13 juin 2012

Toi aussi, comprends la stratégie de l'UMP avec le Front National

Mon illustre troll réactionnaire et néanmoins ami d’enfance depuis au moins 4 ou 5 ans, Didier Goux, commentait mon précédent billet en disant, en gros, qu’il était temps que l’UMP ait les couilles de se rapprocher du Front National vu que dans ce billet je me foutais de leur gueule ce qui semble être la thématique de la journée.

A la différence de moi, Didier Goux commentait en Français mais peu importe.

En effet, on a vu des rapprochements et des appels du pied nauséabonds, ce qui, somme toute, est assez normal pour des pieds. Tiens ! Je vais piquer l’illustration de Melclalex pour égayer ce billet.

Je pense que Didier va être déçu et se saouler la gueule. Volte face de l’UMP, ce matin.

Alain Juppé a refusé d’aller soutenir je ne sais plus qui (si, je sais : Jean-Paul Garraud, gorille de son état) qui avait parlé de « convictions communes avec le Front National ». L’histoire ne dit pas si son épouse a envoyé un tweet de soutien.

Par ailleurs, Jean-François Copé a annoncé qu’il allait demander l’exclusion de l’UMP de Roland Chassin qui s’est désisté en faveur des Bouches-du-Rhône. Comme quoi, dans ce département, il n’y a pas que le PS qui fasse des conneries. François Fillon est d’accord avec Jean-François Copé.

Si Didier Goux passe par là, il est prié de ne pas écrire en commentaire que Copé et Juppé n’ont pas de couilles.

En attendant, quelqu’un peut-il expliquer aux électeurs quelle est la position de l’UMP sur ses relations avec l’UMP ? 140 caractères devraient suffire pour dire des conneries.

Je vais tenter en moins : les accords locaux sont possibles mais il ne faut pas que ça se sache et il ne faut pas mouiller le parti, bordel. Une autre version donnerait : on peut tenir les mêmes propos que les candidats du Front National mais il ne faut pas dire que les propos sont identiques.

Sinon, les méchants qui pensent bien du Parti Socialiste vont nous tomber dessus, de même que les plus centristes d’entre nous, du coup un groupe centriste va être créé à l’Assemblée Nationale parce que certains ne voudront pas faire partie du même groupe que des méchants qui ont été élus avec le soutien du Front National.

Je viens de décrire la ligne politique officielle du parti politique qui a gouverné la France pendant 10 ans. Vous comprendrez mieux pourquoi on est dans la merde.

J’attends avec impatience l’expulsion de François Fillon de l’UMP (ou qu’il reçoive une baffe d’Alain Juppé). Il a déclaré, à propos de Nadine Morano : « Les électeurs du FN partagent les mêmes valeurs qu'elle et je partage les mêmes valeurs. »

C’est mal. Ou alors il a des couilles.

Ou alors l'expulsion de Nadine Morano. Ou les deux.

Si vous arrivez à suivre, dites le moi.

44 commentaires:

  1. Billet génial, exactement le même point de vue. Et pourtant je suis de droite (pas la même que l'UMP, celle à peu près intelligente), et perdu.

    RépondreSupprimer
  2. Didier pourra toujours se consoler avec Fillon , qui a eu les couilles d'aller soutenir Morano, la nouvelle égérie de la droite propre.

    RépondreSupprimer
  3. Je crois avoir expliqué d'un point de vue de droite, bien nauséabond comme il se doit (pas nécessairement de pied), ici :http://je280950-vudescollines.blogspot.fr/2012/06/dur-dur-detre-dirigeant-ump.html
    Je ne me répéterai donc pas.

    RépondreSupprimer
  4. bonnet bleu marine et bleu marine bonnet
    manque que le pompom rouge pour porter malheur

    RépondreSupprimer
  5. On arrive à suivre.
    J'ai des images qui me viennent à l'esprit : quelqu'un appuie tant qu'il peut sur le couvercle mais dans la cocotte ça bout ça bout et ça fuse. Vivement dimanche qu'on gagne et que ça saute.
    Ou à l'UMP ça consulte heure par heure des sondages qui disent un coup "AVEC le FN, on gagne !" l'autre coup "Avec le FN, on PERD", et re ..

    RépondreSupprimer
  6. C'est ça la "position de l'UMP sur ses relations avec l'UMP" ! ils ne savent plus qui ils sont.

    RépondreSupprimer
  7. Copé et Juppé n'ont pas de couilles.

    (Mais ils ont des pé.)

    RépondreSupprimer
  8. Cela étant dit, il est normal qu'ils aient encore des pudeurs de jeunes pucelles, ces chéris. Ils peuvent difficilement se permettre de lâcher prise d'un seul coup.

    RépondreSupprimer
  9. Pour moi, il n'y a qu'une belle déculottée qui remettra les choses en place. L'opportunisme, s'il ne marche pas, leur fera au moins reprendre un minimum de sens commun car leur jeu est dangereux, on dirait des bébés qui jouent avec une grenade dégoupillée et cela explosera dans la gueule de tout le monde.
    En tout cas, on les aura prévenu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Enfin, on vient de passer dix ans dans l'opposition à force de ne pas comprendre.

      Supprimer
  10. Bon, à part quelques passagers clandestins, malheureusement biens mis en avant par ce naufrage que fut le Sarkozysme, force est de reconnaître une chose :

    L'UMP cultive, avec la gauche, bien plus de valeurs communes qu'avec le FN. L'Europe, l'Euro, la Démocratie, un certain respect de l'humanité et de la vie politique,… Bref, ce qui structure notre pays, ce sont ces valeurs communes là. Oui, bien sûr, quelques gros cons suintant la haine ont joué l'entrisme à l'UMP. Mais pas tant que ça. Votre maire, votre député, en privé, saura j'en suis sûr vous dire à quel point il se sent éloigné du nazional-bolchevisme de la Marine…

    Alors, que se passe-t-il ?

