12 juin 2012

Le tweet

Mon compte Twitter et mes groupes de discussion proches du PS ont chauffé pendant ma pause déjeuner. Il parait que Valérie Treirweiler encourage Olivier Falorni contre Ségolène Royal à La Rochelle. « Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d'années dans un engagement désintéressé. Valerie Trierweiler (@valtrier) Juin 12, 2012 »

A un moment, on a pensé à un piratage ou à un vol d’iPhone. Tout reste possible mais on se rappelle que @valtrier avait déclaré : « François me fait totalement confiance, sauf pour mes tweets. »

Assiste-t-on a une simple querelle conjugale ?

Les communicants de l’Elysée doivent s’agiter pour trouver une justification. L’affaire fait la une de Google News (illustration) car elle amuse la presse qui ferait mieux de rappeler que l’UMP fait du gringue au Front National.

Je propose de les aider ces communicants.

Voilà la version qui pourrait devenir officielle : François Hollande est un stratège électoral. Olivier Falorni aurait été élu au détriment de Ségolène Royal parce qu’il aurait été appuyé par une partie des militants locaux et surtout pas la droite. En soutenant Falorni, sa compagne rappelle aux électeurs de droite qu’il est bien issu du Parti Socialiste et qu’ils ont le choix entre envoyer une socialiste ou un socialiste à l’Assemblée Nationale et qu’ils feraient mieux d’aller à la pêche, dimanche, d’autant qu’on annonce une belle journée. C’est donc un soutien empoisonné d’autant qu’il va prouver que Falorni fout la merde dans le PS, ce qui pourrait écœurer les braves gens qui ont voté pour lui au premier tour. En outre, si Olivier Falorni est élu, il pourra rejoindre les rangs du PS et la droite ne pourra plus se vanter d’avoir fait battre une candidate issue du Parti Socialiste puisqu’il est soutenu par la compagne du Président de la République.

Elle n’est pas belle, ma version ?

Je peux en trouver d'autres, comme : "on s'en fout, il y a plus important dans ce monde, notamment une crise économique sans précédent et une droite qui se couche devant une vague brune."

Je vais continuer à ne pas follower @valtrier : c'est la seule personnalité politique à m'avoir unfollowé. Je vais suivre @royalsegolene.

Hop.

24 commentaires:

  1. Vous semblez oublier, cher Nicolas, que voir la Madone chuter si près du perchoir est pour un cœur de droite un plaisir en soi. Socialiste pour socialiste Falorni est le seul à pouvoir nous réjouir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est ce une raison valable pour voter à gauche ?

      Supprimer
  2. Autre version. Hollande ne peut pas ouvertement ne pas soutenir Ségolène. Mais il apprécie beaucoup M. Falorni qui est un de ses soutiens des premières heures. Il envoie donc Valérie au charbon. Il suffira ensuite de dire que le tweet de Madame de France n'est pas problématique, celle-ci étant libre de ses actes, de ses pensées et de ses twitts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non pas possible, le probleme c'est que ce tweet n'a pas que des conséquences qu'a La Rochelle.

      je pense qu'avec ce tweet la gauche vient de perdre quelques sieges precieux ? non ?

      Supprimer
    2. Qu'est ce qui te fait dire ça ? Le fait que ça fasse parler quelques commentateurs aigris ?

      Supprimer
    3. pas "quelques commentateurs", on ne parle que de cela ce matin et partout, cela aura forcement des effets negatifs dans les urnes dimanche.

      Supprimer
  3. une lourde bourde digne d'une gourde à laquelle il faut reste sourd(e)

    RépondreSupprimer
  4. J'attends la réaction de Copé avec hâte.

    RépondreSupprimer
  5. J'adhère totalement, sur ce coup là, à ta thèse.FH ne pourrait s'être trompé à ce point sur V.T.
    C'est un beau "passage de main" ! ...La classe !
    Je diverge de toi, néamoins, en estimant que ce qui est fait pour Ségolène Royal (que je suis loin de vénérer comme d'autres bienq ue j'aie fait campagne pour elle un max, en 2007), il fallait le faire aussi pour Bayrou et Méluche : ces trois là sont chacun nécessaires à l'activation de la participation des français à la vie politique.Faut pas laisser repartir des troupes qui sont acquises à nos valeurs, en leurs foyers et l'oreille basse, car elles y restent alors, pour longtemps !!!
    La question de cette participation est en débat depuis au moins les années 70. C'est un phénomène bien plus complexe que ce que tu en disais dans un récent billet ... pour moi rien à voir avec le nombre et le rythme des élections. J'écrirai si je peux sur ce point quand je ne serai plus de jury d'examens.
    Je ne pense pas que Martine Aubry ait fait un bon choix en décidant le maintien des candidats PS face à Méluche et Bayrou. Personne n'est dieu le père, tout le monde fait des erreurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a plusieurs raison. Le nombre des scrutins et leur organisation en est une.

      Supprimer
  6. Chttt....faut pas tout dire...
    Mais suis ok avec toi: ses opinions, je m'en tape le coquillard...

    RépondreSupprimer
  7. Le changement, c'est pas encore pour maintenant....
    Je trouve cette affaire consternante, minable.
    J'aurais aimé que la nouvelle première dame soit un peu plus discrète que les précédentes, et surtout quelle ne se mêle pas de politique.
    Raté.
    La normalité, c'est encore pas pour ce quinquennat.
    Vivement la 6ème république, la suppression de l'élection du président au suffrage universel et un vrai régime parlementaire.
    Vivement que ce microcosme de politico-médiatico-show-business a 2 balles cède la place...
    On peut rêver...au vrai changement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais tu peux aussi aller te faire enculer. La notion de "première dame" n'existe pas dans la constitution. Mémère peut dire ce qu'elle veut, je m'en fous.

      Tu défends donc l'existence de ce microcosme, c'est ton problème. Vas chier.

      Supprimer
    2. Merci pour tes belles propositions.
      Chacun est libre de de dire ou d'écrire ce qu'il veut, tu as raison.
      Ce tweet n'empêchera heureusement pas la gauche de gagner et Ségolène aurait de toute façon été battue.

      Supprimer
    3. C'est bien ce que je dis. Donc tu n'apportes rien et peux aller chier, ça nous fera des vacances.

      Supprimer
  8. sauf que sans le dissident elle devait être élue au premier tour

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.