07 mai 2013

Lendemain d'anniversaire

L'actualité politique fut intense, hier, avec l'anniversaire de l'élection doublé par le séminaire gouvernemental et le discours de Jean-François Copé qui semble avoir mis un an avant de trouver son costume de chef de l'opposition. 

Son "printemps des cons" claque bien. Je ne sais pas si c'est une bonne idée. On verra. L'UMP devrait faire tourner cette expression jusqu'à la manifestation de la fin du mois et tout ça finira par retomber en eau de boudin. 

Plusieurs articles de presse ou billets de blogs trouvent que la France est divisée à l'issue de cette première année. Je ne trouve pas mais ne garantis pas ma propre objectivité. 

Dans son billet du matin, mon confrère Sarkofrance évoque plutôt des divisions de la gauche. Je disais hier que les divisions étaient plus fortes en 2011. Elles me semblaient d'ailleurs également forte fin 2012. Le mariage pour tous et les violentes attaques des opposants ont peut-être ressoudé un peu la gauche. 

Il est sûr que le Front de Gauche semble définitivement passé dans l'opposition. Après tout, c'est probablement aussi bien. La côté de popularité de Jean-Luc Mélenchon ne bouge pas ce qui est significatif de plein de choses, notamment que les électeurs n'y croient pas et que la stratégie est mauvaise. 

Tiens ! A propos de cote de popularité, j'ai vu que celle de Hollande remontait légèrement dans un sondage sorti ce matin. D'un autre côté, elle ne peux plus tellement baisser... François Hollande dépassera-t-il le record de Jacques Chirac ?

Un copain me faisait remarquer hier une les "blogs de gouvernement" n'étaient pas assez durs avec le gouvernement. Qu'on devrait taper plus, que le moment était venu vu qu'il n'y a pas d'échéance électorale. Je ne crois pas que ça soit utile d'autant qu'il nous arrive d'être parfois très virulents et que ça ne se voit pas...

Surtout, je crois que le gouvernement a un gros problème de communication qui est encore plus grave que je ne le pensais. Pour l'anniversaire, j'ai lu les bilans produits par l'Elysée et Matignon. J'ai été sidéré par le nombre de trucs déjà faits. Par contre, on a du mal à en pondre un résumé intelligible. 

Dans son billet d’hier, mon copain (de droite !) FalconHill reprend une infographie du Monde (voir l’illustration). Ce n’est pas un document officiel. Chaque point vert montre une promesse tenue, etc. Les bilans plus officiels me font penser à ça. J’aurais voulu qu’ils nous pondent un document expliquant, par exemple, ce en quoi ils ont réorienté les publics en faveur des PME, par la création de la BPI, la mobilisation de l’épargne et tout ça. Or c’est exactement le contraire ! Comme s’il revenait au citoyen de faire la synthèse…

Depuis un an que je blogue du côté du gouvernement, il en va ainsi : un catalogue de mesures dont on a du mal à retenir les éléments clés.

Le gouvernement a sorti un « livre numérique. « Le Premier ministre a invité les Français à le consulter pour se rendre compte de ce qui a été fait depuis un an. » Je suis curieux de savoir combien de Français l’ont lu…

Ainsi, pour répondre à mon copain, ci-dessus, je ne vais pas être plus critique avec le gouvernement mais je vais critiquer, jour après jour, sa communication.

7 commentaires:

  1. Au risque de surprendre, je trouve ça rassurant que les actions mises en place soient compliquées à résumer.

    C'est le contraire qui m'aurait alarmé.

    La vraie communication c'est l'information. Je vais allez lire le bouquin interactif de Ayrault. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassurant n'est pas le mot. Disons qu'elles sont mal triées.

      Supprimer
    2. Disons que je suis rassuré par le chirurgien qui va procéder à une opération particulièrement complexe, alors qu'un distributeur de potion miraculeuse a tendance à me faire peur.

      Je suis allé lire le livre numérique du gouvernement. C'est quand qu'on vote pour ce programme ? ;-)

      Supprimer
  2. j'essayais de clarifier que certains désaccords n'ont pas à se transformer en dispute. merci pour le lien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il fait qu'on de batte plus à ce sujet.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.