01 mai 2013

Le 1er mai, moquons-nous des blogueurs de droite !

Le premier mai est le jour du travail. Les salariés ne doivent rien glander. Il n'est donc que justice que les blogueurs de gauche se foutent de la gueule des blogueurs de droite. Tout est parti de mon billet d'hier où je comparais les premières années des quinquennats de MM. Sarkozy et Hollande. Les blogueurs de droite n'aiment pas les comparaisons sauf quand ça les arrange.

Je n'aime pas résumer mes propres billets mais je ne recule devant rien pour le bonheur de mes lecteurs : la première année de Nicolas Sarkozy fut particulièrement ratée même si on ne considère que les aspects politiques et si on oublie son divorce, l'annonce de son mariage à Disney, ses copains du Fouquet's et le yacht de Bolloré.

La réaction la plus débile fut celle d'un blogueur du même métal, dans Twitter, qui a déclaré : « J'ai lu le dernier billet de @jegoun je confirme ce gars est aveugle, borné et sourd. Sectaire aussi.. Gauchiste donc ! » Malheureusement, en toute objectivité, on peut difficilement nier les faits que j'annonce dans ce billet. On peut dire que je ne suis pas objectif dans la conclusion que j'en fais, mais pas que je suis aveugle, borné, sourd et sectaire : je ne fais que reprendre des faits, par ailleurs repris dans la page Wikipedia relative à Nicolas Sarkozy.

Ainsi, pour le blogueur de droite, critiquer la droite même à partir de faits objectifs, vérifiables, … est être aveugle, borné, sourd et sectaire. C'est presque jouissif de voir à quel point des opposants politiques sont aveugles, bornés, sourds et sectaires en traitant les autres de ces mots.

De la bêtise à l'état pur. Mais lui est un con notoire incapable de faire un billet de fond intelligent et documenté pour son propre blog, autrement qu'en disant : Hollande est mauvais nananère. Pour le voir, il suffit d'étudier son blog. Vous pouvez répondre : « c'est celui qui dit qui est », il n'empêche que je viens de me taper une heure à étudier le blog de cette andouille. Ceci est un billet travaillé.

Laissons tomber les imbéciles et occupons nous des blogueurs de droite sympathique même s'ils refilent un peu du goulot.

Mon billet terminait par : « C'est pratique d'avoir des œillères. », m'adressant visiblement aux blogueurs de droite. Didier Goux commente : « C'est curieux de terminer un billet par une si éclatante autocritique… » Nous sommes exactement dans le « c'est celui qui dit qui est » dont je viens de parler. Passé un certain stade, le blogueurs de droite n'a plus aucun argument. Dans mon billet, je ne faisais que raconter des faits. Je vais prendre un exemple. Imaginons que je fasse un billet disant que le chômage a augmenté d'un million pendant le quinquennat précédent et que la dette de 600 milliards. Didier Goux va répondre : « c'est celui qui dit qui est ».

Amen.

Au suivant ! Mon copain FalconHill... Il est beaucoup plus soft. Il est un peu dans le « c'est celui qui dit qui y est aussi ». Mais c'est FalconHill, typiquement ! Des années que je le commente (quand nous ne sommes pas autour des bières) et qu'il en revient au même : «  toujours conclure en accusant le camp d'en face d'avoir finalement les mêmes défauts que le sien ». Non, FalconHill, je ne conclus pas ainsi à chaque fois. Te serait-il possible de commenter sur le fond du billet, à savoir la comparaison entre les 12 premiers mois des deux, dont celui pour lequel tu as voté et celui pour lequel tu as la critique facile ?

Au suivant ! Jacques Etienne. Il a fait deux commentaires (enfin... « deux séries »). Dans le commentaire que me faisait FalconHill et donc je parlais à l'instant, ce dernier rigolait de la photo que j'ai mise pour illustrer le billet, représentant Nadine Morano et Frédéric Lefebvre. Jacques commente : « Un peu plus photogéniques que les branquignols d'aujourd'hui ! » C'est typiquement le niveau du blogueur de droite qui ne sait faire que des critiques sur les personnes, pas sur le fond.

L'autre commentaire de Jacques est du même niveau : « Votre fidélité est admirable ! Quand vous rendrez-vous compte que vous avez tout misé sur un tocard ? » Ma fidélité est certes admirable mais celle de Jacques Etienne aussi : affirmer haut et fort que le tocard est celui qui a gagné l'élection est hautement admirable. Vénérable, même.

