04 juin 2012

De la marge pour augmenter les impôts !

Martine Aubry a réagi au rapport de l’Inspection Général des Finances que j’évoquais ce matin. Pour rétablir les finances de l’état, il ne suffira pas de réduire les dépenses publiques : il faudra augmenter les impôts et, notamment, ceux supprimés par la droite. « Je ne prends que l'exemple de l'impôt sur la fortune. C'est quand même incroyable que M. Fillon ait fait voter, en plein retour de la crise il y a un an, une division par trois de l'impôt sur la fortune des plus gros patrimoines. »

J’entends les hurlements à droite, je parlais ce matin des propos de Brice Horteux, pourtant, il faut bien constater que ce sont les gouvernements de droite successifs qui ont augmenté le plus les prélèvements obligatoires. Ce billet est illustré par une jolie infographie que j’ai piquée à mon confrère Melclalex qui nous détaille ça sur son blog.

D’ailleurs, à la moindre hausse des prélèvements pour les plus riches, la droite va hurler alors qu’ils ont préparé une hausse de la TVA que, d’ailleurs, seule la victoire de la gauche aux législatives pourra annuler.

Jean-Pierre Raffarin n’a pas arrêté les raffarinades et a déclaré ce matin : « Les législatives sont la dernière station avant les blessures du socialisme pour la France. » Ce sont surtout les blessures du Sarkozysme qu’il faut soigner maintenant.

Tiens ! Il a dit aussi « paye encore les conséquences des 35 heures » ! Toujours les 35 heures. Pourtant la droite au gouvernement depuis 10 ans a eu tout le temps de revenir dessus…

Ainsi, les prélèvements obligatoires n’ont jamais été aussi élevés, en France, sauf peut-être en 1995… quand Nicolas Sarkozy était Ministre du Budget. Il va falloir les augmenter à nouveaux à cause de tout le temps perdu par 10 ans d’une mauvaise politique, 10 ans de cadeaux aux plus riches sur le dos du peuple ou de la dette (ce qui revient au même). 10 ans d’écroulement de l’économie Française.

Ca va cesser bientôt. Les législatives ont commencé.

Le Parti Socialiste et ces alliés devraient gagner 7 circonscriptions des « Français de l’Etranger » sur les 11. Le changement…

9 commentaires:

  1. Raffarin est aussi idiot que ses collègues finalement. Et très belle illustration.

    RépondreSupprimer
  2. Ben forcément quand il n'y a pas de croissance...il y a moins de richesses.
    Par contre: les pauvres s'appauvrissent mais les riches se sont enrichis...
    L'argent n'a pas disparu, il est bien quelque part: et tant qu'on ne taxera pas et encadrera pas les spéculations de toute sorte, ça ne changera pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « L'argent n'a pas disparu, il est bien quelque part »

      Ben oui : il est à Londres, à New York, à Francfort, à Shanghaï… et de moins en moins à Paris. Et plus vos amis taxeront et moins il y en aura à taxer. C'est bêtaud, hein ?

      Supprimer
    2. Rosa,

      Oui.

      Didier,

      Non. Ça n'est pas aussi simple.

      Supprimer
  3. La preuve que la gauche est spoliatrice : Brice Hortefeux n'est déjà plus que Brice Horteux…

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.