01 mai 2013

Du blogage le 1er mai

C'est quelque chose, le blogage. Je parle beaucoup de la droite depuis quelques jours. C'est rigolo. Mes commentateurs de droite me le reprochent. Depuis plus de 10 ans, la droite nous explique que les maux de la France viennent des 35 heures. Mes commentateurs de droite du dernier billet me disent que je parle trop de la droite. Tant qu'un type de droite mettra en cause les 35 heures, je critiquerai la droite et sa gestion de 2002 à 2012.

Je me faisais une réflexion. J'ai probablement le blog de gauche (parmi les "gros") à avoir le plus de commentateurs de droite, de toutes "les droites", réactionnaires, libérales, traditionnelles,... Je ne connais pas de blog de droite (quelle qu'elle soit) avec autant de commentateurs de gauche (le blog de Falconhill est pas mal surtout que je le trolle assez facilement).

J'ai déjà fait un billet ce matin. J'aurais voulu en faire un nouveau, à propos de Pierre Bérégovoy mais les mots ne sortaient pas. Je suis surpris de ne pas avoir vu de blog de gauche en parler. J'ai un souvenir assez confus de l'époque (je crois que le 2 mai 1993, je m'envolais pour une semaine de travail à Tahiti...). Ce n'est que beaucoup plus tard que j'ai eu l'occasion de revenir sur tous les événements, Pelat et tout ça. Au moment où je décollais, on s'imaginait encore qu'il s'était suicidé pour avoir fait perdre la gauche. Grotesque.

Du coup, je me suis demandé ce que j'avais écrit comme deuxième billet le 1er mai 2008, c'est-à-dire un an après l'élection de Nicolas Sarkozy. A cette époque, je n'étais pas un blogueur sérieux : je me moquais aussi de l'influence des blogs le 1er mai. C'est honteux.

J'avais mon blog depuis deux ans et demis et je regardais déjà le passé avec nostalgie en me rappelant le jour où j'avais découvert que mon blog était dans un top 300 de blogs politiques. À cette époque, il oscillait entre la 7ème et la 9ème place de ce classement. Je me rappelais donc ce que je m'étais dit quelques mois plus tôt : « Bon Dieu ! C’est énorme, c’est incroyable ! Il y a des milliers de militants, des vrais, pas des clowns comme moi, qui tiennent des blogs bien sérieux, et je suis 300ème en disant que la droite c’est caca boudin ! »

Ensuite, dans ce billet, je raconte une anecdote. J'avais cru que je m'étais fait engueuler par Loic Le Meur dans les commentaires chez Versac, deux blogueurs hautement influents de l'époque (en fait LLM ne s'adressait pas à moi mais à Versac qui s'appelle aussi Nicolas). Ainsi, à cette lointaine époque, j'avais cru que pour avoir un blog influent, il fallait surtout s'engueuler avec les autres.

En fait, pas grand chose n'a changé depuis l'époque à part le classement de blogs en question et la perception des blogs depuis l'extérieur, la montée en charge de Twitter... Et l'élection de François Hollande...

Dans mon blog geek, récemment, j'ai fait un billet à propos des nouveaux blogs, ceux qui démarrent. J'énumérais les motifs de satisfactions des blogueurs, surtout des débutants : l'audience qui frétille, les citations par d'autre dans les réseaux sociaux et les commentaires.

Pour moi, ça va. Mes trois derniers billets, à propos de la droite, ont fait des audiences moyennes et reçu en moyenne 30 commentaires. Je vais donc continuer à faire n'importe quoi dans mes blog, c'est encore ce que je réussis le mieux tout en rigolant avec les copains, de gauche, de droite, peu importe.

32 commentaires:

  1. Tiens. .. un de ces jours j'irai relire mes vieux billets!
    Ça doit être marrant ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof. Comme je blogue autour de l'actualité, les vieux billets n'ont souvent aucun sens.

      Supprimer
  2. C'est la fête du travail, il faut arrêter de bloquer !

    RépondreSupprimer
  3. Par rapport à ton premier paragraphe. Si c'est pour faire exactement la même chose qu'a fait la droite pendant 10 ans, ce n'était pas la peine de seriner des trucs styles "le changement c'est maintenant" et tout ça.
    Et je le dis d'autant plus facilement que dans les critiques que j'ai fait à la droite, il y avait cette dernière qui était de mettre la responsabilité des emmerdes et des échecs d'aujourd'hui sur les gouvernements précédents.

    Sur le reste, tu fais ce que tu veux. Même à dire des conneries sur tes copains.
    Sur le fond, je te comprends bien. Il est toujours plus évident, politiquement, de se foutre du camp d'en face que le sien est consternant. Ca ne fera pas avancer le schmilblick, mais bon, dans ces petits jeux de militantisme de base, sans doute n'est ce pas l'objectif principal.