Ainsi, les blogueurs de droite semblent avoir du mal à rentrer dans le fond du sujet.

Pourtant, dans mon billet, j'ai été gentil. Je n'ai pas parlé de la loi Pécresse pour les universités, également de 2007, qui a été présenté comme une réussite. Ils auraient pu essayer de s'agiter les neurones pour tenter de convaincre que je n'étais pas objectif. Même pas. De toute manière, ils auraient perdu. La réforme en question est également un fiasco.

Ainsi, cela fait un bout de temps que je n'ai pas vu un seul argument autre que « c'est un branquignol » ou « c'est celui qui le dit qui est » chez un blogueur de droite, à part quand il ne fait pas de politique non politicienne, sauf peut-être au sujet du mariage pour tous... et encore, ça fait quelques mois que les arguments ne portent plus sur la famille mais sur la légitimité des manifestants.

Je parlais d'œillères... Didier Goux, en plus de son blog, tient un journal. Au mois de mars, il écrit relativement peu au sujet des blogs (on a tous d'autres problèmes...). Mais il y a cette perle, à propos du mariage pour tous : « Pendant ce temps, deux ou trois blogueurs de gauche, Nicolas en tête de gondole, s'acharnent à démontrer mathématiquement que les manifestants d'hier, opposés au mariage guignol, ne pouvaient pas être plus de trois cent mille. La meilleure preuve qu'ils disent n'importe quoi et qu'ils le savent fort bien (Nicolas tout au moins), et que les manifestants devaient bien atteindre le million, c'est que la très grande majorité des blogueurs observe à ce sujet un prudent et pieux silence : si vraiment la manifestation avait été un échec, ou même un demi-succès, ils auraient tous déclenché le tintamarre habituel. »

Je vous passe le fait que je Didier pense savoir ce que je sais. Les manifestants prétendaient un 1,4 millions (ou 1,7, je ne sais plus). La police disait 300 000. Quand il y a une manif de gauche, c'est l'inverse (mais « on » ne prétend pas quatre fois plus que la police, juste deux ou trois). La « manif pour tous » a contesté les chiffres. La police a donc sorti des photos aériennes. La « manif pour tous » a contesté les photos aériennes qui auraient été floutées. Les photos ont été expertisées : elles n'ont pas été floutés. Il y avait réellement 300 000 personnes. On va dire 500 000 pour leur faire plaisir. Allez ! C'est jour de fête. Disons 600 000.

Je parlais d'œillères... Mon billet d'hier portait sur la comparaison de la première année de Nicolas Sarkozy et de François Hollande. Ce n'est pas utile de construire des théories, comme Didier dans l'extrait que je cite mais surtout le blogueur dont je parle au début (les deux billets qu'il a faits en une semaine et qui parlent de sujet originaux sont basés sur théories stupides, l'une étant, que l'on peut soigner la trisomie 21 et l'autre que les socialistes, poussés par la théorie des genres, nieraient les différences entre les hommes et les femmes).

Parlons du fond, des actes,...

Ainsi, alors qu'on commémore la première année de Hollande au pouvoir, il me parait intéressant que l'on parle aussi de la première année de Sarkozy au pouvoir...

34 commentaires:

  1. "il suffit d'étudier son blog"

    Pourquoi t'as pas mis son nom comme aux autres ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour marquer la différence : j'aime bien les autres qui, en outre, dont un tas de textes sympathiques.

      Supprimer
  2. Nicolas, ta défense de ton héros te rend un peu beaucoup agressif. Ménage toi : si les 4 ans qui restent sont du même acabit, ça sera dur pour tout le monde.

    La question que tu me poses est caricaturale. Je pense que c'était le but : tu es dans la logique d'attaquer tout ce qui n'est pas de gauche. Depuis quelques jours, ceux sont ceux de droite. Très bien.

    Je repasserai un peu plus tard quand tu seras calmé. Tu éviteras donc de me faire dire n'importe quoi et des choses caricaturales quand tu m'interpelles.
    Parce que "critique facile", viens donc me dire à moi que je n'ai jamais "critiqué facilement" mon camp lors de ce mandat et du mandat précédent. Viens me dire que mon blog est un blog d'opposition caricaturale et systématique, du même acabit que les blogs dont vous avez fait la promotion durant le mandat précédent qui avaient vraiment la "critique facile" pour le fait, c'était même leur fond de commerce.
    Non, "critique facile", tu as du te tromper de personne quand tu m'accuses caricaturalement de "critique facile".

