17 mai 2013

Espoir ?



Prenez une copie et votre stylo. Vous avez deux heures pour répondre. Alors que j'attends à la Gare Montparnasse, je reçois cette alerte du Figaro : le CAC40 vient de dépasser les 4000 pour la première fois depuis bien longtemps.

La question à la quelle vous aurez à répondre est multiple. Est-ce le signe que le discours du Président de la République a rassuré les investisseurs ? Est-ce le signe de la confirmation d'un virage libéral ?

Est-ce le signe d'un premier impact des mesures déjà prises par le gouvernement commencent à payer ? Est-ce le signe d'un redressement de l'économie qui redémarre doucement, ou, du moins d'une reprise de confiance des investisseurs ?

Est-ce le hasard des fluctuations économiques ? Est-ce la preuve que l'État ne peut rien ?

Est-ce encourageant ?

Vous avez le droit d'utiliser internet (moi, avec l'iPhone, ça me gonfle) pour étudier les précédents parallèles entre entre les courbes des indices boursiers et celles de la croissance et du chômage. 

23 commentaires:

  1. C'est ce qu'on appelle une bulle financière, une OPA agressive sur un pays, attention...Moi, je dis ça...C'est pour essayer de piller les 40 plus grandes entreprises françaises.
    Tu notes que j'espère me tromper.

    RépondreSupprimer
  2. Le Figaro, un train de retard.
    Je l'avais annoncé à 11 h 57 alors que la dépêche du journal dont on fait les plus mauvais avions en papier est de 12 h 17 soit 20 minutes plus tard.

    RépondreSupprimer
  3. Erreur de ma part, le scoop éventé du Fig est de 12 h 01

    RépondreSupprimer
  4. Apparemment c'est parce que de nombreux pays ont refusé de se faire prêter de l'argent, alors naturellement c'est vers la France que la bourse s'est tournée.

    RépondreSupprimer
  5. C'est le signe qu'il faut vendre ses actions avant la prochaine chute brutale!!
    (cf été 2011 : la seule fois de ma vie ou j'ai eu l'intelligente idée de vouloir acheter des actions)

    RépondreSupprimer
  6. Bulle spéculative issue des Masse de Milliards d'euros de liquidités balancées par les Banque Centrale et qui ne vont pas dans l'économie réelle mais vers les placements financiers.

    Non, rien n'a changé !

    RépondreSupprimer
  7. Signe que quand ça va mal pour tout le monde, c'est pas trop grave pour la finance...

    RépondreSupprimer
  8. Pétard, l’ennemi se porte super bien en tous cas (c'est cool)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel ennemi ? Tu m'as vu faire un billet contre la bourse ? Contre les bénéfices excessifs, oui...

      Supprimer
  9. La courbe du CAC40 peut aussi être vue comme un simple baromètre. Les niveaux qu'il indique précèdent de 6 mois à 1 an le temps qu'il a va faire au niveau de l'emploi.

    Tout ça est bien fragile. Le reflet d'une situation économique vacillante, qui peut s'écrouler en quelques jours du fait d'une nouvelle crise chypriote, italienne ou autre.

    N'empêche dans cette grisaille, c'est le genre de bonne nouvelle qui fait du bien.

    RépondreSupprimer
  10. Je vais répondre de la manière la plus simple et le plus compréhensible possible à chaque question :

    Est-ce le signe que le discours du Président de la République a rassuré les investisseurs ?

    Non, certainement pas. La hausse du CAC 40 comme la baisse des taux d'emprunt français, ne répondent qu'à une logique de flux.

    Les investisseurs ont de l'argent à placer et comme ils évitent tout ce qui concerne les "peripherals" (Italie, Espagne, Portugal, Irlande, Grèce etc...) ils se reportent sur des pays dit "surs" comme l'Allemagne, La France et l'Angleterre. Les taux de ces pays baissent donc mécaniquement, sans que cela reflète une quelconque confiance. Les investisseurs sont simplement moins apeuré par l'état de la France que par celui de l'Espagne.

    Pour le CAC40, même principe sauf qu'en plus, l'indice parisiens est fortement corrélé aux indices américains. Comme l'économie américaine montre des signes de reprise, WallStreet monte, donc le CAC monte.

    De plus, les fonds de pensions américains (en réalité des fonds de retraites) sont largement investis et friands des grosses sociétés françaises car ces dernières payent régulièrement des dividendes. Ils profitent donc d'une légère reprise pour investir sur le CAC.
    Ensuite les taux étant très très bas (trop bas ?) les investisseurs délaissent les obligations et se tournent vers les actions. Logique de flux.

    Enfin dernière chose, cette hausse est également du à la fermeture de positions short. En effet, de nombreuses ventes à découvert doivent être bouclées et les investisseurs en position short doivent donc racheté d’où une hausse de l'indice.

    Est-ce le signe de la confirmation d'un virage libéral ?

    La France n'est pas un pays libéral et elle est très loin de l'être. (http://newskandal.wordpress.com/2012/02/15/encore-une-preuve-que-la-france-nest-pas-un-pays-liberal/).

    Est-ce le signe d'un premier impact des mesures déjà prises par le gouvernement commencent à payer ?

    Quelles mesures ? Les hausses d'impôts et de taxes ? Le gouvernement n'ayant pris aucune mesure en faveur de l'économie, ce n'est évidement pas cela.

    Est-ce le signe d'un redressement de l'économie qui redémarre doucement, ou, du moins d'une reprise de confiance des investisseurs ?

    Même réponse que la première question. Je rajouterai une chose : les nouvelles réglementations européennes obligent les investisseurs à plus couvrir leurs risques, ils se dirigent donc vers des actifs "moins" risqués. C'est encore une logique de flux

    Est-ce le hasard des fluctuations économiques ?

    Oui, un peu, mais pas que, logique de flux encore puisque l'analyse fondamentale et technique ne révèlent aucun redressement économique probant, surtout en France.

    Est-ce la preuve que l'État ne peut rien ?

    L’État peut, c'est le gouvernement qui ne fait rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te prends trop au sérieux. Ça me rappelle les guignols que je fréquentais quand je traînais sur les forums boursiers.

      Supprimer
    2. maintenant, on appelle certains investisseurs des "vautours"...comme ce qui se passe pour l'entreprise Pages Jaunes, on sait que ce groupe va en prendre plein la gueule et est-ce que c'est ce qu'on veut pour les entreprises françaises?

      Supprimer
    3. Si répondre aux questions posées c'est se prendre au sérieux...

      C'est aussi mon métier donc je pense savoir de quoi je parle, en tous cas infiniment plus que certains commentateurs que j'ai pu lire...

      Mais effectivement, si vous avez "trainé sur les forums boursiers" vous devez en connaitre plus qu'un type dont c'est le métier.

      Supprimer
    4. Rosa, bah !

      Skandal : Ben oui c'est ce que tu dis à chaque fois, que tu connais mieux que les autres. Par contre tu ne sais pas reconnaître un billet léger d'un billet de fond.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.