28 juin 2012

Violence routière ?

Braves automobilistes, ne l’oubliez, à partir du 1er juillet, il vous faut un éthylomètre dans la voiture. C’est obligatoire. Je vous conseille même d’en avoir deux, comme papa. Si vous en avez un et que vous soufflez dedans pour savoir si vous avez la possibilité de conduire, vous perdriez immédiatement cette possibilité puisque vous n’aurez plus d’éthylomètre.

Quand cette mesure du précédent gouvernement est sortie, j’avais fait un billet pour gueuler : encore une loi (ou un décret, je ne sais plus) qui ne sert strictement à rien mais qui ne coûte pas cher tout en donnant au public l’impression qu’on s’occupe de lui. Vallenain est un blogueur de droite. Mardi, il demandait à quoi servait cette mesure. Je me suis foutu de sa gueule. C’est au moment de la sortie des textes que je fais des billets, pas au moment de leur mise en application.

Néanmoins, il y avait un reportage sur France Info, ce matin. La Présidente (je crois) de l’Association de Lutte contre les violences routières (de mémoire) y était interviewée. Figurez-vous que j’étais totalement d’accord avec elle, ce qui n’arrive pas tous les jours.

Par exemple, quand elle se réjouit de la hausse du nombre de radars fixes non signalés, je ne suis pas d’accord. Je ne suis par contre pas d’accord avec les autres lascars pas d’accord (essayez de suivre) : je ne revendique pas le droit de faire des excès de vitesse ou des étourderies. Je roule au régulateur de vitesse et ne fais donc jamais d’excès de vitesse.

J’étais d’accord avec elle, ce matin : la mesure ne sert à rien. La plupart des accidents mortels dus à l’alcool sont dus à des forts taux d’alcoolémie, c'est-à-dire à des imbéciles qui sont tellement inconscients qu’ils n’auraient pas eu l’idée de souffler dans le machin ce qui n’aurait servi à rien : quand on a un gramme cinq, on sait très bien qu’on a trop bu.

Pour vous rendre service, je vais faire un aparté et vous expliquer ma stratégie face à l’alcool et au volant. A priori, un type normal atteint le seuil d’alcoolémie à 2 verres. Comme j’ai une légère surcharge pondérale, ça fait au moins 3, pour moi. On va dire 4, le temps que l’alcool du dernier passe dans le sang… Ma stratégie : je ne bois jamais une goutte d’alcool quand j’ai la voiture et qu’il y a la moindre probabilité pour que je dépasse ce seuil. Je ne joue pas a posteriori sur ma capacité à juger, je me fixe d’emblée l’interdit et je rentre déposer la voiture quoiqu’il arrive.

Ainsi, ce matin, la présidente de l’association de lutte contre la violence routière m’est devenue très sympathique. C’est dommage que l’association porte ce nom qui est « violent » contre les conducteurs routiers ce qui la rend, à leurs yeux, un tantinet haïssable. Il faudrait trouver un truc plus positif, comme : « tous les conducteurs ne sont pas des gros cons ».

Le fait qu’elle lutte contre les dispositifs inutiles est très positif.

Deux ou trois fois par semaine, j’ai rendez-vous à l’Amandine avec Corinne et sa mère. Mamie ne peut pas marcher sans être aidée et avance à la vitesse d’une tortue. Corinne avait pris l’habitude de garer sa voiture dans la voie de bus, devant l’Amandine, d’aider sa mère à marcher les quatre ou cinq mètres jusqu’à une chaise disponible en terrasse du bistro, puis de reprendre sa voiture, d’aller la garer un peu plus haut où des places sont souvent disponibles. Un jour, elle a reçu un PV par la poste pour stationnement dans une voie de bus, elle a compris que des voitures de police sont équipées de dispositifs permettant de prendre des photos des voitures en stationnement interdit et de verbaliser automatiquement.

