08 mai 2013

François Hollande bien seul ?

François Hollande a évoqué pour la première fois un remaniement. Dans son dernier billet, Sarkofrance fait le constat : François Hollande est bien seul. C’est aussi l’effet que ça me fait. D’ailleurs, comme le souligne mon confrère, il est obligé de faire le service après vente lui-même. Par exemple, il est souvent accusé de ne prendre aucune décision. Alors, dans un entretien à Paris Match, il déclare : « Qu’ai-je fait depuis un an? J’ai convaincu nos partenaires européens de donner plus d’importance à la croissance, j’ai engagé le pacte de compétitivité, j’ai réformé le marché du travail grâce à l’accord entre les partenaires sociaux, j’ai imposé la transparence avec la publication des patrimoines par les ministres eux-mêmes, j’ai retiré, comme je l’avais promis, les forces d'Afghanistan avant le terme fixé, j’ai décidé d’intervenir au Mali, non seulement pour sauver un pays ami mais aussi toute l’Afrique de l’Ouest. »

Il me semble que ce n’était pas le cas du temps de Nicolas Sarkozy qui pouvait compter beaucoup plus sur le soutien du chef du parti et surtout du président du Groupe UMP à l’Assemblée Nationale. Notons que je n’ai rien contre Bruno Le Roux : il est moins connu que ne l’étais Jean-François Copé il y a cinq ans et donc beaucoup moins audible dans les médias. Le président de l’Assemblée Nationale est carrément tombé sur le paletot de François Hollande à l’occasion de la déclaration de patrimoine des ministres.

Ce cumul de détails, plus le silence du PS, est exaspérant.

Jean-François Copé a été très virulent, l’autre soir. J’ai vu la réplique de Najat Vallaud-Belkacem, très bien, mais pas celle du PS. Les blogueurs sont bien présents mais il n’y a rien de la part de ce qui devrait représenter l’opposition à l’UMP. Une ministre est intervenue (le Président n’est en fait pas seul, il a une poignée de ministres qui l’aident) mais pas le principal parti de la majorité.

Sarkofrance note : « Hollande prend la foudre seul et comme un grand. Il la prend pour les autres. Ces élus socialistes, après une dizaine d'années d'opposition parlementaire, sont souvent maires, conseillers généraux ou régionaux. L'abrogation du cumul du mandat, un vent d'air frais pour la démocratie française, n'interviendra qu'en 2017. D'ici là, il faudrait que ces élus connaissent eux-aussi la défaite pour réagir en conséquence. »

J’espère qu’ils ne connaitront pas la défaite, mais j’aimerais bien que toutes ces personnalités du PS montent en première ligne, de temps en temps. Ce n’est qu’en soutenant François Hollande et la politique du Gouvernement qu’ils retrouveront leurs sièges, pas en sifflotant discrètement pour faire croire qu’ils ne sont pas là.

La cote de popularité de nos dirigeants est mauvaise. La crise économique en est la principale raison. Mais quand on lit les analyses, souvent tirées des propos des dirigeants UMP, on a l’impression qu’Hollande ne prend pas de décision. Or, le bilan évoqué ces derniers jours montre que le gouvernement bosse réellement et l’étude des actions du président montre qu’il prend des décisions et souvent incontestablement les bonnes, comme l’intervention au Mali.

Ben oui quoi merde, si je puis me permettre : il a décidé de l’intervention militaire de la France a l’étranger en urgence, sans attendre la participation de nos partenaires ou une énième délibération oiseuse de l’ONU. Et il a mis un gouvernement au travail.

Les socialos doivent faire preuve de solidarité, de cohérence. L’affaire Dailymotion a encore montré une espèce de couac dont on se fout totalement (l’actionnaire d’Orange, l’Etat français, intervient dans la politique d’Orange : c’est son job). Toute la gauche devrait être derrière, d’autant qu’une partie de la droite approuve cette décision (l’Etat actionnaire pour piloter la politique industrielle de la France n’est pas spécialement une idée de gauche…).

Il n’y a aucune aide à attendre du reste de la gauche : le Front de Gauche est clairement dans l’opposition et les Verts ne savent plus où ils habitent.

