15 octobre 2011

Dimanche, pour donner l'impulsion au futur Président !

Dans cette campagne de folie, je crois que Martine Aubry fait une double erreur en matraquant sans cesse François Hollande (le voila le candidat du système, maintenant, alors que c’est elle la patronne du PS, suspectée imposée là par des barons du PS, candidate en remplacement de Dieu…). D’une part, elle s’adresse à ceux qui connaissent bien le PS alors qu’ils sont déjà convaincus, par un candidat ou par l’autre, et, d’autre part, en le faisant, elle ne s’adresse pas aux Français mais qu’à une partie d’entre eux.

Mais que diable ! Ressenti personnel…

Mais on s’en fout, ça n’est que du ressenti personnel ! Il me tarde d’être demain soir qu’on puisse enterrer une hache de guerre et oublier ces quelques semaines de guéguerre entre potes blogueurs.

François Hollande doit gagner, avec le plus large score possible !

Ce matin, j’ai fait des fouilles archéologiques dans la blogosphère pour tenter de me rappeler quand j’avais basculé, quand j’étais devenu un partisan de François Hollande. Tout ça est bien subjectif… Je me rappelle. Dominique Strauss-Kahn devait gagner. C’était sur ! Je me disais que, effectivement, au second  tour, il laminerait Nicolas Sarkozy. Néanmoins, j’avais un doute à propos du premier tour, le même qu’ont certains, maintenant, ceux à qui je parlais, hier soir, pour leur dire de ne pas oublier le second pour une bête arithmétique électorale, celle-là même, d’ailleurs, sur laquelle je me suis basée pour faire mon billet…

J’étais partisan de Dominique Strauss-Kahn depuis longtemps pour des raisons précises, pas nécessairement pour sa ligne politique mais plus pour cette image qu’il avait réussi à donner, cette image de « compétence » que tout le monde gobait sans avoir le moindre truc pour juger de la compétence d’un dirigeant politique à exercer ses fonctions.

L’icône est tombée depuis.

Parallèlement, j’étais aussi partisan de Martine Aubry qui, somme toute, avait réussi à remettre le parti en ordre de marche malgré cette déchirure de Reims, fin 2008. Les militants avaient élaboré un projet et valider un processus de désignation d’un candidat. J’étais d’ailleurs contre, mais quand je vois le succès de la primaire, aujourd’hui, je ne peux constaté que mon erreur. Je suis resté contre jusqu’à très récemment, d’ailleurs, peut-être jusqu’à la fin de l’été. Mais je suis aussi contre le cancer, contre les accidents de la route, contre la neige qui bloque la circulation et contre les ivrognes qui me cassent les burnes au comptoir.

Quand Dominique Strauss-Kahn a été arrêté, je me suis dit alors que le Parti Socialiste n’avait plus que deux candidats susceptibles de gagner : Martine Aubry et François Hollande. J’avais écarté Ségolène Royal pour un tas de raisons purement électorales (et non pas par haine, comme a semblé le penser Dagrouik mais aussi la plupart des twittos Ségolistes).

Retrouver François Hollande en position de favori est aujourd’hui « banal ». Ce n’était pas le cas avant l’été, c’était incroyable tant il venait de loin, après une très longue campagne, le régime et tout ça. Pourtant, à la réflexion, c’était lui qui avait le plus de légitimité, ayant été pendant onze ans à la tête du parti…

Quelques jours après la chute de DSK, alors que la gauche était en charpie, qu’on s’engueulait avec les féministes, avec les juristes, avec les journalistes, … j’ai définitivement basculé en faveur de François Hollande, le choix était évident.

Alors ce matin, je me suis demandé pourquoi ce choix s’était imposé à mon subconscient. J’étais persuadé que le déclic s’était fait à cette époque. J’ai fouillé. Je ne sais pas si j’ai trouvé, mais je suis tombé un trace…

C’était il y a un an, presque jour pour jour. J’avais fait ce billet pour signaler celui-ci de Philippe Sage. C’est à cette époque que le vent a tourné, général !

Je ne suis pas en train d’étudier des programmes comme des fiches techniques quand j’achète une machine à laver. Cela fait plus d’un an que je suis persuadé que seul François Hollande peut gagner cette putain d’élection.

C’est le mieux préparé.

Il était bien en tête dimanche dernier.

Donnons-lui, demain, l’impulsion nécessaire pour qu’il s’impose aux Français, en mai, comme le seul capable d’être un vrai Président de la République.

23 commentaires:

  1. Voter François Hollande pour moi, ce n'est pas voter contre Martine Aubry, c'est inscrire la Primaire dans la dynamique de la victoire pour 2012.

    Simple.

    RépondreSupprimer
  2. Je me préparais aussi à faire campagne pour DSK, non déclaré.
    C'est ma femme qui a commencé à me mettre en doute. Elle me disait alors que ses copines aimaient beaucoup Hollande. Faut toujours écouter les copines de sa femme. j'aurai eu l'air moins bête un dimanche matin.

