10 mai 2013

Esclave toi-même !

J’ai envoyé un SMS à Tonnégrande pour lui demander s’il me payait un verre pour la journée nationale de commémoration de l’abolition de l’esclavage. C’est vrai, quoi ! J’ai passé tant d’heure avec lui à discuter de l’histoire de sa région, la Guyane, et de l’esclavage, qu’il peut bien m’offrir un verre à l’occasion ! 

Vous cherchez « esclavage » dans Google News et vous tombez sur des dépêches indiquant que le CRAN va déposer une plainte contre la Caisse des Dépôt pour récupérer la rançon payée par Haïti (lors de la décolonisation, en 1825, les anciens colons ont obtenu l’équivalent de 21 milliards de dollars actuels de dédommagement de la part d’Haïti, mais la Caisse des Dépôt en aurait embourbé une partie).

Alors Tonnégrande peut bien m’offrir un verre.

C’est par mon confrère Bembelly que j’ai appris que c’était aujourd’hui, la journée en question. La loi dite Taubira, adoptée définitivement par le Sénat le 10 mai 2001, est une loi concernant la reconnaissance comme crime contre l'humanité des traites et des esclavages pratiqués à partir du XVème siècle sur certaines populations. Le décret du 31 mars 2006 fait de cette date la date de commémoration annuelle de l’abolition de l’esclavage avec l’organisation de cérémonies dans chaque département.

Tonnégrande accepte. Il est sympathique. Il me dit que c’est maintenant, à la Comète. Je lui ai dit que je bosse. Il m’a répondu : « Esclave ».

Bembelly invite ses lecteurs aux cérémonies qui auront lieu à Lyon. François Hollande devait présider une cérémonie à 11 heures, dans les jardins du Luxembourg. Bembelly est d’origine lyonnaise mais quelque chose me dit qu’il a des aïeux originaires d’un peu plus loin, bien au dessous de la Méditerranée.

Je ne suis pas persuadé que ces lois mémorielles soient bien utiles. La journée de commémoration serait utile si la presse en parlait mais ce n’est même pas le cas. Je l’ai appris grâce aux blogs. Comme quoi, ils servent à quelque chose. Puisque Bembelly en parle, je suppose que cette journée a de l’importance, pour lui. Je ne sais pas si elle en a pour Tonnégrande mais pour en avoir souvent discuté avec lui, je sais qu’il est très attaché à ces volets de l’histoire et la spécificité de la traite négrière par rapport aux autres esclavages.

Je ne suis pas son porte-parole et il ne lit pas mon blog mais il nous a expliqué, une fois, que la traite négrière avait été beaucoup plus déshumanisante que les autres. Je ne sais pas. Je n’aime pas trop ces lois mémorielles. Si on est obligé d’écrire l’histoire dans la loi, elle reste sujette à interprétation : la preuve, ces multiples discussions en terrasse de la Comète ou dans des salons du Plessis-Hébert.

Tonnégrande me traite d’esclave. Je lui réponds que l’esclavage n’a été aboli que pour les noirs. Il me répond : « on est plus malins ». Dans notre échange, il finit par me traiter de criminel. C’est bien sûr une plaisanterie.

Pourtant, je ne suis pas coupable de ce qu’on pu faire mes ancêtres.

Edit : l'Elysée a diffusé le texte du discours de François Hollande.

23 commentaires:

  1. Réponses
    1. Vous avez quelque chose contre le CRAN, M'sieur Romain ? Vous avez tort, ce comité théodule est très précieux, en ce qu'il abat ses cartes tout franchement, dans son intitulé même. Que l'on puisse, sans encourir les foudres de personne, créer un conseil représentatif des associations NOIRES, prouve qu'il y a donc des associations se déterminant en fonction de la couleur de peau de leurs éventuels adhérents ; et que, donc, par une sorte d'effet miroir, on pourrait envisager de fonder une ou plusieurs associations BLANCHES – ce qui serait sûrement très amusant et instructif, d'ailleurs.

      Supprimer
    2. On est donc d'accord : ce truc est une connerie. Mise en place alors que le gouvernement était à droite.

      Supprimer
  2. Dire que Bembelly est d'origine lyonnaise me semble absurde ! Il EST lyonnais (de naissance ou d'adoption, peu importe ici), mais d'origine autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'humanité étant d'origine Africaine nous sommes tous d'origine Africaine.

      Supprimer
    2. A priori les dernières recherches, archéologiques et génétiques, sur ce point semblent infirmer cette affirmation.

      Supprimer
    3. Détail... Je voulais dire à Didier qu'avec son raisonnement, on pouvait on jouer avec le mot "origine".

      Supprimer
    4. Oui, oui, bien sûr. On est tous d'origine unicellulaire, aussi. On a même été des atomes de carbone, à une époque. C'est vraiment ce qui s'appelle parler pour ne rien dire, mais bon, pourquoi pas ?

      Supprimer
    5. Mais non. C'est cette notion d'origine qui ne veut pas dire grand chose. Aussi bien un fils de pied noir se revendiquera d'origine Algérienne.

      Si je vous dis que je suis originaire de Loudéac, vous ne serez pas choqué. Pourtant ma mère est née Saint Nazaire et sa mère dans dans le sud Finistère. Ils sont venus à Loudéac parce que ma grand mère était postière et a obtenu un poste (receveuse principale ou un truc comme ça, boulot exceptionnel pour une femme à l'époque) alors que son mari était malade et que pendant la guerre Loudéac était aussi bien que d'autres patelins et qu'une partie de la famille de mon grand père était originaire d'un patelin à une quinzaine de kilomètres.