Les socialistes doivent mouiller leurs chemises.

42 commentaires:

  1. Pour le moment, j'ai l'impression qu'ils mouillent autre chose que leur chemise…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! La culotte ! Mais ils sont bien cons, ils vont perdre leurs fiefs. Aussi bien, Lyon et Lille vont rester les seules grosses villes à gauche alors qu'avec le bordel à l'UMP et le hasard des triangulaires avec le FN pourrait faire que la gauche récupère des coins comme Marseille... On aura l'air fins sans Paris et Toulouse...

      Supprimer
    2. Oh, pour Paris, je ne pense pas que le risque soit bien grand ! Et puis, de toute façon, idéologiquement parlant, il n'y a pas l'épaisseur d'une feuille à cigarette entre Hidalgo et Kosciusko-Morizet, alors…

      Supprimer
    3. Ki est plus indépendant ? NKM ou ou AH ? A mon avis davantage la première, ce qui me la ferait préférer dans ce contexte précis.

      Pour le reste... je rigole à gorge déployée, quand je vois qu'Ayrault ne se représente pas même s'il peut se targuer d'éviter les cumuls. Il sait que dans "sa" bonne ville de Nantes il est grillé jusqu'au trognon par un aéroport que selon "mes" propres sondages seuls une bonne quinzaine de ses administrés d'avant apprécient. Pour dire combien c'est puéril : la ligne de tram que j'utilise le plus souvent s'arrête bizarrement à moins d'un kilomètre de l'aéroport actuel, qui de toute façon devra rester opérationnel pour l'usine Airbus contiguë (un avion particulier, le Beluga, transporte des pièces très encombrantes quoique pas très lourdes de Nantes, entre autres, à Toulouse, pour le montage final).

      Samedi matin, dès 8h probablement je serai en place pour accueillir les participants à la chaîne autour de la ZAD de Notre-Dame des Landes. Qu'on en finisse avec cette aberration, comme on en a fini avec le Larzac, comme on en a fini avec la centrale nucléaire de Plogoff. Je rigole, parce que cet été j'ai pris des photos d'une autre centrale, minuscule, qui a été arrêtée en 1985 et commencée à démembrer la même année. On est très loin d'en avoir fini. J'étais sur le mont Saint Michel de Brasparzh, un des points culminants de la Bretagne, face au lac de la centrale. Tiens, une chanson pour faire passer la pilule, j'espère que l'ancien voisin d'en face de ma femme me le pardonnera.
      http://ti1ca.com/ky74zwft-10.-Sur-la-montagne-de-Brasparzh.flac.html
      Amitiés, Gilles. Non, elle ne souffre plus.

      Supprimer
    4. Comme toujours tu es enfermé dans tes certitudes (voir mon commentaire d'hier à ton billet) au point de faire des erreurs grotesques. Nantes a environ 400 000 habitants donc Ayrault a 400 000 administrés. Il y en à plus de 15 à être pour l'aéroport.

      Par ailleurs, tu ne penses même plus au fait que tu ne puisse faire qu'un combat de principe contre l'aéroport vous montant le bourrichon entre opposants. Vous ne voyez pas l'intérêt à moyen terme du pays sans penser aux interets de la région. Le monde ne virera pas antilibéral parce que vous avez empêché la construction d'un aéroport mais la Bretagne va virer dans le tiers monde par votre faute.

      Vous tournez entre vous sans être capable d'ouvrir les yeux. Inconscients, totalement.

      Supprimer
    5. Et sinon pour être originaire de Nantes, les seuls a être contre l'aéroport au point de ne pas voter pour Ayrault s'il revenait sont les verts, et une partie des verts ...
      La grande majorité des électeurs s'en fout, voire vont finir par être pour vu l'attitude jusqu’au boutiste et anti tout des anti-aéroports.
      S'il revenait a Nantes il serait certainement réélut comme à chaque fois depuis plus de 20 ans, et pour de bonne raisons, la ville de Nantes est excellemment bien géré depuis ce temps là (bon pour être honnête c'était pas mal géré quand c'était la droite aussi, mais bon ... ça fait tellement longtemps :) )

      Supprimer
    6. Merci ! C'est également ce que je crois.

