27 mai 2013

La loi n'empêchera pas l'homophobie

Mes confrères Elooooody et Politeeks reviennent sur la boulette de Laurent Wauquiez qui a répondu que l’homosexualité était contraire à ses valeurs. Sa bévue est décortiquée par Bruno Roger-Petit. M. Wauquiez se lance dans une tirade : « Moi, ce qui m'importe, c'est que dans une société déjà très compliquée, où l'on a tellement de mal à transmettre des repères et des valeurs à nos enfants... Je considère... » Il est coupé par Jean-Luc Roméro : « Ça veut dire que vous considérez que l'homosexualité est contraire à vos valeurs ? » Laurent Wauquiez répond : « Non, pas du tout... Euh... Euh... Oui... Elle est... »

Comme mes confrères, on pourra s’offusquer de voir un élu de la République déclarer que l’homosexualité est contraire à ses valeurs. BRP note le rétropédalage, la réponse « non » qui fuse parce qu'il est gêné puis le « oui » qu’il est obligé de sortir pour faire plaisir son électorat.

Laurent Wauquiez est un élu de la République. Il devrait savoir que ses propos ne sont pas anodins.

Peut-être lira-t-il cette lettre (trouvée chez Yasmilady) d’un jeune homosexuel obligé de quitter le domicile familial parce que ses parents ne comprennent pas et participent aux manifestations, encourageant ses frères et sœurs dans cette sorte d’homophobie dont je suis fatigué de taire le nom.

Ces manifestations et ce débat doivent cesser pour ça, aussi, parce que des gens souffrent de cette incompréhension de la part de proches.

Neuf mois, c’est trop.

Laurent Wauquiez a dit une grosse bêtise.

La loi n'empêchera pas l'homophobie. Mais il faut arrêter d'en jeter des couches.

12 commentaires:

  1. A chaque discours ou intervention homophobe et/ou discriminante, je me dis que ça y est ça n'ira pas plus loin, on a tout entendu. Et ben non une fois de plus, un élu de la république, oui oui un élu dépasse encore les limites.
    J'ai honte pour lui mais surtout je pense à ceux qui souffrent comme tu le dis. Notamment les résidents du Refuge que j'ai le plaisir d'accompagner depuis quelques semaines et dont les histoires blessent et révoltent. Ceux qui doivent apprendre à vivre avec cette ambiance, ces discours fachistes, homophobes et surtout ces élus, ceux sensés représenter les valeurs de la république.

    Je n'ai pas fini d'être dégoutée par tout ça.

    PS: merci pour le quote

    RépondreSupprimer
  2. Moi, ce que je lis dans ce que vous citez, c'est un bafouillage "à chaud", qui dit une chose et son contraire de façon à peu près inintelligible. Si les traqueurs d'«homophobes» en sont réduits à décortiquer les bafouillis pour intenter des procès, ça va mal. Et, dois-je le dire ?, je me désole un peu de vous voir couper là-dedans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous vous désolez parce que vous devez bien confirmer qu'il a dit une grosse bêtise. Que tout le monde est fatigué. Si une personnalité politique n'arrive plus à botter en touche ce genre de question, c'est grave.

      Supprimer
  3. Mais si l'homosexualité, rien que d'y penser, non, pour lui, ça l'fait pas...
    Supposons qu'il y ait un thermomètre des attitudes hostiles à l'homosexualité (je n'aime pas le mot homophobie, je deviens phobiphobique). Cet homme là sera à -2 ou -3, par exemple. Je ne le connais pas, mais il y en a beaucoup comme lui. Il n'aimerait pas que ses enfants soient homos parce qu'il veut être "vrai" grand père, continuer sa lignée, parce que la famille, le couple, Adam et Eve, tout ça, bref... Il sera très très éloigné du casseur de pédé, qui existe aussi, qui insulte, cogne, appelle au meurtre même parfois.
    Il faut vraiment faire comme s'il n'y avait pas de différence et se ruer sur tous ceux qui ne récitent pas leur catéchisme pro LGBT ?

    ça vaut le coup de nuancer en fonction des propos, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et non. C'est un responsable politique. Il aurait pu improviser.

      Supprimer
  4. L'homosexualité est un comportement sexuel et en aucun cas une valeur. Certaines évidences échappent à beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous fâchez pas ! On est d'accord. Mais si la famille est une valeur il peut considérer que l'homosexualité est contraire à ses valeurs.

      Et arrêtez de m'obliger à le défendre !

      Supprimer
  5. Ce mouvement est homophobe, c'est sa limite principale et c'est pour cela qu'il sera oublié dans les oubliettes du conservatisme béat français !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Mais c'est incroyable de voir comment ça part en couilles sur la fin.

      Supprimer
    2. C'est normal, c'est intenable, ringard, rétrograde, discriminatoire. Ce mouvement s'est planté littéralement.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.