11 juin 2012

Le Modem a perdu le signal

Hervé Torchet n’estpas content. Il estime que François Bayrou se fait voler sa circonscription par la candidate du Parti Socialiste. Le PS aurait du ne pas présenter de candidat après que François Bayrou ait dit qu’il allait voter pour François Hollande, ce que j’ai moi-même dit ici.

« Bayrou s'est affaibli localement pour faire passer le candidat PS à la présidentielle et le PS en profite pour lui prendre son siège de député. Une telle manœuvre n'a qu'un nom : l'abjection. »

Ce qui est abject est surtout de ne pas respecter la démocratie : la candidate socialiste a obtenu 35% alors que François Bayrou a obtenu 24%. Elle n’a pas à se retirer. Elle aurait pu ne pas se présenter mais ce n’est pas la décision qui a été prise. C’est fait : les électeurs ont tranché et ont placé Nathalie Chabanne en première place. Se retirer maintenant serait les trahir et c’est autrement plus intéressant que la carrière personnelle du chef d’un parti complètement à la dérive, qu’il n’a pas su mener où il fallait alors qu’il représentait près d’un cinquième des électeurs en 2007.

« Si Bayrou avait appelé à voter pour Nicolas Sarkozy au second tour de l'élection présidentielle, il serait réélu dans un fauteuil. » Oui, mais il n’a pas appelé pour Nicolas Sarkozy parce qu’il a une plus haute opinion de la démocratie que ses propres militants. François Bayrou a toujours dit qu’il n’était pas dans un processus de négociation.

Dans une logique républicaine, c’est François Bayrou qui devrait retirer sa candidature et appeler à voter pour Nathalie Chabanne vu qu’il est arrivé second et qu’il se place dans une logique contre l’UMP.

François Bayrou est un grand républicain : il a appelé à faire battre Nicolas Sarkozy. On ne va pas entrer maintenant dans des basses combines. Un grand républicain mais qui tient son poste d’une posture de l’UMP qui n’avait présenté de candidat contre lui en 2007. Et ses partisans voudraient maintenant qu’il soit élu sur la base d’une posture du Parti Socialiste ?

Un peu de sérieux !

On est probablement d’accord qu’un peu de proportionnelle à ce suffrage ne nuirait pas pour permettre à toutes les formations politiques d’être représentées au parlement.

Il n’empêche que le siège de François Bayrou ne lui appartient pas, d’autant que ça fait 26 ans qu’il est Député (ou Ministre de droite).

Le constat est clair : le Modem a recueilli 1,76% des voix. L’Hérétique est beaucoup plus raisonnable que Hervé : « Les résultats viennent de tomber et le MoDem de disparaître politiquement. Hélas, ce score était prévisible. Pas de campagne nationale et plus rien à dire depuis le mois de janvier dernier. »

Le Modem n’a plus sa place, aujourd’hui. Pourtant, il y a un large espace pour le centre droit suite à la radicalisation de le l’UMP vers une droite toujours plus dure.

Les gars, vous avez jusqu’aux prochaines échéances électorales, en 2014, pour vous remettre. Vous aurez, cette année-là, des Européennes, des Municipales et des Cantonales, voire des Régionales (la réformes territoriale prévoit la fin du mandat des Conseillers Régionaux en 2014, je ne sais pas comment se traduira son annulation par la gauche).

Au boulot ! Que François Bayrou pense à structurer un parti politique plutôt qu’à sa propre survie politique…

Et qu'on arrête de dire qu'il a fait gagner François Hollande, ça ferait passer tous les électeurs pour des moutons...

30 commentaires:

  1. je regrette sincèrement que Bayrou se soit perdu depuis 2007, où ses idées m'avaient séduites.
    Il fallait être plus cohérent et se démarquer vraiment de l'UMP( avec ses tendances racisto-populistes).
    Il a effectivement pâti de l'UMP et non du PS:pour rappel, un de mes anciens articles sur le sujet
    http://spartakiste.blogspot.fr/2012/05/la-faute-de-bayrou-et-la-punition-de.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne regrette pas. Il a fait une connerie.

      Supprimer
  2. Cette démonstration est faussée, car même si la candidate du PS est en tête, elle ne peut gagner que grâce à la triangulaire de l'UMP, autrement dit, elle ne gagne que par le mécontentement d'électeurs de droite, ce sont les électeurs de droite qui la font gagner parce qu'ils jugent que Bayrou l'a trop favorisée, elle, candidate du PS. C'est une honte. Dans ce genre de cas, on se retire. Que Bayrou pense autrement, je m'en fous, il fait ce qu'il veut, mais j'ai la certitude que pas une voix centriste n'ira au PS au second tour, et que beaucoup sanctionneront le PS quand ils en auront l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le principe de la République : au second tour, on élimine.