      Supprimer
    7. Ayrault non élu à Nantes s'il s'y représentait !! Alors qu'il a été élu au premier tour avec 56% des voix en 2008, pour un 4ème mandat ?!

      Franchement bab, si tu voulais discréditer la cause des anti-NDDL tu ne pouvais pas t'y prendre autrement.

      Supprimer
    8. Ban est déconnecté. C'est un peu comme un type de Bordeaux, pour citer l'axe opposé, qui verrait Juppé battu.

      Supprimer
    9. Personnellement je ne braille pas et pourtant l'aéroport de NDL est une inutilité grotesque. D'abord parceque l'actuel n'est pas saturé, qu'il peut être restructuré(y compris les bâtiments accueil et administratifs). Qu'on nous a pondu l'argument sécurité, alors il fut fermer les 3/4 des aéroports européens, en tariculier celui de Nice avec sa piste trop courte quand il y a du vent de terre....). Ne croyez donc pas ce que Ayrault et ses copains raconte : il y a des dessous de table avec Vinci, et quand on va pouvoir le prouver tous ceux qui approuvent ce gaspillage de fonds publics, qu'aurez-vous à dire ? Il faudra encore longtemps pour que les électeurs du PS comprennent ? A, vous êtes d'accord avec l'austérité ? -17 milliards por le Gouvernement Sarkho c'était de l'autérité mais -60 Milliards avec celuis-ci c'est de la bonne gestion ? A d'autres, dessillez-vous les yeux et comprenez que vous avez une poutre - la peur du renouveau -, une méconnaissance des dossiers - ce qui vous fait dire des âneries -. Un conseil renseignez-vous ! Il suffit pourtant d'aller sur les commentaires des techniciens du FMI qui disent, d'une part qu'ils ont mal analysé la situation, et qu'il faudrait faire de la relance. De toute façon c'est cuit pour Hollande. Je vous laisse une bonne adresse, méditez-la :http://www.dailymotion.com/video/xq9191_n-doisy-le-plan-de-bataille-des-financiers-mars-2012_news#.UYpD-T7Dm-a

      Supprimer
    10. Tu comprendras que l'avis d'un trou du cul qu n'ose même pas signer m'importe peu.

      Supprimer
  2. Hollande a eu raison de montrer les crocs à ces ministres qui se croient intouchables. On va voir maintenant qui va filer doux et venir défendre le steak devant les médias.

    RépondreSupprimer
  3. Non. Le risque n'est pas grand.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens mon commentaire n'est pas à sa place

      Supprimer
  4. Les verts se sont fait pulvériser avec pertes et fracas par duflot, qui fini bien évidemment ministre.

    (j'avais répondu a d'autres trucs mais finalement j'ai effacé. Ca ne sert a rien d'argumenter devant tant de fanatisme)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta posture de trou du cul est ridicule. Elle fait abstraction de ton propre fanatisme pour une position politique. C'est le propre de tout militant imbécile qui ne comprend pas que les autres aient un avis différent.

      En fait tu n'as strictement aucun respect.

      Supprimer
    2. La position politique la plus exemplaire, c'est aller sur le terrain, et assumer comme certains depuis maintenant 4 ans à NDDL dans la boue, mais aussi la splendeur du petit matin.

      Quand j'avais 15 ans environ, j'ai connu à fond. Maintenant je suis trop vieux peut-être.

      Supprimer
    3. miroir ?

      Disons que, faute de respect mutuel, je sais au moins faire preuve d'empathie.

      Mon principal problème avec vous est que je vous crois intelligent. Quand vous citez F.Hollande qui se félicite, et que vous enchaînez sur Sarko au lieu d'approfondir, je présuppose que c'est quelque chose de volontaire.

      Donc :
      D'un coté, a vous écouter, c'est la droite qui fait vivre la gauche. De l'autre, la droite est responsable de tout les maux et vive la gauche. Hollande a certes quelques problèmes et il encaisse mais, vraiment, c'est la faute a ses collaborateurs.
      Vous défendez F.Hollande, quoi qu'il arrive.

