15 octobre 2011

De retour dans l'actualité

Notre téléscripteur nous apprend que le vieux réac est de retour de congés. Comme il a loupé une semaine d’actualité, nous allons lui en faire un rapide résumé. Dimanche dernier, il y a eu le premier tour de la primaire socialiste. Comme François Hollande est arrivé largement en tête avec 40% des suffrages et qu’il a obtenu le soutien (ou au moins l’assurance d’un vote) des quatre candidats qui ne sont pas qualifiés pour la finale, les partisans de Martine Aubry opposés aux 70%¨qui n’ont pas voté pour elle nous expliquent sans relâche qu’elle est la seule vraiment à gauche, capable de résister à Nicolas Sarkozy pour la phase finale du championnat car il s’agit bien d’un jeu, pas de permettre de remplacer Nicolas Sarkozy par quelqu’un issu de notre famille politique.

Plein d’aplomb, ils nous expliquent que Martine Aubry est la plus à gauche des candidats puisqu’elle est soutenu par un ancien patron du FMI et le deuxième Premier Ministre de François Mitterrand, celui qui fut chargé d’appliquer le virage libérale.

Je vais m’excuser auprès du vieux réac. Dans toute cette histoire, j’ai perdu la trace de Jack Lang qui soutenait Martine Aubry dans une première phase mais qui semble avoir compris qu’il valait mieux changer de camp, on ne sait jamais, il faut toujours être avec le vainqueur ou, du moins celui qui apparaît aujourd’hui comme le plus largement favori.

Malgré le côté de farce de la situation, les primaires, organisées par la volonté de Martine Aubry, à qui on peut reconnaître cela, sont un franc succès puisque le projet (ou les projets, ne faites pas chier) du Parti Socialiste fait la une de l’actualité depuis deux semaines, les journalistes voulant nous faire croire qu’ils sont intéressés par le fond remplaçant les histoires de personnes par un suspens tragicomique sur les alliances présumées.

Je suis au regret d’informer le vieux que peu d’autres formations politiques ont ouvert leur gueule pendant cette période. Nous avons eu, bien sûr, Monsieur Mélenchon qui tente de nous expliquer que les 17% obtenus par Arnaud Montebourg dans un scrutin qui représente le socle électoral de premier tour d’environ 25% des Français lui sont dus comme si les électeurs étaient des andouilles prêtes à faire perdre la gauche. Ses supporters nous expliquent avec joie que Méluche ne pourrait pas faire moins de 17% des voix aux prochaines élections car les électeurs de Montebourg VONT voter pour Mélenchon et qu’à 4% de la population, ils sont la majorité. J’espère que Didier n’est pas trop fatigué en rentrant de vacances, mais nous, ça fait une semaine qu’on se tape ce genre de raisonnement.

Néanmoins, malgré tous les efforts de la gauche, c’est bien la droite, l’UMP en tête, qui a été le plus ridicule dans cette opération. Ils ont répondu point par point au programme de la gauche, lui permettant ainsi de se faire entendre. Ils ont commencé par dire que les primaires étaient absolument grotesques, que les socialos parlaient entre eux, qu’ils n’étaient pas significatifs avant de se rendre compte de leur bévue. Ils nous ont alors expliqué que les primaires étaient très démocratiques et qu’elles allaient s’appliquer aussi à l’UMP mais après 2012, Nicolas Sarkozy étant le candidat naturel.

Ce dernier s’est énervé de ses troupes qui vantaient le bon résultat de la gauche et le parfait processus démocratique qu’elle avait mis en place. Il s’est fâché tout rouge et en appelé au Général de Gaulle, père de notre brave République, en expliquant que ce dernier n’avait pas créé une élection à quatre tours mais à deux, que les partis n’avaient pas à prendre en otage la République et tout ça. Ce en quoi, Alain Lambert, nouveau supporter pré annoncé de François Bayrou et donc chef de heu non rien, a rétorqué que le Général n’avait pas prévu non plus qu’un de ses descendants iraient en audience chez le Pape accompagné de Jean-Marie Bigard qui semble d’ailleurs avoir disparu de la circulation depuis. Un miracle.

A ce stade, je dois reconnaître que j’arrive mal à savoir où en est l’UMP. Néanmoins, je n’ai pas fini la rédaction de ce billet et je prie mes camarades gauchistes de ne pas poursuivre la lecture de ce billet. Un seul type a dit un truc intelligent, Xavier Bertrand. S’il tenait un blog politique, était gros frisé et avait une cravate à chier, il aurait écrit : « Putain de bordel, ils sont cons mes congénères, ils n’arrêtent pas de parler des socialos et de leur projet alors qu’il faudrait parler du nôtre. » Il a bien raison mais je vais néanmoins défendre les congénères en question : peut-être aimeraient-ils parler du projet en question et qu’ils ne l’ont pas trouvé.

