18 octobre 2011

L'UMP lance la campagne !

L’organisation de la convention de l’UMP à propos du programme montre que les stratèges de l’UMP ont complètement perdu la main. J’ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne vois pas un seul aspect positif.

Ils veulent casser le programme du PS et tout ce qu’ils vont le faire c’est le mettre en avant en donnant l’occasion aux barons du PS de le défendre de quelques phrases. Ils vont parler de son coût ? François Fillon annonçait à la télé, hier, qu’on allait encore devoir se serrer le ceinture parce qu’on n’arriverait probablement pas à tenir des objectifs de croissance malgré un fort coûteux plan de relance, un creusement de la dette sans précédent… Et l’UMP voudrait donner des leçons de gestion aux autres ?

Des responsables de l’UMP braillent parce qu’on parle trop du PS dans les médias et d’autres responsables organisent une convention pour qu’on en parle encore plus ! L’UMP parle du programme du PS parce qu’elle n’a rien d’autre à dire et les « organisateurs » voudraient que le grand public prenne au mot les propos qui passeront à la télé ?

Un copain me disait hier que Jean-François organisait tout ça car il s’en foutait de la victoire de Nicolas Sarkozy en 2012 et pensait à la Présidentielle de 2017 pour cézigue. Il aurait fait un pacte – ah ! Quel vilain mot ! – avec François Fillon. A l’un la mairie de Paris, à l’autre la Présidentielle ! Il faut y croire, c’était dans la presse… Toutefois, je me demande ce que François Fillon irait se faire chier avec un siège de député à Paris puis une bataille presque ingagnable pour la Mairie de Paris… Il faut bien l’occuper !

Ce qu’il y a de rigolo, c’est si François Fillon arrive à gagner la mairie de Paris, il sera sans doute le mieux placé pour la Présidentielle de 2017…

Pour en revenir à Jean-François Copé, je ne sais pas s’il se rend compte que si l’UMP ne gagne pas la Présidentielle, ce mouvement politique risque d’exploser ou de connaître une révolution en interne. Le copain en question me disait que la tête de l’UMP tenait les différents cadres avec les investitures mais à ce rythme, plus aucun type de l’UMP n’aura de chance de se faire élire, pour l’instant le bilan de Jean-François Copé se résume à une nouvelle défaite aux Cantonales et la perte du Sénat…

En grattant un peu, on trouve un avantage pour l’UMP à cette convention. Elle sature l’espace médiatique avec les histoires du Parti Socialiste, risquant d’énerver les gens. Mais il a fallu que je gratte beaucoup.

Je partage le pessimisme de Juan : la campagne sera sale. La seule chose que peut faire l’UMP est taper sur le candidat du Parti Socialiste. Ils n’ont plus rien à proposer et ne peuvent même pas se baser sur leurs résultats. Ils vont probablement multiplier les conventions qui feront plus de mal à l’UMP qu’au PS, mais ça n’aura strictement aucune importance, la Présidentielle va se résumer à un duel en François Hollande et Nicolas Sarkozy, les seconds couteaux de l’UMP se donneront à cœur joie de balancer des vacheries pendant que Nicolas Sarkozy sera relativement épargné.

Il sera épargné parce que tout ou presque a déjà été dit contre lui. En rajouter ferait passer ça pour du harcèlement, Nicolas Sarkozy pourrait regagner de la sympathie. Il sera épargné car les responsables du Parti Socialiste ne peuvent pas taper sur le Président de la République en place, parce qu’ils doivent démontrer qu’ils respectent la fonction.

La campagne sera dure.

Mais ça nous donnera l’occasion de raconter des conneries dans les blogs.


11 commentaires:

  1. Oui, ils ont perdu la main. Totalement.

    Mais bon, ils peuvent la reprendre.

    RépondreSupprimer
  2. Falconhill,

    Je ne crois pas. Nicolas Sarkozy lui pourra le faire parce que je le crois très fort. Mais pas la direction actuelle.

    RépondreSupprimer
  3. Très juste. Parlais avec ma frangine ce W-end, qui voyait Sarkozy comme une pauvre victime harcelée, j'avais beau lui dire qu'avec ses bagouzes, son fouquet's, sa rupture, son Bolloré, il l'avait un peu plus que cherché ("je ne vous décevrai pas...blablabla...) et que cette grande bouche avait tiout de même des résultats nullissimes, j'arrivais à peine à infléchir l'idée imbécile qu'on se faisait du monsieur (quand elle a dit qu'au moins Besancenot (étant salarié) savait la valeur du travail, j'ai compris la profonde logique de sa culture politique...).
    Oui, en ce moment on dirait que l'UMP avance par strates protégeant le grand chef. Les chiens de garde qui aboient et mordent dans les médias, défendant la propriété : Morano, Wauquiez, Copé, etc..., Les grands sages qu'on entend moins mais qui essaient d'avoir un comportement digne et d'une certaine hauteur sur la terrasse en ne flinguant pas trop systématiquement les socialistes et leur primaire : Fillon, Raffarin, Juppé, et l'absence totale de Sarkozy dont le retrait malin à causer bout de gras avec les buralistes est parfaitement étudié. Fonctionnement en strates de défense, pour un château-fort désormais assailli. (désolé trop long commentaire)

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait d'accord l'UMP n'a rien à proposer

    RépondreSupprimer
  5. Copé perd toute crédibilité face à Fillon depuis des semaines, les primaires de l'UMP en 2017 risquent de bien nous amuser... Celles de Paris aussi d'ailleurs ;)

    RépondreSupprimer
  6. Paraphrasant ton titre, je proposerais, songeant aux têtes de gondole de ce rafraichissant parti, "Le lancer de nains de la campagne UMP"

    RépondreSupprimer
  7. Il ne serait pas impossible d'avoir un éclatement en deux poles de l'ump si il perdent.

    RépondreSupprimer
  8. Finalement, pas besoin de les entendre parler puisque de toute façon, ce sont eux aux commandes. Ce qu'ils font est plus "convaincant" que des paroles... Pour le moment, la seule chose qu'ils peuvent nous proposer est ce qu'ils sont et rien d'autres.

    La France va très mal depuis que la droite est en place et rien ne peut changer leur bilan.. Les chiffres parlent d'eux-même..
    Donc, laissons les dans leur mouise.
    Ceci dit, il faut se méfier de Sarko, tu as raison, c'est un stratège très adroit...
    Les français sont-ils prêts à redonner dans le panneau, là est toute la question.. Il y en aura toujours, bien sûr !!

    RépondreSupprimer
  9. Je me suis permis de répondre...chez moi ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Le but de la convention est habile : mettre la lumière sur le coût soit disant énorme du programme du PS. Pendant qu'on en parle, on ne parle pas du bilan de Sarkozy. Au lieu de reconnaitre ses torts, l'UMP passe à l'étape suivante : bon vous voyez bien que les caisses sont vides, il n'y a rien qu'on puisse faire. L'UMP espère qu'on va oublier de se poser la question de —qui a vidé les caisses !
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...