04 mai 2013

La première dame moins chère

« Valérie Trierweiler assume un rôle « officiel », et non une fonction, auprès du Président de la République. Un rôle non défini qui donne donc lieu à toutes les interprétations quant à la façon de s’y impliquer. En l’état, c’est même potentiellement 66 millions d’ «hypothèses» du rôle qui sont envisageables. A chaque français d’imaginer ce qu’il attend d’elle quelque part. Un peu complexe comme position non ? » dit NathalieMercier dans l’interview qu’elle a accordée à Monsieur Poireau (que vous devriez lire !).

Le rôle de la « première dame » fait beaucoup jaser et on voit beaucoup d’abomination dans les commentaires des blogs de droite, notamment du fait qu’elle ne soit pas mariée avec François Hollande et mais dispose quand même de personnel. Ce truc sur le mariage m’a toujours bien fait rigoler. On dirait que certains lascars vivent à un autre siècle…

François Hollande et Valérie Trierweiler se sont « mis ensemble » alors qu’il avait probablement plus de 50 ans (je me fous des dates de leur histoire). Je peux comprendre certains réacs mais je ne crois pas que ça soit l’âge où l’on rêve de créer une famille. Plutôt celle où l’on rêve à devenir président de la République.

Toujours est-il que je suis tombé dans sur une information, ce matin, dans le Figaro : « Le coût mensuel pour l'État des collaborateurs de Valérie Trierweiler, compagne de François Hollande, est trois fois moins élevé que celui de Carla Bruni-Sarkozy, l'ex-première dame. »

C’est un jeune député UMP, dans la veine de ces commentateurs aigris, qui a posé la question au gouvernement. Probablement voulait-il déclencher une polémique… Ils n’ont que ça à faire, à l’UMP… Tout dans la bassesse…

La réponse est claire : « Cinq collaborateurs sont affectés au service de Madame Valérie Trierweiler : deux agents contractuels et trois fonctionnaires mis à disposition de la Présidence de la République. Le total des rémunérations mensuelles nettes de ces cinq personnes est de 19 742 €. A titre de comparaison, huit collaborateurs étaient affectés au service de la Première Dame en janvier 2012 pour une rémunération mensuelle nette globale de 36.448 €. A celle-ci s'ajoutaient tous les mois les facturations de deux prestataires externes assurant pour la Première Dame la gestion d'un site internet pour un montant de 25 714 €, soit une dépense mensuelle totale de plus de 60 000 €. »

Madame Triervweiler a deux fois moins de collaborateurs que Madame Bruni-Sarkozy pour un coût trois moins élevé.

C’est factuel.

18 commentaires:

  1. fallait que ce soit dit

    pour une fois merci à l'ump qui s'est pris les pieds (ils en ont l'habitude) dans le tapis

    RépondreSupprimer
  2. Si j'ai bien compris, M. Hollande pourrait accueillir à l'Élysée une autre copine à lui et ça nous coûterait toujours moins cher. J'ai bon ?

    RépondreSupprimer
  3. Le problème n'est pas ce que V.T. coûte plus ou moins cher que C.Bruni mais qu'elle coûte "tout court". Car on en revient toujours à l'équation qui a valu à F.H. et à V.T. une plainte contre eux:
    - soit V.T. est la concubine notoire (et depuis plusieurs années) de F.H. et il aurait dû faire une déclaration conjointe pour l'ISF (et payer celui-ci) ... alors FH et V.T. sont en tort (fraude fiscale)
    - soit V.T. n'est PAS la concubine de F.H. et elle ne devrait donc RIEN coûter à l'état ... alors FH et V.T. sont en tort (détournement de fonds publics)
    C'est factuel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas factuel, c'est une interprétation d'une loi fiscale.

      La première dame n'est pas régie par la loi. François Hollande fait ce qu'il veut de son budget dans la limite de ce qui est défini par la loi.

