20 juin 2012

Plein de Présidents !

Alain Jacob a été réélu Président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale. C’est un copain de Jean-François Copé qui place ses pions un par un (en plus de la Présidence de la Commission des finances qui pourrait être attribuée à Gilles Carrez). Ca empêchera aux potes de François Fillon d’avoir accès aux médias.

L’UMP et probablement Jean-François Copé font une grossière erreur : il faut que l’UMP reconstruise un début de projet avant de lancer encore une bataille de chef. De fait, il y a quelques « inconnus » comme Dominique Dord (trésorier de l’UMP, remplaçant d’Eric Woerth) qui se présentent. Si j’étais à l’UMP, je voterais pour ces lascars.

Jean-Louis Borloo a organisé la création d’un groupe de Centre Droit, à l’Assemblée. Je suppose qu’il en sera le Président. Aux dernières nouvelles, Hervé Morin boude.

Les écolos aussi ont créé un groupe, pour la première fois de l’histoire de la Cinquième. Et probablement de la Première, de la Deuxième, de la Troisième et de la Quatrième. Tout le monde s’en fout. Ces andouilles ont décidé d’avoir deux présidents pour la première fois. Ca va être pratique. François de Rugy et Barbara Pompili s’y collent. Si vous ne connaissez pas cette dernière, c’est normal. C’est la première fois qu’elle est citée par un blog non écolo. Ca s’arrose. Si vous ne connaissez pas l’autre, ce n’est pas très grave non.

Les Radicaux de gauche vont aussi créer un groupe s’ils arrivent à trouver assez de participants à leurs tournois de belote, c'est-à-dire se faire appuyer par le Mouvement des Citoyens et les divers gauches… Roger-Gérard Schwartzenberg en sera le président.

Les socialistes ne sont pas en reste. D’ailleurs, je ne sais pas qui sera le Président du Groupe Socialiste. Probablement Bruno Le Roux. Je le connais celui-là, je l’avais rencontré lors d’un « point presse » lors de la campagne de Hollande. Il avait tweeté pendant que Delphine Batho parlait. Je l’avais dénoncé. Et paf ! Depuis quelques jours, ils font beaucoup moins le con avec Twitter, les socialos.

Les socialos qui sont des gens sérieux ne vont pas tarder à s’engueuler pour savoir qui remplacera Martine Aubry. Le débat semble tellement ridicule que l’actuelle patronne pourrait être obligée de rester pour finir le boulot.

Ils vont surtout se battre pour savoir qui sera Président de l’Assemblée Nationale, fonction qui offre quelques avantages. D’ailleurs si j’avais été élu député (et donc si je m’étais présenté), j’aurais également postulé à la Présidence de l’AN.

Nous en sommes à 4 candidats. Daniel Vaillant vient de se réveiller après Elisabeth Guigou qui avait suivi Jean Glavany et Claude Bartolone pendant que je soutiens Marylise Lebranchu parce que son père était mon prof de tennis quand j’avais une douzaine d’années. Mais elle n’est pas candidate car elle veut arrêter sa carrière politique dans trois ans, ce que je comprends.

Ceci était un rapide résumé de l’actualité politique. Vous pouvez m’en remercier mais si ça n’a aucun intérêt.

La seule vraie information de ce billet est que j’ai fait du tennis dans ma jeunesse (et le père de Mme Lebranchu a réellement été mon prof de tennis).

22 commentaires:

  1. Du tennis tu a gardé le coup droit et le re-verre;-)

    RépondreSupprimer
  2. L'essentiel sera de faire en sorte que l'Assemblée s'ouvre aux citoyens, que les commissions d'enquêtes soient plus nombreuses, que toutes les auditions soient publiques. Bref, l'ouverture, ainsi que la publication de tous les travaux, toutes les archives, des conférences de presses ouvertes etc..

    RépondreSupprimer
  3. C'est Christian Jacob et non Alain :-)

    RépondreSupprimer
  4. et c'est marylise lebranchu , là-haut sur la photo ?

    RépondreSupprimer
  5. " La seule vraie information de ce billet est que j’ai fait du tennis dans ma jeunesse " cela ne m'etonne pas vu la façon dont tu renvois l'adversaire dans les cordes le cas écheant !!!!.

    RépondreSupprimer
  6. Plutôt que l'adversaire , l'importun devrais je dire .

    RépondreSupprimer
  7. *christian* jacob...

    RépondreSupprimer
  8. Ca me rappelle le PS en 2007 quand, après la défaite de Royal, ils avaient tout gardé, rien changé. Hollande au PS, Ayrault au groupe parlementaire. On a vu ce que ça a donné...

    Sinon, perso, ça me navre (profondément) que ceux qui sont responsables (en immense partie) de la défaite de droite républicaine, soient toujours en poste.

    Enfin bon... La remise en question n'est pas une qualité première de nos dirigeant(e)s politiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... Ils ont uniquement attendu le congrès suivant, conformément aux statuts.

      Supprimer
  9. "il faut que l’UMP reconstruise un début de projet avant de lancer encore une bataille de chef."

    Vous avez parfaitement raison !!!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.