    En tous cas, je te confirme que si ça doit durer 4 ans comme ça, certains militants se régaleront sans doute (penses tu c'est génial de taper sur la gueule du camp d'en face). Vous en lasserez pas mal par contre... (mais je me demande si ce n'est pas le but des fois)

    (sinon oui Beregovoy, j'ai zappé moi aussi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Falconhill,
      J'aimerais bien qu'on fasse de la politique comme on a fait depuis l'existence des blogs. J'aimerais qu'on dépasse l'argument : "ce sont des cons" ou "il n'a pas la carrure" ou "avec le mariage vous créez des violences". Et tu peux faire les archives des blogs de gauche, dont le mien, il n'y a pas un billet sur 5 pour casser la droite sur la forme.

      Je ne fais pas le jeu du militantisme de base. Tu as vu le nombre de billets que je fais et le nombre te de sujets abordés.

      Je ne dis pas de connerie sur les copains, je plaisantes et tu le sais arrête de prendre la mouche pour des bêtises ; tu sais très bien que tu es le copain que je cite le plus souvent.

      Maintenant, quand un blog de droite abordera-t-il un sujet de fond comme je l'ai fait récemment avec la réforme territoriale et un tas de trucs ? Je pose la question.

      Oui. On continue comme depuis le départ, on fait du fond.

      Supprimer
  4. Gilles a rédigé un billet sur Bérégovoy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ? Je ne peux pas suivre tout le monde !

      Supprimer
    2. Mouarf!
      Non je pensais qu'il y avait une autre raison!

      Supprimer
    3. Même pas. Il était membre des LB mais inactif. Ne le connaissant pas, je l'ai viré après appels quand j'ai repris la gestion. Et j'ai vu à l'Elysee qu'il existait réellement. Aucun LB n'avait pu me le dire.

      Supprimer
    4. Ah mais je ne savais pas tout ça!
      On apprend de ces trucs des fois!
      Bref.

      Supprimer
    5. Bah ! L'histoire des LB ! Il faudrait en faire un livre. Tiens ! Rimbus m'a unfollowé suite à notre dernière engueulade. C'est la première fois qu'un membre du groupe m'unfollowe.

      Bref tu ne savais pas tout ça mais qui le sait ?

      Supprimer
    6. Oui. Tu serais choquée que je viré cette andoulle des LB ?

      Supprimer
    7. Ah mais non pas du tout! Loin de moi cette idée hein!

      Supprimer
    8. Donc tu ne serais pas fâchée que je le vire... Merci de ton soutien. (Smiley, je n'ai jamais viré personne)

      Supprimer
    9. Je comprends que tu ne peux pas suivre tout le monde, c'est idem pour moi ! Je comprends que tu m'aies du retirer des LB, il faut dire que j'ai plusieurs vies et pas uniquement celle de bloggeur, donc j'ai du zapper une ou plusieurs de tes relances.

      Sinon, bien dommage que Bérégovoy n'aie pas eu droit à davantag d'articles ce mardi. Il méritait bien mieux !

      Supprimer
    10. Viré n'est pas le bon mot. Comme j'ai dit à Elooooody, je n'ai jamais viré personne. Tu "n'existais pas". Ton blog n'était pas déclaré dans le groupe et tu ne répondais pas aux mails...

      Quand je t'ai vu, samedi 20, et que j'ai su ton nom, j'étais sidéré...

      Supprimer
    11. Pour les mails, c'est simple j'ai plusieurs adresses et quand tu reçois une centaine de mails par jour (et souvent assez futiles, reconnaissons-le), ben... tu zappes !

      Mais pourquoi sidéré ? Je ne comprends pas !

      Supprimer
    12. C'est un bien grand mot. Je pensais que tu ne bloguais plus et avais disparu de la circulation.

      Supprimer
    13. LOL ! Je n'ai jamais cessé de bloguer et j'étais bien actif durant la campagne de François, sinon je n'aurais pas été à l'Elysée ;) sinon, on fait comment pour réintégrer les LB ?

      Supprimer
  5. Tiens, je trouve que l'argument des 35 heures, au tout début du billet, fait mouche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre côté fainéant.

      (Il m'a été soufflé par Fabien, un copain).

      Supprimer
  6. Ce sont mes un an de blogging politique et je suis assaillie de boulot un premier mai...coucou en passant!

    RépondreSupprimer
  7. La légèreté de ton (tout en étant sérieux parfois), c'est peut être ça la recette du succès de ton blog. Les blogueurs de gauches sont d'accord avec toi, ceux de droite pas d'accord, mais ils aiment quand même te lire.

    Et puis, la possibilité de débattre, ça aussi, c'est agréable sur un blog. Exposer un avis divergent sans se faire forcément insulter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Ce qu'il y a de rigolo c'est que cette légèreté est utilisée contre moi souvent.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.