Il me semble qu’Hervé Morin a donné son avis aussi mais j’ai oublié quoi. Peut-être veut-il organiser des primaires dans son parti pour être largement plébiscité par ses militants. Mais ça parait peut crédible.

On ne sait pas si Carla Bruni a accouché mais le travail semble avoir commencé depuis vendredi ou samedi dernier. La maternité où elle est cernée par la police pour la protéger. Il faudrait vraiment être mauvaise langue pour affirmer qu’elle a déjà accouché et que l’équipe de communication de l’Elysée attend un moment propice pour le faire, comme demain soir, pour saper l’élan que pourrait générer une forte participation à la primaire socialiste.

Que nous souhaitons de tout notre cœur !

Avec François Hollande largement en tête, ce qui serait bien naturel puisqu’il est soutenu par le Général de Gaulle, contrairement à Martine Aubry qui est tombée sur Laurent Fabius et Napoléon, la pauvre.

Toujours est-il que demain soir, nous en aurons terminé avec cette saga qui nous rappelle les heures sombres de nos histoires, d’autant qu’avec le soleil qui se couche de plus en plus tôt, la nuit vient plus vite.

Et je serai alors réconcilié avec les copains, notamment Elmone et Poireau. Ca me mine qu’on s’engueule pour des conneries.

Et avec les autres, aussi ! Ceux qui nous expliquent qu'on ferait mieux de rester dans notre bac à sable alors qu'ils se promènent avec leur seau et leur pelle en plastique.

17 commentaires:

  1. Mais franchement était ce bien raisonnable d'afficher le portrait de Didier à son retour d'exil entre Napoléon et <de Gaulle ????

    RépondreSupprimer
  2. euh fanchement comment tu fais pour sortir des billets certes un peu trop longs mais qui déchirent ? pour un type avec une cravate pareille c'est incroyable !

    RépondreSupprimer
  3. Romain,

    Si tu savais ! La rédaction m'a pris moins d'un quart d'heure ! Une espèce de transe après la sieste.

    RépondreSupprimer
  4. A la lecture de ce billet, j'ai juste passé un moment merveilleux...

    RépondreSupprimer
  5. Allez! On lance une souscription "De nouvelles cravates" pour Nicolas...

    RépondreSupprimer
  6. Bem,

    Ah non ! Merci mais j'en ai déjà une.

    RépondreSupprimer
  7. Putain d'Adèle, c'est exactement ce qu'il me fallait ! Je n'ai pas acheté un journal ni allumé la télé de huit jours ! Alors là, vraiment, merci pour le résumé des non-événements ! Je suis bien content que le Batave à tronche d'endive arrive en tête, vu que, à part Valls qui est trop vert, c'est le seul candidat à n'être pas socialiste, mais plutôt "rad-soc" façon IIIe République : ça me va, au pire. Et puis, je crois que c'est le mieux à même de se faire niquer profond par Sarkozy – ce dont je me fous d'ailleurs.

    Bref, je vois qu'on a continué à bien s'amuser pendant mes vacances.

    RépondreSupprimer
  8. Putain de bordel ! Didier Goux sourient Martine Aubry.

    RépondreSupprimer
  9. Non, il pense qu'elle à moins de chance de perdre qu'Hollande. De là à dire qu'il la soutient... (lol, n'est-ce pas ?)

    RépondreSupprimer
  10. Et dire que grâce au contrat de génération de François Hollande, s'il arrivait qu'il soit élu, notre Didier national devrait former un jeune boutonneux au joyeux métier qui est le sien pour offrir les charges sociales à son patron ! Vivement qu'on y soit qu'on voit cette réalité advenir !
    :-))

    #Beaubiyé ! :-)

    RépondreSupprimer
  11. C'est en remplacement des exonérations de charges suite au passage aux 35 heures.

    RépondreSupprimer
  12. Tout à fait d'accord avec toi sur le fait que l'ump se tire une balle dans le pied en parlant plus de leurs ennemis que d'eux même, c'en est un régal, et en plus ils se font engueuler par leur chef, He's no good !
    Du coup, même si le ps veut rester une machine à perdre qui lave son linge sale devant tout le monde, ils seraient bien capables de gagner, ces cons là, et c'est bien le résultat qui compte, après tout.
    Non pas que ça ira mieux après pour tout le monde, mais l'alternance fera son office, c'est le principal.
    Une bise à tout le monde, et seulement une poignée de main pour le vieux parce qu'il pique(et qu'il ne va pas pouvoir s'empêcher de dégainer ses hommages à Mme Poison)

    RépondreSupprimer
  13. Très bon résumé et très bien illustré.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...