    Il se passe tout simplement qu'ils sont perdus.

    Ils n'ont plus rien. Imaginez tous ces politiques, et toute cette faune qui gravite autour; attachés parlementaires; permanents de fédération; consultants; chargés de missions… Avec la chute de l'assemblée, le dernier bastion de droite du pays, combien devront aller chercher un job, et se remettre en question ???

    Ils n'ont plus rien que la force du désespoir : prétendre être proche de ce réservoir de voix qui, seul, pourra leur redonner leur job de député.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils vont travailler sur un projet et reviendront. En outre la gauche va se prendre une baffe lors des prochaines élections locales...

      Supprimer
  11. "la position de l’UMP sur ses relations avec l’UMP" ?

    C'est vrai qu'à force, on se demande pourquoi les deux partis ne porteraient pas le même nom...

    RépondreSupprimer
  12. Elle avait l'air sincère pourtant devant la caméra s'avançant, et suppliant les électeurs aux 'valeurs communes' de se reconnaitre et rassembler en elle.. pathétiquement suppliante, à genoux.. comique, ne serait le sujet..

    RK

    RépondreSupprimer
  13. J'ai pas tout compris, en effet ... sauf une histoire de deux extrêmes droites : l'une qui s'affiche,l'autre qui minaude ... et qui se tirent, la bourre entre filles ... ou les couilles, entre mecs !... mais quand même, elles s'aiment !

    RépondreSupprimer
  14. "valeurs communes" ou plutôt "perte de valeurs". Un problème fiduciaire, littéralement, perte de confiance. La droite a trop emprunté au FN...

    RépondreSupprimer
  15. Moi ce qui me frappe dans les commentaires des gens de gauche, c'est leur totale incompréhension de la droite et surtout de son électorat. C'est peut-être mieux ainsi : plus ils se trompent, mieux on avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Outre le fait qu'on pourrait vous retourner le compliment, vous venez de reculer magistralement.

      Supprimer
    2. D'accord avec vous : feindre de trouver identiques des plus ou moins libéraux qui ne jurent que par l'Europe et l'ouverture des frontière à tous les loqueteux de la planète avec des souverainistes qui veulent sortir tout à la fois de l'euro et de l'Europe, qui prône l'immigration zéro, il y faut une sacrée dose de sottise ou de mauvaise foi (ou un savant entrelard des deux…).

      Supprimer
    3. Vous parlez à qui, Didier ? À Jacques ?

      Ce ne sont pas les idées que l'on compare mais les propos opportunistes.

      Supprimer
    4. Non, désolé, Nicolas, mais les idées de la VRAIE droite(je sais que vous haïssez ce qualificatif quand il s'accole à la gauche mais nous sommes en république et tant qu'elle ne devient pas "populaire" on ne risque pas grand chose)avancent. Ce n'est pas le résultat des législatives qui nous montrera le contraire. Je parle d'idées, de "digues" qui se rompent. Pas de résultats électoraux ou de victoires à la Pyrrhus. Mais bon, j'admets, en tant que cerveau atrophié, manquer de hauteur de vue...

      Supprimer
    5. On a tous nos cerveaux atrophiés. Les figues reviendront, l'Umpfn (comme on dit) sera obligée de se recentrer sinon les centriste de droite vont se rapprocher des socialos (en prenant comme leçon les conneries de Bayrou). La gauche a un boulevard (qu'elle va perdre, comme en 2002).

      Supprimer
    6. Je pense, comme vous, que la droite risque de se scinder, une partie à droite, l'autre au "centre" mais, comme sans alliance il n'ira nulle part, le "centre" finira par se rallier à la droite "dure". A moins qu'il ne choisisse d'aller dans le mur, à la Bayrou. On ne tardera pas trop à voir ce qu'il en est : aux prochaines municipales ou cantonales (je ne me souviens plus de celles qui arrivent en premier) on en aura le cœur net.

      Supprimer
    7. La droite, dans l'opposition, peut se reconstruire en occultant totalement les questions sociales et européennes, et se focalisant sur la souveraineté nationale et la grandeur de la France.

      Lisez la fiche Wikipedia d'Otto Strasser, et jugez de la proximité des idées et des conditions d'émergence entre l'UMPFN d'aujourd'hui, et le DAP de l'époque.

      note: Que les lecteurs trop rapides ou trop simplets m'épargnent le point Godwin: la comparaison s'arrête tôt dans les années 20. Et comparaison n'est pas raison.

      Supprimer
    8. Jacques,

      Ils s'allieront mais la droite dure sera obligée de faire des concessions, aussi.

      Les cantonales n'existent plus. Il est probable que la gauche les rétablissent (en supprimant la réforme territoriale). Elles devraient avoir lieu en même temps que les municipales vers mars 2014 (mais avec l'Europeenne en juin, où une alliance entre souverainistes et centristes semble délicate...).

      La droite devrait mécaniquement gagner par rejet du pouvoir en place....

      Je pense donc que les alliances seront non dites...

      Supprimer
  16. Machin,

    La droite ne se reconstruira pas ainsi. Il ne faut pas prendre tes désirs pour des réalités.

    RépondreSupprimer
  17. Ce qui se passe à la Rochelle c'est pas mieux.

    RépondreSupprimer
  18. N'écoutez pas trop Nadine. La teckel de sarkozy souffre d'un handicap mental depuis que Nico s'est barré au Maroc...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.