26 juin 2012

La parité dans le sport

Pour les matchs des tournois du grand chelem (au Tennis, andouille), l'égalité des primes est de rigueur entre les hommes et les femmes. Gilles Simon qui vient d'être nommé à l'instance qui représente les joueurs auprès des organisateurs des tournois souhaite que cette mesure (que je ne connaissais pas) soit remise en cause sous prétexte que les matchs de femmes ont moins de spectateurs et durent moins longtemps...

Il y en a qui ne manquent pas d'air...

13 commentaires:

  1. Effectivement et pour rester correct, je ne rajoute rien de plus.

    RépondreSupprimer
  2. Gaffe à lui, y'a des filles qui ont un service puissant dans le coin : m'étonnerait pas qu'il s'envole !
    Bonne journée
    Bz

    RépondreSupprimer
  3. Mouais. Dans le sport, tout de même, il me semble que la rémunération doit être équivalente à l'argent que tu génères et c'est vrai que les hommes en génèrent davantage et que l'investissement ne peut pas être le même en termes physiques. Toutefois, je relève qu'il fut une époque, avant l'émergence de Federer, où le tennis féminin intéressait plus les foules que le tennis masculin. Donc, in fine, ce que dit Simon est une connerie. Bon, en même temps, le tennis, c'est surtout bien pour faire la sieste parce que c'est quand même ultra-boring !

    RépondreSupprimer
  4. Elle est d'accord avec ce billet.
    http://sportissima.files.wordpress.com/2012/02/marie-alice-yahc3a9.jpg

    Coach Berny

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.