05 juin 2012

Votez pour la majorité du changement !

La campagne prend une étrange tournure et m’exaspère : on ne parle pas des projets mais de problématiques humaines ou locales. Ce matin, il y avait un reportage sur France Info sur la circonscription de François Bayrou. Les enjeux nationaux n’ont pas été évoqués sauf par la candidate socialiste et les militants UMP. Les autres se contentaient de parler de la connaissance de la circonscription ou pas des enjeux locaux. François Bayrou se vantait d’avoir vécu là toute sa vie et de mieux connaître sa circonscription que les autres.

On s’en fout. D’ailleurs, si je cite François Bayrou, c’est uniquement parce qu’on parlait de lui à la radio. C’est pareil dans les autres circonscriptions qui m’intéressent, notamment la 3ème des Côtes d’Armor et la 10ème du Val de Marne.

Hé ho ! Les gens ! On se réveille ! Si vous avez voté pour François Hollande, il faut maintenant lui donner une majorité à l’Assemblée Nationale. Sinon, le changement, on pourra toujours s’asseoir dessus…

Imaginez le pire : l’UMP obtient, avec ses alliés, la majorité absolue. Paf ! François Hollande obligé de nommer Jean-François Copé comme Premier Ministre. Et c’est reparti pour un tour ! Cinq nouvelles années de mauvaise politique, de clivage de la population avec pour seul effet de faire monter le communautarisme, empêchant toute intégration, … Cinq années de catastrophes budgétaires à la file ! Rappelez-vous Jean-François Copé quand il était Ministre du Budget de fin 2004 à 2007. Il nous promettait déjà un équilibre budgétaire avec sa langue de bois légendaire (rappelez-vous le « zéro augmentation en volume » ou un truc comme ça), ce qui ne l’a pas empêché de participer aux gouvernements d’abord comme Ministre puis comme chef du principal parti avec les résultats économiques que l'on connait.

Le député n’est pas là pour agir à un niveau local mais pour voter des lois et contrôler l'action du gouvernement. Si votre député UMP se vante d’avoir obtenu un budget pour une école, n’oubliez pas que si une classe ferme dans une école à côté, c’est uniquement parce qu’il a voté le budget prévoyant des réductions de personnel.

Il faut donner une majorité à François Hollande pour qu’il puisse arrêter la casse de l’Education Nationale, cette hérésie en période de crise : on ne forme plus nos jeunes pour l’avenir.

Il faut donner une majorité à François Hollande pour qu’il puisse entamer la réforme fiscale et avoir, enfin, une politique cohérente. Pour qu’il annule l’augmentation de la TVA d’ores et déjà prévue par l’UMP et qui pèsera sur les ménages les plus modestes pour en entrainant une baisse de la consommation dramatique pour notre économie déjà laminée. Pour qu’il impose les revenus du capital à la même hauteur que les revenus du travail. Pour qu’il limite les niches fiscales qui ne profitent qu’au plus aisés.

Il a pris 60 engagements. Il faut les tenir.

L’enjeu de la prochaine élection législative est exclusivement national.

Je voterai pour ma part pour Jean-Luc Laurent dans la 10ème circonscription du Val de Marne (même si je n’ai rien contre son principal concurrent, le député communiste sortant, Pierre Gosnat). Si j’étais resté dans la 3ème circonscription des Côtes d’Armor, j’aurais voté pour Loïc Cauret.

Toi aussi, vote pour un candidat de la majorité du changement.

4 commentaires:

  1. Tout le monde sait que les lois sont votées par l'assemblée et l'UMP veut un contre pouvoir .. les hypocrites !!!
    Les " Arabes " disent "ils"(UMP) feront la loi ..."ils" ne le croient pas une seconde mais cela clive ... qu'elle mauvaise foi !!Les socialistes vous prendont tout ... Rien que cela ?....!!!
    Et tout est à l'avenant. S'ils non que cela comme argument...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.