      Supprimer
    6. Là encore, vous noyez le poisson ! Ce que vous démontrez, c'est que vous êtes breton depuis au moins trois générations, voilà tout. Mais, évidemment, si on morcelle un territoire donné à l'infini, on arrivera forcément à ce que plus personne ne soit "enraciné". Du genre : « Ah, moi, je suis métissé car ma grand-mère est née à Sedan au sud de la Meuse, alors que mon grand-père venait de la rive nord. »

      (Tiens, je me demande combien de Sénégalais arrivent à considérer sans rigoler que Richard Bohringer est « aussi sénégalais qu'eux » ! Et pourtant, il l'est, il a la carte et tout…)

      Supprimer
    7. Mais non. Je ne noie (du verbe noir ?) pas le poisson. Mon père faisait de la généalogie. Il n'a pas trouvé un ancêtre qui ne soit pas Breton. Par contre, mon pote Gilles né à Asniere et arrivé à Loudéac à 10 ans parce que ses parents sont originaires de patelins à une vingtaines de km (son père est de Plessala et sa mère de Moncontour, je vous laisse consulter une carte). Il n'empêche que quand il me présente à une de ses connaissance coe étant "un copain Parisien".

      Je considère que cette notion d'origine n'a pas de sens.

      Tonnégrande se présente comme originaire de Guyane mais n'ignore pas qu'il est d'origine Africaine.

      Il me dit souvent qu'on lui demande parfois au comptoir d'où il vient (il répond de Villejuif) parce que des abrutis aimeraient bien savoir s'il vient de Martinique ou de Guadeloupe ou d'Afrique. Tout cela est grotesque. Tonnégrande ne sait pas en quelle année des ancêtres sont arrivés en Guyane et il ne sait pas de quel pays d'Afrique ils viennent.

      Supprimer
  3. Didier, je suis lyonnais [ bien avant Romain Blachier! ;-) ] né quelque part, comme tous les lyonnais ( des franc-comtois, des alsaciens (AlterOueb), des polonais, des suédois, des russes etc). Il y a même des bretons!

    J'aime bien la phrase Bembelly est d’origine lyonnaise mais quelque chose me dit qu’il a des aïeux originaires d’un peu plus loin, bien au dessous de la Méditerranée..

    J'approuve. On a tous une origine. Gloire aux origines!

    Signé: Alain Bembelly de Lyon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Didier, je suis lyonnais »

      Oui, c'est exactement ce que j'ai dit, il me semble.

      Supprimer
  4. "Je ne suis pas persuadé que ces lois mémorielles soient bien utiles."
    Si elles ne servent qu'à noircir les pages du JO => aucun intérêt en effet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas qu'elle sont sans intérêt qui est gênant, c'est qu'elles sont nuisibles et induisent nombre d'effets pervers, que l'historienne que vous êtes ne devrait pas avoir trop de peine à repérer.

      Supprimer
    2. Vaste débat, Bem...

      La commémoration est nécessaire pour qu'on n'oublie pas...

      Le crime contre l'humanité ne sert à rien temps que ça reste purement français : les fautifs sont morts.

      Écrire par la loi les livres d'histoire est dangereux.

      Par ailleurs, on se ment à nous même en disant que l'esclavage a été aboli au 19ème alors qu'on occupait des pays il y a encore 60 ans.

      Enfin, je dis que je ne peux pas endosser les saloperies commises par mes ancêtres. Peux-tu revendiquer celles subies par les tiens ? D'autant que si tu es existes c'est la preuve que les tiens n'ont pas franchement été victimes...

      Alors, on en revient à la notion de "peuples". Mon peuple a fait des conneries avec le tien. Mais à l'heure du vivre ensemble, n'est-ce pas une connerie de considérer que nous sommes des peuples différents ? Est-ce que ça n'entretien pas le racisme ?

      Didier n'a-t-il pas raison, plus haut ? Le Front National n'a jamais été aussi haut que depuis que la gauche revendique son antiracisme parce que ça entretien une confusion entre l'étranger et le "pas blanc" ?

      Mais je comprends ta revendication comme je comprends la position de Tonnégrande. Mais mon autre pote noir (je n'en ai pas des centaines, deux de bistro et deux des blogs), Djibril est sur une position différente. Il est Sénégalais marié à une Ivoirienne et vit en France depuis qu'il était dangereux pour ses enfants de vivre en Côte d'Ivoire avec la guerre il y a une dizaine d'année.

      Il en est tenu à vouloir que ses enfants aient une éducation Européenne mais il fait en sorte que son fils puisse pratiquer son Islam. Il ne prend plus de cuite depuis que le gamin fait le Ramadan. Par contre, il reste Africain et retourne au Sénégal tous les mois ou deux, sans sa famille. Il va rarement en Côté d'Ivoire où il a vécu plus de vingt ans.

      Je te dis ça pour décrire le personnage. Toujours est-il qu'il se fout totalement de ces histoires de colonisation.

      Supprimer
    3. J'espère qu'il n'est pas nauséabond.

      Supprimer
    4. Ah, si, il schlingue à mort !

      Supprimer
    5. Autant qu'un noir ? (Smiley, je voulais être nauséabond aussi).

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.