      Or, comme le dit Mme Mercier, la premier dame a un rôle que "l'inconscient collectif" lui attribue. Il lui faut donc un minimum de budget.

      Bref...

      Tu es une dame, je vais rester poli. Il n'empêche ta haine (je n'en sais rien) te pousse vers une polémique de bas étage. Je n'ai jamais parlé du coût de Carla Bruni : la place implique de répondre à du courrier, à représenter le Président dans des cérémonies...

      La seule critique que j'ai pu faire porte sur Mme Chirac (qui utilisais les moyens de l'état pour une opération caritative qui rapportait moins que le coût pour l'état).

      Je me fous totalement du régime fiscal et du régime matrimonial du Président.

      Prenons un exemple : moi. Je suis célibataire. Si j'étais élu, j'aurais besoin d'un proche près de moi mais je ne suis pas marié. Il est donc possible que je fasse appel à ma sœur ou à mon frère pour tenir ce rôle. Et tout le monde se foutra de ces conneries.

      Supprimer
    2. "La première dame n'est pas régie par la loi. "
      Exact. La "première dame" est une notion américaine. Ce concept n'existe pas en France. Ce n'est qu'une habitude récente qui concerne en principe l'épouse du président.

      Je n'ai aucune haine, ni envers le président, ni envers sa "première dame". Je remarque seulement que la loi n'est pas la même pour tous et que, plus tu es haut placé, plus tu t'arranges avec... (c'est valable pour tous les présidents, d'ailleurs, mais aussi pour beaucoup de gens de "pouvoir" malheureusement).

      Supprimer
    3. Ben si. Elle est la même pour tous. Hollande et madame choisissent le régime matrimonial qu'ils veulent. J'ai parlé de bas-étage par politesse. Dans mon langage habituel, ça devient : peine à jouir. La personne qui s'attache à des détails sans importance.

      En outre, ce n'est pas un truc récent. Ça fait plus de 50 ans qu'on parle de Tante Yvonne.

      Supprimer
  4. Comme quoi, la droite, à chaque fois, nous coûte très cher.

    RépondreSupprimer
  5. Une information factuelle mais traitée de manière sexiste par la presse, à grand renforts de "Carla" et de "Valérie" sans leurs noms de famille.

    Ce n'est plus le duel empoisonné des "rivales" mais plutôt la cotation de la valeur financière "première dame", voire "première princesse" pour certains journaux.

    http://dikecourrier.wordpress.com/2013/05/05/bourse-le-cpd-sous-la-barre-des-20000-points/

    RépondreSupprimer
  6. Le sujet me paraît mineur. Mais je note:

    -qu'une personne qui n'a pas de lien de droit avec le Président de la République se voit affecter une dépense mensuelle de 60 000 Euros.

    -que cette personne qui joue donc de facto un rôle auprès du Président de la République continue à exercer une activité journalistique publique.

    Le beurre l'argent du beurre et le sourire du contribuable...

    Étonnant, non?

    RépondreSupprimer
  7. Je ne ferai qu'une remarque.
    Les conjoints (quelle que soit la forme de ce lien) aux personnalités élues ne sont pas élus. Ils ont donc droit à.... rien.

    Si le salaire attribué à l'élu est suffisant, ce qui est généralement le cas, la personne qui l'accompagne peut bénéficier de ce salaire, et on n'en parle plus. Et comme cette personne n'est pas "un officiel", elle n'a pas à accompagner l'élu aux réceptions officielles, donc n'a pas besoin de budget de représentation.

    Je pense être clair : cela vaut pour tous les cas de figures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que le peuple attend...

      Supprimer
    2. Je te prie de m'excuser : le peuple attend quoi ?

      Supprimer
    3. le peuple écrit , pétitionne , sollicite , demande des interventions etc etc etc
      et ce depuis bien des "premières dames"

      Supprimer
    4. Bob, Tu peux me laisser parler avec mes lecteurs et aller voir ailleurs si j'y suis ? Ce n'est franchement pas le moment...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.