06 octobre 2011

Cinq raisons de choisir Jean-Michel Baylet

Les trois débats sont passés. Stef nous dit que l’heure du choix est arrivée, pour les blogueurs. Je suppose que la plupart l’ont fait, ce choix. Il est même probable que très peu ont changé d’avis, à part ceux, comme Stef, qui ont été déçus par Martine Aubry et convaincu par Arnaud Montebourg.

Pourtant, la campagne n’est pas finie. Il reste dix jours. Et après, ça repartira au premier trimestre.

J’ai fait mon choix, ça fait déjà plusieurs mois, je ne sais plus quand. Il faudrait que je fouille les archives de mon blog mais j’ai la flemme.

Dans dix jours, les partisans de cinq candidats sur six seront déçus.

Ou soulagés.
Ou indifférents.

Dans l’attente, Stef invite les blogueurs à exprimer leur choix. Bof… Je suppose que ceux qui ont fait un choix et qui ne l’ont pas exprimé ont une bonne raison de le faire. Yann, par exemple, nous disait que des raisons professionnelles le poussaient à fermer sa gueule.

Alors, j’ai décidé. Je vais voter Jean-Michel Baylet.

Je vais fournir cinq raisons pour être en harmonie avec le titre de ce billet.

  1. Il ne sera pas élu. Quand le candidat élu perdra en avril ou en mai, s'il perd, je pourrais dire aux blogueurs : « vous n’aviez qu’à choisir JMB ! »,

  1. Il ne sera pas élu. Quand le candidat fera des gaffes ou se fera casser par l’UMP, je pourrais dire la même chose…

  1. On ne sait pas trop s’il se revendique clairement à gauche. En votant pour lui, je n’aurais plus à subir les sarcasmes des quelques heureux saints qui se sont autoproclamé faisant partie de la seule vraie gauche tout en contribuant au maximum à faire échouer cette dernière.

  1. C’est le moins favori. En votant pour lui, je n’aurais pas à supporter les pitreries des rigolos qui m’accuseraient d’avoir choisi le candidat des sondages ou, même, d’avoir choisi le seul candidat à avoir visiblement une chance de battre Nicolas Sarkozy.

  1. C’est le plus ancien, le plus expérimenté, c’est le seul à avoir été secrétaire d'État auprès du ministre des Relations extérieures en 1984, puis secrétaire d'État chargé des collectivités locales en 1988, et enfin ministre délégué au Tourisme en 1990. Il porte une cravate à chier et n’a pas de poil dans les oreilles. En plus, c’est le seul qui ne soit pas en maigrichon et qui n’a pas jugé utile de faire un régime pour affiner… son image.

Qu’on se le dise.

Il me reste trois jours pour changer d’avis.

11 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord, on est jamais assez scrupuleux dans son choix.
    Et il boit. Et il aura fréquenté Bernard Tapie lors de sa mémorable carrière politique (ce qui n'est pas rien).
    C'est décidé, je vote crème de Whisky.

    RépondreSupprimer
  2. T'as un côté rad-soc, toi : ça ne m'étonne pas finalement. Cela dit, je parie que d'ici trois jours tu auras changé d'avis...

    RépondreSupprimer
  3. Vous avez oublié la sixième et plus importante raison : j'ai appelé à voter massivement pour lui.

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi FH à fait une grosse faute hier aussi grosse que Jospin qui disait: " Mon programme n'est pas socialiste !!!
    La faute de FH : " La dureé de vie augmente ... La durée de cotisation aussi " !!!!!
    Alors exit Holande, s'il y a un second tour face à Aubry, pour moi ce sera elle . S'il est néanmoins désigné, j'espere que ses ex concurents socialistes lui feront modifier ce point de vue, excuse moi de le dire ; tres droitier !!!!.

    RépondreSupprimer
  5. Martine a-t-elle des poils dans les oreilles ?

    RépondreSupprimer
  6. à part Valls, qui a voté la loi antiburka ?

    RépondreSupprimer
  7. Pourquoi pas ! Dans le débat d'hier, il s'est présenté comme un petit patron à la tête d'une petite entreprise familiale. Les employés de la Dépêche du Midi ont dû bien rigoler ! :-)

    RépondreSupprimer
  8. Merci à tous !

    Je confirme le dernier commentaire de Dorham.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...