      « Plus simplement ! Le fanatisme est un comportement extrême qui relève de la passion mais surtout dans lequel le détachement et la pondération n'ont plus de place. »

      Ma "posture de trou du cul", c'est du détachement. Vous défendez F.Hollande coûte que coûte. Alors que je ne défend personne en particulier. Comment pourrais-je être fanatique ?

      Je m’intéresse à l'humanité tout entière et, aujourd'hui, quand une société délocalise dans ces mêmes pays la réaction est digne d'un nationalisme exalté. C'est en contradiction avec ma vision de monde et pourtant je suis capable de la comprendre : Penser que c'est toujours la faute des autres est confortable.

      Supprimer
    4. Non Bab. Aller sur le terrain empêche de voir ailleurs, de prendre du recul. La Bretagne va creuser parce que vous menez un combat purement idéologique.

      Supprimer
    5. Grmpf, a force d'épurer mon texte il est difficilement compréhensible ...

      Supprimer
    6. Je vais le dire autrement : le transport aérien est une mission de service public. Voir des types qui se prétendent de gauche lutter contre en ne défendant que des interets particuliers me fait doucement rire.

      Supprimer
    7. Keru, ce n'est pas du détachement mais du fanatisme pour une idéologie libérale. C'est rigolo qu'on se croise ici avec Bab, vous autres qui défendez des positions diamétralement opposées.

      Je ne défends pas François Hollande quoiqu'il arrive : je défends sa position politique et ses actions parce qu'elle me paraissent être ce dont le pays a besoin. C'est ainsi depuis longtemps, avant qu'il ne soit Président. J'ai défendu avant Ségolène Royal, sans croire en la personne, parce qu'elle défendait la politique qu'il nous fallait.

      Tant que tu ne feras pas l'abstraction de la personne, tu ne pourras pas comprendre que les autres puissent le faire et tu resteras un fanatique de ta position politique. Sans t'en rendre compte.

      Je ne te reproche pas ton positionnement mais je traite de trou du cul ceux qui pensent que la position des autres n'est que du fanatisme pour une personne.

      Et on appelle ça du manque de respect. Donc j'insulte avec plaisir.

      Supprimer
    8. Haaa enfin !
      Oui c'est rigolo, mais c'est tant mieux. Il se trouve que je suis quelqu’un de raisonnable, mais c'est terrible a quel point la politique "extremise" les rapports humains.

      Je ne suis pas strictement libéral parce qu'aujourd'hui ca ne veut plus rien dire. Le PS dit que l'UMP est libéral et le FN dit que le PS est libéral. C'est du grand n'importe quoi.

      S'il s’avérait être absolument nécessaire que je rentre dans une case, ça serait celle la : http://fr.wikipedia.org/wiki/Minarchisme avec toutes les modérations qui s'imposent.

      Ce quinquennat était foutu d'avance quel que soit le président , cela n'excuse pas F.Hollande. Il a voulu cette place, il a nié la crise pendant la présidence sous Sarkozy et maintenant il s'appuie dessus. Le seul point ou je suis d'accord avec Melenchon est qu'on ne pourra jamais rembourser notre dette, plutôt que d'en faire un fardeau autant en faire un moyen de pression. En même temps je suis d'accord avec Bastiat http://bastiat.org/fr/cqovecqonvp.html et je fais donc partie des ennemis jurés de la gauche, je ne vais pas les remercier pour ça.

      Sarko et Hollande se félicite de partir en guerre mais réduisent le budget de l'armée. Mais si jamais une société française délocalise au Mali c'est le scandale assuré.

      La politique de Montebourg aussi est complètement schizophrène et ineffective. Je ne sais plus où j'ai écrit que le coup de Dailymotion était le déclencheur d'un remaniement, mais j'ai eu juste. Enfin bon, on sait bien que son rôle principal est de servir de fusible.

      Mais le pire, vraiment, c'est l'internationale socialiste. Là, ca me dépasse ...

      Supprimer
    9. Voilà. Tu assures que tu as toujours raison. C'est symptomatique. Et tu fais des commentaires de plus en plus long pour le démontrer.

      Supprimer
  5. si ça peut permettre à certains ministre de trouver un peu de discipline...

