23 mai 2013

Mariage pour tous : le large consensus

Mon confrère Bembelly publie ce matin un sondage à propos du mariage pour tous. La question posée était de savoir si, en cas de retour de la droite au pouvoir, les gens souhaitaient qu'elle revienne sur la loi en question.

52% des sondés répondent non et 35% oui. 

La question a encore fait des vagues à l'UMP hier, en marge des municipales à Paris. Guillaume Peltier a eu un "avertissement" pour avoir critiqué la position de Mme NKM.

Ce que je retiens de ce sondage, c'est que seuls 24% des Français semblent résolument opposés à ce mariage alors que l'UMP communique sur une majorité. En fait, le débat n'a presque plus lieu d'être (tout débat est utile, quand même !). L'UMP déclarait encore récemment qu'ils reviendraient sur cette loi quand ils seront élus. N'est-ce pas une grossière erreur ?

26 commentaires:

  1. Le consensus l'habite ?
    (je sors)

    RépondreSupprimer
  2. ce qui prouve aussi que la Barjot mérite bien son nom

    RépondreSupprimer
  3. P'tit calcul. 100-24=76
    Pas mal. Et bfmtv qui va déployer l'arsenal médiatique pour les 24% dans quelques jours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce calcul ´e veut pas dire grand chose ...

      Supprimer
  4. Cette majorité que vous nous présentez est aussi composée de gens qui pensent qu'il n'est pas utile d'allumer des feux pour des futilités ou par calcul politicien. On peut ne pas être pour rouvrir une plaie sans pour autant être pour la blessure ... (Si le pouvoir était si sur de son fait il y a longtemps qu'il aurait fait un référendum.)

    La tentation de diviser sur les "valeurs" le camp des conservateurs est une tentation dangereuse. Le modèle "Tea Party" qui a donné à la gauche américaine l'élection et la ré élection d'Obama, peut paraitre, vue d'ici, imparable par l'appareil de Gauche. D'autant que le modèle communautaire qui donne aux Démocrates 90% des voix Latinos et Afro-américaines, rendant impossible l'élection d'un Républicain comme s'en réjouit bruyamment le NYT, peut sembler le pendant du vote musulman français.
    24% des électeurs du camp d'en face qui se perdent dans une opposition stérile quel rêve !

    Sauf que ces 24%, dont ont peut attendre qu'ils soient au moins déterminés à l'affrontement, risquent de peser plus au final que des "majorités démocratiques" qui valent au mieux 15% de l'électorat.

    Vous pouvez estimer que la loi sur le mariage est anecdotique et ne menace en rien la paix civile. Le problème est que le risque existe qu'un nombre significatif de gens pense le contraire...

    Si cette loi est anecdotique elle ne méritait pas de prendre un tel risque.
    Si elle ne l'est pas alors les 24% ont peut être raison.

    Nathan B








    Les 24% qui savent bien




    Le vote massif des immigrés communautaires Latinos, comme de la communauté musulmane française en leur faveur leur permet de faire coup double sur la question de l'immigration. On peut penser le calcul habile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. euh si il existe un moyen d'effacer les trucs hors sujet qui trainent après ma signature dans le commentaire précédent je suis preneur

      Nathan B

      Supprimer
    2. Désolé, je n'ai vu ce com qu'après avoir fait ma réponse (ci-dessous).

      Supprimer
  5. La fin de ton commentaire est louche. Pour le reste, ça suffit. La démocratie a parlé. Le débat a eu lieu. Si des connards ne veulent pas respecter la République, qu'ils aillent se faire voir. Dans tous les cas, ce sont eux qui remettent en cause la paix civile. Prétendre le contraire releve de l'imposture, du mensonge, de la mauvaise foi et de la connerie.

    RépondreSupprimer
  6. Consensus, mon cul ! Je crois que vous vous bercez d'illusions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un consensus pour dire qu'il faut arrêter decparlercde ce truc.

      Supprimer
    2. Ça me paraît mal parti pour…

      Supprimer
    3. Non. Sinon ça finira en guerre à l'UMP.

      Supprimer
    4. Et alors ? L'UMP est une création artificielle qui, à mon avis, n'est pas destinée à durer. Forcément, ce truc contre-nature sera appelé à se scinder en deux, pour retrouver un schéma comparable à ce qu'étaient naguère l'UDF et le RPR. Avec un petit centre pour l'appoint.

      Supprimer
    5. Oui mais ils auraient du faire la séparation l'an dernier, après l'élection. Là ils sont coîcés avec les échéances électorales.

      Supprimer
    6. La séparation ne se fera pas dans le calme et la réflexion, car personne n'osera en prendre l'initiative. Elle se fera dans la douleur et la précipitation, sous la pression des événements. Une cassure dans laquelle le FN pourrait bien jouer un rôle actif : d'un côté les tenants d'alliances avec lui (genre La Droite forte, mais pas seulement), de l'autre les Kosciusko-Morizet, Bruno Le Maire et autres couilles molles.

      Supprimer
    7. Je vois bien ça après les européennes en juin 2014. Un truc genre le FN à 25 % et l'UMP à 15, l'UDI faisant un joli score.

      Supprimer
    8. Oui, c'est envisageable. Mais pourquoi pas dès après les municipales ?

      Supprimer
    9. Je ne sais pas. Il est probable que la droite gagne les municipales.

      Par contre les Européennes sont des élections bizarre avec des clowns qui font chuter les grands partis, comme les Verts qui avaient fait jeu égal avec le PS la dernière fois, ou Pasqua qui avait fait chuter à 13% la liste menée par Sarko (en 99 ?) et Tapie qui avait fait le même coup une fois (contre Rocard en 94 ?).

      Comme il n'y a pas trop de concurrence à gauche, cette fois (du moins je ne la vous pas se pointer), on peut très bien avoir le PS à 25%, un peu par hasard.

      Mais ce ne sont que des suppositions. Le FN pourrait aussi torpiller l'UMP aux municipales en créant des triangulaires partout où ils peuvent.

      Supprimer
  7. Revenir sur cette loi est impossible.
    Quand la Droite reviendra au pouvoir, des gens se seront mariée et, peut-être auront adopté des enfants.
    On ne va pas les "démarier" ( c'est pour le coup que le sacro-saint Mariage serait démoli.)
    une loi abrogeant la loi Taubira ferait que certaines personnes serait mariées et que d'autres ne pourraient pas le faire.
    Si la Droite pouvait rameuter suffisamment d'imbéciles pour voter une telle loi, elle ne passerait jamais le barrage du Conseil Constitutionnel.
    Sans parler de la Cour Européenne de Justice.

    RépondreSupprimer
  8. Si 24% ne représentent rien, que valent les soutiens de M. Hollande ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas dit que ça représentait rien mais que ce n'était pas la majorité tel qu'on peut le lire sur les blogs de droite.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.