06 octobre 2011

Les jeux sont faits et la polémique à deux balles

Dans sa haine de François Hollande, notre ami Gauche de Combat s'empresse de faire un billet comme il a le don... Après le débat d'hier, Pierre Moscovici a dit dans Twitter "Les jeux sont faits." Les opposants à François Hollande (que soutient Mosco) estiment qu'il s'agit d'une vantardise et que Mosco prétend que notre favori va gagner l'élection.

Par solidarité avec Wikipedia Italie, je vais l'utiliser pour expliquer aux braves ce que veut dire l'expression... "Rien ne va plus, les jeux sont faits- in francese significa letteralmente "nulla è più valido, i giochi (ormai) sono fatti", formula utilizzata dal croupier nel gioco della roulette per segnalare ai giocatori il momento dopo il quale, essendo già in movimento la pallina, non è più possibile posizionare le fiches sul tavolo da gioco. È entrato nel linguaggio comune per indicare che, ormai, quel che è stato fatto è stato fatto e non c'è più niente da fare."

C'est bien la première fois que je parle Italien dans mon blog. Ca va faire plaisir à Dorham.
En français et en raccourci : la locution est entrée dans "le langage commun pour indiquer que, maintenant, ce qui a été fait a été fait et il n'y a plus rien à faire." Il n'y a plus qu'à attendre le résultat, quoi, que le bille s'arrête sur un numéro.

Que le vote soit fait et que le dépouillement soit terminé...

Ils sont toujours rigolos ces militants donneurs de leçon. Mais après, ils s'étonnent de ne pas avoir d'électeur. Il faut dire que raconter n'importe quoi n'est pas fait les convaincre.

Il suffit pourtant de connaitre le français.

Enfin... S'il n'a que ça à faire...

17 commentaires:

  1. C'est tout de même partisan comme observation.
    Personnellement, j'ai trouvé le tweet de PM assez arrogant en l'état et le parallèle avec le jeu / casino, n'est pas non plus très opportun quand il s'agit d'un vote.
    Il n'est pas le candidat pour qui je voterai dimanche. Toutefois si il gagne et, considérant qu'il porte bien les valeurs de la gauche, je voterai pour lui à la présidentielle.

    RépondreSupprimer
  2. Ah, la sémantique, c'est important.
    Précision très utile pout calmer les nerfs de quelques uns cependant.

    RépondreSupprimer
  3. C'est ça la polémique ? ... (vive la politique, soupir...)

    RépondreSupprimer
  4. Falconhill,

    Oui. Ils sont nuls !

    Pierre,

    Oui, il faut de temps en temps.

    Marion,

    Oublie le jeu. C'est une expression populaire entrée dans la langue française. Y voir du mal est totalement ridicule. Acharnement pottoyable contre FH.

    RépondreSupprimer
  5. Wikio se lance dans le classement des blogs italiens ? ;+)

    RépondreSupprimer
  6. Au fait ! T'en es où ? Il est sorti ce soir.

    RépondreSupprimer
  7. Mais il est faux de dire que Rien ne va plus ! Tout va bien au contraire, la mauvaise foi est l'apanage des perdants.

    RépondreSupprimer
  8. Il va de soi que les jeux sont faits : Hollande sera le candidat du PS. La meilleure preuve en est l'obstination des petits crétins du genre GdC a dire qu'il est en réalité le candidat de la droite : c'est la meilleure garantie pour Hollande, puisque ces petites baudruches sont les éternels cocus de l'histoire.

    ensuite, on va bien rire, entre les deux tours de la présidentielle, lorsque nos petits révolutionnaires vont devoir expliquer (et ils le feront, comme d'habitude !) pourquoi ils se rallient à cet ignoble personnage de droite, à cet indéfectible soutien du capitalisme mondialisé qu'est François Hollande.

    Il faudrait, une bonne fois pour toutes, arrêter de parler avec ces guignols, non ?

    RépondreSupprimer
  9. Didier,

    Oui, mais vous oubliez la connerie naturelle de la gauche.

    Cela dit, je continue à parler avec ces guignols, ça leur fait croire qu'ils ont une vague importance et que quelqu'un les écoute.

    Dieu a parlé ! Ils s'imaginent représenter quelque chose (heu... le peuple) alors que tout le monde s'en fout. Le Peuple le premier, il ne sait pas que ces andouilles existent.

    En s'imaginant représenter le peuple, les gens et tout ça, il les prennent pour des cons. Le Peuple, celui qu'ils imaginent vouloir voter pour eux votera ailleurs et ils auront oublié les raisons. Puis qu'ils avaient raison...

    Amen.

    RépondreSupprimer
  10. Oui, c'est une expression passée dans le langue française.
    Un peu comme "tronche pas catholique" ou "notre machin national"...

    RépondreSupprimer
  11. @Nicolas

    Plus l'audience de VM monte, plus VM descend au Wikio. ;+) Faut dire que j'ai eu un mois de septembre chargé. Et pour octobre, novembre et décembre, ça risque d'être bien pire, encore !

    RépondreSupprimer
  12. C'est comme l'expression "La hollande, l'autre pays du fromage" qui ne parle pas du tout des notables et des parvenus, en fait !
    :-P

    #MauvaiseFoi

    RépondreSupprimer
  13. Venant de Moscovici, je ne crois pas à la fable du jeu, sur la forme, votre explication s'apparente plutôt à la blague des "auvergnants"de Brice HORTEFEUX
    S.P

    RépondreSupprimer
  14. @tous : répète, persiste et signe : rira bien qui rira le dernier. le mépris et l'arrogance de certains n'y changera rien. Ps : jegoun : je maitrise le françaias aussi bien que toi et je te zute.
    (entre parenthèses, cela fait trois ans maintenant que je supporte vos railleries, et je ne m'enporte pourtant pas si mal : ça me forge un caractère...). Grâce à vous, j'ai à présent l'égo à l'épreuve des balles...

    Quant à ceux qui pensent que je vais retourner ma veste entre les deux tours, c'est bien mal me connaître...

    RépondreSupprimer
  15. Poireau,

    Heu...

    Serge,

    Mosco parle français, pourquoi chercher plus loin ?

    GDC,

    Tu as dit un mensonge. Tu bases ton argumentation sur des mensonges. Et donc tu perds les élections.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...