      Supprimer
    2. Donx vous êtes pour la défaite de Royal.

      Supprimer
    3. Non. La situation n'a rien à voir. Le PS a nourri Falorni et Ségo a fait basculer la région à gauche. En plus il se comporte en guignol sans la moindre morale républicaine : il se fait élire par la droite et va défendre le programme du PS. Au moins Bayrou n'aurait trompé personne.

      Supprimer
  3. Je suis d'accord en substance avec l'article : ce n'est certainement pas la faute du PS si le MoDem disparaît. Quant à fédérer au centre-droit, depuis que je le dis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La faute du PS concerne la circo de Bayrou. C'est une faute impardonnable.

      Supprimer
    2. Non. Bayrou a été élu grâce aux voix de l'UMP en 2007. Il lui faudrait maintenant celle du PS. À le défendre ainsi tu le transformes en pantin et tu abaisses la république. C'est ridicule (même si je comprends ton sentiment).

      Supprimer
  4. Il n'y avait plus de modem AVANT que BAYROU ne se posItionne PERSONNELLEMENT( quelle connerie, mais ça ne m'étonne pas vraiment )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'avait pas le choix et il a fait le bon.

      Supprimer
  5. Bayrou a récolté les fruits de son indécision, il a déjà raté le coche en 2007 quand Ségolène Royal lui a proposé Matignon, monsieur l'a snobé et on a eu droit à 5ans de droite sarkozyste.
    Ce qui devait arrivé est arrivé, le centre voulu par Bayrou va disparaitre.
    Tout cela est bien dommage pour l'homme qui est très respectable, cependant en politique il faut savoir ou se situent les convictions car il n'est pas vrai que l'on peut demander à cette droite populaire et à la gauche de partager les mêmes envies, les mêmes idées dans des domaines ou ils sont prêts à s'entretuer.

    Le monde de la politique n'est pas un monde ou tout le monde il est beau et ou tout le monde peut travailler avec tout le monde, il faut juste être très naïf pour le penser un seul instant.

    David à Paris

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il récolte le fruit de sa décision. S'il avait voté Sarkozy, il serait réélu dans un fauteuil. Le Ps qui a profité de sa décision pour faire lire son candidat à la présidentielle l'utilise aussi pour lui prendre son siège de député. C'est cela qui est honteux. Bayrou a fait un choix de conscience. Le PS n'a pas de conscience, mais seulement un ventre.

      Supprimer
    2. Bayrou s'est planté pour la Présidentielle, point barre. Il a fait un score ridicule parce qu'il a joué au con depuis 2007. Point barre.

      Supprimer
  6. Moi qui croyait que le Modem n'existait plus depuis longtemps...

    RépondreSupprimer
  7. Je suis bien d'accord avec toi et avec l'hérétique.
    Il s'est effondré tout seul, le modem dans la stratégie de son chef qui allait nulle part. Malheureusement quand même car il y avait de bonnes idées.

    RépondreSupprimer
  8. le modem est mort , le bipartisme fait son oeuvre, place au centre gauche ou au centre droit mais pas au centre centre.
    Il rebondira car il est valeureux.

    RépondreSupprimer
  9. Dans le Var un candidat du Modem appelle à voter pour le FN.
    Ma thèse c'est que parmi les électeurs de la formation de Bayrou, il y a de tout, et qu'il a été favorisé par les sondages en 2007 (les vrais sondages ce sont les élections. Point.) pour détourner les électeurs de la gauche en général, et de S. Royal en particulier.
    J'espère vivement qu'elle va gagner le 17, ce qu'elle subit depuis 5 ans est odieux. Quant aux socialistes qui la soutiennent publiquement depuis 1 semaine .... j'espère que ce n'est pas trop tard : quand on permet la curée ..

    RépondreSupprimer
  10. Il est adepte des Béatitudes.

    RépondreSupprimer
  11. Alternative Libérale + Modem + Nouveau Centre + Parti Libéral Démocrate + Les Réformateurs + Gauche Moderne + Parti des Libertés + Parti Radical : ensemble pour la nouvelle UDF, fière de ses valeurs libérales, démocrates et fédéralistes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait de bonnes bases ! Bon courage !

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.