    RépondreSupprimer
  3. Je m'abonne aux commentaires... :)

    RépondreSupprimer
  4. Il y a au moins un truc sur lequel on est parfaitement d'accord: Hollande est le plus apte pour battre Sarko en 2012 !

    J'en appelle donc, dimanche, à ce que le Socialie toute entière vote pour ... martine Aubry ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Lire les commentaires de ton billet d'il y a un an, c'est un vrai bonheur ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Je ne serai rassuré que lorsque le candidat socialiste sera au deuxieme tour de la présidentielle et uniquement là .
    Choisir au premier tour avec des candidatures de témoignage.... et zappé le second tour ? !!!! .
    Je dis non .Je ne courrai pas vers le favori je veux pouvoir choisir et mon choix sera MA , FH attendra ma voix.

    RépondreSupprimer
  7. Comme CC, lire particulièrement Melclalex et feu Le Coucou est merveilleux. Le Coucou était un sage.

    RépondreSupprimer
  8. Tu fais ce que tu veux mais ton commentaire est à mourir de rire tellement il démontre que j'ai raison. Pour ma part je serai rassuré quand un candidat de gauche aura gagné l'élection.

    RépondreSupprimer
  9. Suivre aussi sur le blog de Caroline Fourès,son lien vers son biyé à la radio ... Je suis OK à 100% ... Notre candidat sera attendu sur la laïcité, sur le droit des étrangers surtout naturellement provenant des Etats tiers à l'Espace Schengen,sur les crtières de la réadmission des demandeurs d'asile,qui ne sont pas plus persécutés que moi je suis évêque et qui, utilisant tous les recours, doublent dans le cadre du DALO, la longue file d'attente des ressortissants français mal logés ou sans logement, jeunes de familles mono-parentales par ex. qui ne peuvent se loger, femmes ou hommes qui travaillent mais dorment dans leur voiture, suite à un divorce ou une période de chômage ... population frappée de plein fouet non seulement par la crise économique et financière ... mais encore et surtout par la scandaleuse inflation immobilière sur laquelle tout le monde se la boucle ...
    Attention à ne pas répéter sans réflexion certaines âneries de RSF ... Toute erreur sera payée cash, par une voix perdue qui ira chez Marine.
    Je sais, je sais ... un peu facile de dire que je ne suis qu'un vilain oiseau de mauvais augure qui vieillit "facho" ...

    RépondreSupprimer
  10. j'ai beaucoup hésité depuis dimanche dernier, je ferais finalement pareil. Comme quoi il y a vraiment du bon à lire les billets des autres. Mais j'aurais sans doute préféré une primaire à un tour.

    RépondreSupprimer
  11. bon bah espérons que le billet de cette semaine du sage Philippe ne produira pas les mêmes effets chez toi

    RépondreSupprimer
  12. El Camino,

    Mon commentaire s'adressait bien sûr à Vincent !

    Tu as raison, c'est merveilleux ! J'ai remercié CC (mais dans Twitter).

    Apolline,

    Bah ! Advienne que pourra...

    Ema,

    Je n'ai pas lu, si ça peut te rassurer.

    Fred,

    Bonne idée !
    (pas la primaire à un tour, ça n'aurait pas eu de sens).

    RépondreSupprimer
  13. @Nicolas
    FH attendra ma voix sous entendu s'il se qualifie ....Mais bien sur je comprend que je t'ai pû te faire rire .
    Tu ne me remercies pas ? ;-))

    RépondreSupprimer
  14. Non, non ... la gauche doit gagner en 2O12 ! ... Au vu des erreurs qu'elle a commise dans sa ville sur ces thèmes, elle ne peut pas être notre meilleure candidate, car elle est attendue au tournant. C'est l'une des raisons de plus qui m'incite à voter pour François Hollande.
    [Non, contrairement à ce que m'a soutenu un pote, ce n'est pas parce qu'il m'a fait la bise,un jour y a longtemps ! Désolée M. Hollande, j'avais oublié !]

    RépondreSupprimer
  15. Il est évident que "candidat du système" se réfère aux banques, aux pouvoir forts, et non pas au parti socialiste. Le "système", à travers le média, nous avait préparé DSK, équivalent à Sarkozy, et maintenant, c'est Hollande. Vous êtes alternatif au système, comme un Pepsi Cola l'est à un Coca Cola! Et vous seriez de gauche?

    RépondreSupprimer
  16. Si la gauche est pleine de connards comme TPI j'ai mime autant être à droite, trou du cul.

    RépondreSupprimer
  17. Apolline,

    Sois gentille avec la dame. Il lui reste 24h à exister politiquement.

    RépondreSupprimer
  18. Donc il faut que Hollande gagne parce qu'il faut que Hollande gagne !
    De la politique comme des additions de pions dans un petit panier, ils vont être content les gens qui pensaient qu'on voulait changer la vie !
    :-))

    RépondreSupprimer
  19. Oui, parce que changer la vie sans être élu, ça va être difficile.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...