En l’occurrence, la violence routière semble émaner de la police… Ceux qui connaissent le coin savent que la voie de bus, en montant vers l’hôpital de Bicêtre, ne sert à rien à 20 heures, il n’y a jamais de circulation dans ce sens. Je ne suis pas en train de faire un réquisitoire pour autoriser les français à se garer en stationnement interdit s’ils jugent en avoir la possibilité ! Je pense juste que la police devrait arracher les couilles des connards qui se garent là aux heures de pointe plutôt que d’embêter, pendant les heures creuses, les petites dames qui permettent à leur mère d’avoir une vie sociale…

La Présidente de l’association de lutte contre la violence routière peut devenir l’amie des automobilistes si elle continue à lutter contre les dispositifs inutiles ou « outranciers ». C’est presque une des conditions pour que la sécurité routière continue à progresser.

(source de la photo) (désolé...)

25 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord avec toi mais tu n'as pas mis trop de "r" dans ta dernière phrase ? :)

    RépondreSupprimer
  2. Cela me rappelle un billet que tu avais fait il y a quelques mois qui disait en gros que : 27% des accidents mortels dus à l'alcool" et donc que les autres 73% de tués sur les routes étaient dus à ceux qui buvait de l'eau.

    RépondreSupprimer
  3. Qui plus est c'est un PV indu, pour déposer une personne âgée, c'est un arrêt et non un stationnement.

    Yis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Ça dure bien cinq minutes voir plus le temps de faire les quelques mètres.

      Supprimer
  4. Je pense que ces histoires d’éthylotest chimique dans la bagnole sont une grosse connerie. je me demande comment vont supporter ces machins, dont la date de péremption arrive vite, la chaleur des habitacles l'été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais. Sans compter les gens qui souffleront dedans pour faire les cons.

      Supprimer
  5. Et ça va coûter combien, ces machins ? (sans compter le fait que comme le dit, El Camino, tout ce plastique va devenir misère en pleine chaleur )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas (mais rien par rapport aux autres charges d'une voiture, moins d'un litre d'essence...).

      Supprimer
  6. tiens, j'ai fait un article sur le sujet aussi

    RépondreSupprimer
  7. J'y fonce (j'étais pas abonné aux commentaires).

    RépondreSupprimer
  8. D'après un post de ce matin de Virgin Radio sur Facebook, on ne peut pas être condamner (pas d'amende) avant septembre si on a pas l'éthylotest.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était dans toute la presse et dans toutes les radios, aussi...

      Supprimer
  9. Votre approche contre l'alcool au volant et la vitesse, tout à fait légitime évidemment, est peut-être liée à votre mode de vie citadin (métro, voiture de location, ...). Ce n'est pas une excuse pour les "ruraux", mais ils ont plus d'occasions de se faire prendre.
    Cdt
    Thomas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout faux et beaucoup d'a priori...

      Je n'ai jamais pris ma bagnole à Paris (d'ailleurs je n'en ai plus) mais je suis très souvent chez ma mère, dans le patelin où je suis né et je passe mes vacances dans des trous au fond de la France. Je connais parfaitement le problème.

      Supprimer
    2. En outre pour tout te dire la seule fois où je me suis fait prendre c'était à 300 mètres de chez ma mère alors que je rentrais. Depuis, je me suis acheté cette ligne de conduite et une autre : ne jamais monter en voiture avec un copain en soirée si je ne suis pas sur à 100% qu'il est à jeun.

      Supprimer
    3. Les a priori, sans doute. Tout faux, je ne crois pas.
      C'est sur le 50 en ville qu'il y a beaucoup de petites infractions. Pas sur les autoroutes. C'est pour cela que je pense que plus on utilise la voiture, plus on a chance de se faire prendre. Et les transports en commun sont ce qu'ils sont en dehors des grandes agglomérations. La voiture y est indispensable. Je trouve donc que nous ne sommes pas tous égaux sur ce sujet. J'essaie d'être respectueux du code, ... mais je ne suis pas parfait.
      Cdt
      Thomas

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.