27 juin 2012

Ca va mal

« Recul record du pouvoir d'achat attendu pour 2012 » nous dit cette dépêche ! « La France devrait échapper de justesse cette année à la récession, mais la croissance restera minimale (0,4%) tandis que le chômage continuera d'augmenter et que le pouvoir d'achat s'inscrira à la baisse. » Ainsi, tout va mal ! On apprenait hier une « augmentation historique » du chômage… Le mois qui suit l’élection. On comprend mieux le slogan « Le changement c’est maintenant ». Dès l’élection, les chiffres surgissent.

Le pouvoir d’achat va baisser de 1,2%, plus forte baisse depuis 1984 alors que l’ancienne majorité s’était vantée d’avoir maintenu une progression constante.

Comme prévu, c’était un énorme mensonge. Chaque jour, on découvre de nouvelles difficultés pour le gouvernement et on n’a pas encore le rapport de l’audit de la Cour des comptes. Sortir de la m... ne se fera pas sans mal.

6 commentaires:

  1. Je puis vous rassurer : à part une poignée de blogueurs sous prozac à effet permanent, personne ne s'attend à ce que Hollande et sa clique nous sorte de la merde. Si déjà il parvient à ne pas nous y enfoncer davantage, ce sera déjà un bel exploit. Auquel on ne croit pas plus, du reste.

    RépondreSupprimer
  2. "Chaque jour, on découvre de nouvelles difficultés pour le gouvernement"

    Permettez que je rectifie. Ces difficultés touchent les premiers concernés : les demandeurs d'emploi et les personnes qui souffrent déjà de l'inflation. Les membres du gouvernement ignorent tout de ce genre de problèmes et je crois comme Didier Goux que Hollande n'a pas été élu pour le changement. Il poursuivra la même politique que son prédécesseur. On nous a préparé à encore plus d'austérité prétendument nécessaire et je ne vois comment il serait possible de mener des politiques efficaces pour résoudre ce que l'on considère comme un problème en privilégiant les coupes budgétaires. De plus la France dépend fortement du commerce intérieur et de la consommation des ménages, la situation ne peut donc que s'aggraver mais Hollande garde l'espoir : l'Europe, l'Europe, l'Europe va nous sauver.

    RépondreSupprimer
  3. Didier Goux: L'inertie , va vous dit quelque chose? Si on coupe le moteur d'un pétrolier, il continue a avancer , pour le freiner il faut fournir une force énorme. Ca s'appelle l'inertie . Dans ce cas on est sûr que la première année (en gros jusqu'à septembre 2013) du quinquennat est encore sous l'influence des décisions et résultats des années passées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, mais oui : tout le monde sait fort bien que votre fameuse “force d'inertie” (qui existe, c'est un fait) va servir d'excuse polyvalente pendant au moins un an : les joyeux compagnons socialistes avaient déjà fait le coup en 1981-82. Au point que même Pierre Mauroy avait fini par s'en agacer.

      Supprimer
  4. Je vous signale quand même que la droite est responsable de 80 % des hausses d'impôts donc de la majorité de la baisse du pouvoir d'achat des français !
    Et la droite râle en plus sur la légère hausse du SMIC ?
    En vérité je vous le dis, bienvenue à ce changement récent de politique

    RépondreSupprimer
  5. C'est trop tôt pour voir si le gouvernement est dans la bonne voie, là, il ne peut que limiter la casse.
    Si on ne rétablit pas le commerce extérieur et la demande de toute façon...
    On verra bien mais c'est clair que cela risque de secouer les premiers temps

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.