    RépondreSupprimer
  6. Hollande pour l'instant, seul, courageux au point de laisser partir ses propres soutiens à sa gauche, continue dans la direction qui me semble la bonne et reste ferme. Je le soutiens dans cette fermeté et je lui demande de poursuivre le temps nécessaire. Mon idéal serait d'aller jusqu'à un budget de l'Etat et des comptes sociaux en équilibre. On peut toujours rêver...

    RépondreSupprimer
  7. Il est vrai que le parti socialiste est relativement invisible depuis l'élection de François Hollande, il ne soutient pas le président ( minimum syndicale ) ainsi que et la politique du gouvernement comme il se doit, il arrive même à mettre des bâtons dans les roues du Président "'épisode allemand "....

    mais que font-il !!!

    David75

    RépondreSupprimer
  8. Voilà. Si j'ai bien compris il s'agit là de deux versions du libéralisme économique qui s'affrontent. C'est exactement ce que je combats, quelle qu'en soit la forme. De même que je considère le transport aérien comme une technique à utiliser uniquement en cas d'urgence (incendies, catastrophes, déplacement rapide de blessés...). Au moins, comme cela nos positions respectives sont claires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En combattant ainsi le libéralisme, tu combats les libertés et c'est une des raison pour lesquelles ton combat échouera.

      En outre tu prouves que j'ai raison. Tu ne combats pas un aéroport mais le transport aérien. C'est donc une position purement idéologique.

      Supprimer
    2. Ai-je dit le contraire ? J'assume. De même que j'assume le fait que pour moi l'égalité passe avant la liberté.

      Supprimer
    3. Ben tu peux assumer. Moi, je ne hiérarchise pas les valeurs. Parce que tous égaux devant la pauvreté et la misère ne m'intéresse pas.

      Aussi je revendique le fait de gagner plus qu'un ou fier mais je revendique son droit à avoir un appartement plus grand que le mien et mieux placé s'il a des enfants. Nous ne sommes pas égaux.

      Supprimer
  9. Oups. J'ai encore supprimé un commentairear erreur. Voila le mail :

    monsieurY a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "François Hollande bien seul ?" :

    Mains ne vous en faites donc pas comme çà. Il est tout à fit possible que Hollande finisse mieux son mandat qu'il ne l'a commencé. Surtout si la conjoncture économique internationale s'améliore, ce qui semble être le cas.

    Publier
    Supprimer
    Marquer comme spam

    RépondreSupprimer
  10. "De même que j'assume le fait que pour moi l'égalité passe avant la liberté."

    Facile à dire quand même. M'est avis que si tu vivais dans un pays régi par les mêmes priorités, tu changerais d'avis en très peu de temps.

    Sinon, Nicolas, ça ne me dérange pas que Hollande soit seul à s'exprimer. Primo, parce que peu de ces ministres trouvent grâce à mes yeux, secundo parce que ça évite la cacophonie. Si aujourd'hui encore, je parviens à trouver en Hollande ce qui m'a fait voter pour lui, je ne parviens plus à savoir pourquoi j'ai voté pour le retour des socialistes au pouvoir. Le problème en somme, ce n'est pas Hollande, c'est le parti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord. Tiens. Ça me donne une idée de billet.

      Cela étant, j'ai peur qu'il s'essouffle.

      Supprimer
  11. Etrangement, je n'ai pas peur de cela. Hollande a des qualités qui ne paient pas de mine mais qui sont bien supérieures à celles de nombreux politiques. Bien sûr on s'en rend mieux compte quand on est pas un baltringue de droite se faisant avoir par les types qui la jouent sans cesse à l'esbroufe ; évidemment, je pense à Sarkozy... Ils veulent un chef, à droite, qu'ils disent. Mais qui sont ces gens ? Des enfants ? Les français ont oublié que ce qui fait un peuple, c'est aussi sa capacité de faire, de se prendre en main. Or, il ne fait plus rien, il attend seulement cet homme providentiel qui ne fera rien mais gesticule beaucoup et gueule très fort... Honnêtement, ces gens me font presque pitié...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord (bis). Ce qui me fait peur, c'est que les gens s'habituent à sa présence et qu'ils s'en lassent. Il devent le "Président plus normal".

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.