10/Hadopi-dans-ta-face-ou-larroseur-arrose

    L'efficacité d'Hadopi sera très relative...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Merci de nous livrer cette bien belle analyse, qui nous donne à réfléchir. Vous abordez toujours des problèmes peu connus du grand public, parce que techniques et pourtant décisifs (fiscalité, libertés publiques, santé, TIC)!
    Vous ne laissez pas nos consciences s'endormir. Excellent blog, et merci à vous de mettre en pratique le fameux doute impératif.

    RépondreSupprimer
  5. René,

    Merci !

    Hadopi est un peu spécial comme sujet, pour les blogs. Nous autres blogueurs sommes toujours fans de nouvelles technos et connaissons mieux ce sujet que le "grand public".

    Et encore : Merci. Un compliment fait du bien, de temps en temps, tellement on se perd en engueulades et polémiques avec des blogueurs et ânes divers, qu'on en oublie pourquoi on blogue !

    RépondreSupprimer
  6. Il se trouve toujours des esprits chagrins, dénués de tout talent et qui "salopent" le boulot des autres. Ils leur faut des cases où ranger les gens. Ceux-là ne s'expriment qu'à coup de slogans simplistes, qu'ils prennent pourtant pour de solides arguments.
    Ne vous découragez pas à cause de ce petit monde, peu interessant. Continuez !
    Excellent journée à vous.

    RépondreSupprimer
  7. Merci encore ! On se décourage pas, rassurez-vous !

    RépondreSupprimer
  8. Merci Nicolas pour la pub !!! ;)

    RépondreSupprimer
  9. De rien ! Quand on n'a rien à dire, sur un blog, faut envoyer lire les billets des copains !

    RépondreSupprimer
  10. - D’un côté, nous avons une industrie culturelle déclinante n’assumant pas le proxénétisme économique et la pandémie infantilisante qu’elle exerce sous le regard de son débiteur. Celui-ci est à la fois une fondation philanthrope de gestion nationale et une entreprise d’import/export.
    2- De l’autre côté, nous avons une infinité de niches de population n’ayant rien à voir les unes avec les autres, mais faisant front par principe de précaution. Nous prouvant par la même occasion à quel niveau de léthargie se trouvent nos sociétés occidentales pour qu’un luxe devienne une lutte nécessaire.
    3- Au centre, se trouve le gros du troupeau qui n’a pas d’avis et fait preuve d’intelligence situationniste ou d’indifférence banale sur ce combat qui est à la fois d’avant-garde et d’arrière-cour.
    4- Dans toutes les batailles, il y a des pertes acceptables. Mais comme nous ne prenons plus plaisir à nous salir les mains avec une de ces barbaries ancestrales, les invectives servent de nos jours de courroux médiatique ou de Hit Combo virtuel pour le bonheur des voyeurs générationnels et des lâches éternels.
    5- Quand on pratique l’affrontement constant ou la paix commémorative pour occuper son temps, c’est que l’on est plus en mouvement. Alors la guerre civile des flux a-t-elle un sens ?

    La suite ici :
    http://souklaye.wordpress.com/2009/03/13/creation-internet-et-insultes-gratuites/

    RépondreSupprimer
  11. Hadopi est une loi d'une incohérence complète, rédigée pour plaire à Sa Petite Majesté et aux "majors".
    D'offre légale, rien, faisabilité ou impossibilité technique), ça passe au dessus de la tête d'Albanel.
    Les conséquences, comme tu le soulignes, l'enrichissement, par divers proxys ou VPN, de quelques mafieux et autres, le fait en accédant à des réseaux plus cryptés de cotoyer tout et n'importe quoi (qui) et la coupure finalement pour des gens n'ayant pas les compétences pour se protéger.
    Bien que, le truc des compétences soit à relativiser, le système d'IP pour l'identification n'est pas fiable, téléchargeur ou non, tout le monde est susceptible de rencontrer la "Haute autorité".

    Un petit lien pour aider à se protéger d'Hadopi
    http://linuxmanua.blogspot.com/2009/04/10-antidotes-anti-hadopi.html

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.