06 juin 2012

La presse est de gauche ? Elle lutte contre son camp...

C'est usant. Les clowns réactionnaires n'arrêtent pas pleurer à propos de la presse qui serait favorable à François Hollande... Mais, visiblement, la presse dite de gauche lutte contre son propre camp.

Ils méritent des baffes. La presse dite de gauche ne pense qu'à son intérêt commercial. Bravo.

Résiliez vos abonnements et arrêtez d'acheter. La presse ira bien mieux.

27 commentaires:

  1. Faudrait que la presse se censure ?
    Elle est belle la démocratie à géométrie variable chez les gauchistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ? Je n'ai jamais empêché le Figaro de militer à droite. Vlad, mon pauvre ami, tu vires de plus en plus "troll de droite". Fais gaffe. Je t'explique : dans 10 ou 12 jours, Libération fera ce qu'il veut. Pour l'instant, on a une élection à gaguer.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    3. Troll de droite ? Intéressant intellectuellement mais totalement faux.
      Relis-toi, tu es un tantinet intolérant dans tes écrits. A+

      Supprimer
    4. J'ai dit "tu vires" pas "tu es". Et relis toi aussi... Tu remets en cause mes valeurs morales. Admets que ça peut irriter.

      Supprimer
  2. Une "Une" de Libé qui pense que le PS n'est pas assez à gauche dans le registre déconstruction des valeurs et vous concluez que la presse joue contre la gauche... Autorisez les journalistes à ne pas être à 100% pro-PS. Pour une grosse minorité de ces gens-là, vous représentez la droite!
    Dieu merci tous les gens de gauche n'ont pas des raisonnements d'encarté PS de base comme les vôtres...
    Bravo pour votre titre, en tout cas. Vous parvenez à attirer un chaland habituellement bien décidé à ne pas lire vos tracts!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les connards qui pensent que le PS n'est pas assez à gauche et le rabâchent de manière à faire gagner la droite peuvent aussi aller se faire foutre.

      Supprimer
  3. Cela me rappelle ce que j'avais dit, il y a peu: quand la Gauche est au pouvoir, la presse de droite se déchaîne comme une furie et les médias dits de gauche se sentent obligés de critiquer à tout vat pour justifier leurs objectivité: et ça ne rate pas!
    Critiquer quand il faut, ça...
    Mais bon, il y a les blogs pour être plus objectifs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais les blogs ne sont pas lus... Contrairement aux une de la presse mises en avant dans tous les kiosques.

      Supprimer
    2. @Rosa Elle
      La presse de droite se déchaîne comme une furie ? Bof.
      Les blogs objectifs ? A la bonne heure ! Ah ah ah

      Supprimer
    3. oui, c'est vrai mais ceux qui lisent en parlent aux autres, c'est comme ça que les blogs progressent.
      J'ai eu la même démarche sur la une du Point, bon c'est plus classique, c'est sûr mais ce magazine est censé être un journal de droite, pas du Moisi populiste.
      article programmée cet après-midi

      Supprimer
    4. la réponse ci-dessus ne concernait pas Vlad, manifestement qui ne connait pas mon blog ni qui je suis.

      Supprimer
    5. Ah non manifestement je n'ai pas eu le loisir de vous rencontrer. Enfin peut-être à mon insu... Pourquoi vous dites ça ? Z'êtes de la télé et commentez en anonyme ?

      Supprimer
  4. C'est pas libé qui sort cette histoire du placard. Leur rôle est quand même de rester objectif et pas de militer. Tu devrais plutôt râler contre Duflot plus que contre le messager de l'information.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est Libé qui en fait ça une... Ce n'est pas objectif : tout le monde se fout du cannabis.

      Supprimer
  5. Quoi, le PS est de gauche...mais on ne me dit jamais rien à moi. Je parie sur trois millions de chômeurs supplémentaires sous le quinquennat Hollande. Tu ne mérites pas de boire de la bière.
    Jard

    RépondreSupprimer
  6. Mais c'est quand même invraisemblable de dire que la presse de gauche doit être un soutien inconditionnel du PS !!!
    Ta hollandomania te perdra Nicolas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. La presse de gauche ne doit pas être un soutien mais de là à ce que ce torchon lutte contre son camp...

      Supprimer
  7. Les deux camps, droite et gauche (pour faire court) sont composés de sensibilités diverses.
    A droite ils ont tout concentré dans l'UMP comme machine à gagner, et même aujourd'hui les haines fratricides sont soigneusement dévitalisées car il y a une élection capitalissime en vue. C'est ce qui fait la différence et les fait gagner, ou perdre de peu.(Raffarin qui a menacé ceux qui la jouent perso avant les législatives ..)
    A gauche cette discipline est inapplicable. Ils/elles pourraient faire un effort pendant 15 JOURS, mais non. Ils se sentent toujours coupables de quelque chose et en particulier de gagner.
    Ajoutez les médias qui ont encore peur de mécontenter les pas-encore anciens maîtres ..
    Le P.S. doit être majoritaire, et largement. Pas seulement contre la droite, mais aussi à gauche. C'est la seule manière d'éviter un cafouillage contre-productif politiquement.
    S'il faut faire plus court je tenterai d'y remédier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non. On est d'accord. La gauche ne sait pas faire preuve de discipline.

      Supprimer
  8. ... Il n'y a pas que le PS qui s'enfume ... le comité de redaction itou !!! et Nicolas s'enflamme ... Cool,cool faut bien que l'esprit potache perdure .

    RépondreSupprimer
  9. La célèbre schyzophrénie journalistique, en accord avec le parti soutenu.
    Comme quoi, le soutien n'est pas inconditionnel.
    La presse a le pouvoir de faire.....et défaire un roi.

    RépondreSupprimer
  10. la presse n'a pas à se censurer et doit rester un pilier des valeurs démocratiques de la France ... après on peut penser qu'une certaine presse est plus de gauche ou de droite, que certains médias sont implicitement liés à des partis politiques, cela reste un fait ! Mais ne nous plaignons pas, quand je vois l'endoctrinement politique de certains médias audiovisuels en Espagne, ouvertement racistes et fachistes et qui parlent sans langue de bois à des heures d'audiance nationale, ça fait froid dans le dos de savoir que personne censure, pas de CSA et aucun control sur l'audiovisuel ... c'est la liberté d'expression portée à son paroxisme, sauf que encore une fois, certains canaux font peur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que la presse fait ce qu'elle veut. Maintenant, Libé devrait ménager ses lecteurs. J

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.