    Mais je te confirme. Mon sentiment est que ces 12 premiers mois ont été catastrophiques sur pleins de points, et je suis très inquiet de la manière dont les choses vont se passer.
    Mais je respecte totalement ton avis, et l'avis de ceux qui soutiennent Hollande.

    Le respect, c'était un thème du début d'année. Il est loin je trouve, le début d'année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le respect ? Tu n'as comme seul argument que de dire que je suis énervé, aujourd'hui. La question n'est pas caricaturale. Ton commentaire est "nous avons tous des oeillieres" comme si tu refusais de parler du fond. Pas un blogueur de droite ne parle de fond.

      Je n'ai pas dit que ton blog est caricatural et je ne l'ai jamais pensé.

      Supprimer
    2. Falconhill: on t'as connu avec plus d'arguments...inutile d'en inventer à d'autres

      Supprimer
    3. Nicolas: pourquoi accorder la moindre importance à Corto?

      Supprimer
    4. Quelle importance ? Tous les sujets de rigolade sont bons à prendre.

      Supprimer
    5. Parler de fond ?
      Sur les 5 derniers articles :
      - 4 sont sur la droite (son ex, president, ses militants)
      - 1 sur l'allemagne

      La gauche n'est plus dans l'opposition, cela fait 6ans qu'elle parle de la droite, tres exactement 1an de trop. Sarkozy n'est plus rien, nada, cahouette. S'acharner sur les perdants c'est pas une valeur de gauche il me semble. Et l'allemagne, ha ... vous attendez qu'elle coule (patience, ca viendra).

      C'est votre blog, vous faites ce que vous voulez, parlez de la droite si ca vous bote. Moi y'a un petit coin pour commenter alors j'en profite pour dire que j'aimerai bien entendre parler de la gauche (ensuite vous moderez, ou pas).
      En bien, si possible, parce que les seuls gauchistes que je connais sont soi du FdG (et ils sont pas tendre avec hollande), soi du PS (et ils sont dans un mutisme depressif).

      Supprimer
    6. Tu peux regarder trois jours de plus avec les billets sur la réforme territoriale ? Tu peux regarder les 800 ou 1000 billets annuels ?

      Supprimer
    7. Je les lis tous (depuis l'article sur P.Chappaz), je ne les commente pas tous parce que ça vous agace.

      Vous vous déclarez blogueur de présidence, tout le mal que je puis vous souhaiter est de bloguer depuis l’Élysée, au lieu de ça vous bloguez rue de Solferino en tapant sur la droite. (métaphoriquement, où vous êtes physiquement n'a pas d'importance)

      Votre président est au pouvoir, avec toutes les majorités possibles et imaginables en sa faveur (théoriquement, parce qu'en pratique même ses ministres le desservent). Si vous êtes a la hauteur, montrez le. Parce qu’être l'opposition de l'opposition c'est plutôt le rôle des partis extrémistes.

      J'aimerai continuer a vous lire. Parce que le FdG je les ai au boulot, il n'ont pas votre prose mais j'ai l'essentiel. Le FN, ce n'est pas ce qui manque, ils n'ont pas de "grands blogs" mais ils commentent partout donc on ne peut pas les rater même si on s'en tape. Les blogs de droite, ils font comme vous, mais ils sont dans l'opposition et n'ont rien d'autre à faire que de s'opposer à tout et n'importe quoi.

      Ce que j'attends de votre blog je ne l'attends d'aucun autre. Même F.Hollande qui se veut "normal" a admis qu’être président n'est pas une fonction "normale". Alors sortez (s'il vous plait monsieur) de votre "normalitude".

      Et je n'irai pas plus loin dans le compliment (Si si, c'en était bien un), parce qu'ensuite je dois vous dire que ce que vous nous servez actuellement : c'est de la soupe tiède pour les militants dépressifs qui cherchent une excuse pour continuer à militer. C'est une fonction comme une autre, seulement Seulement vous êtes "un blogueur de présidence" .
      Parlez de ce que fait la gauche au pouvoir, de l’intérêt de leurs actions, de leur stratégie, plutôt que des actions de l'opposition.

      Vous n'êtes plus dans l'opposition.

      Supprimer
    8. Ça ne m'agace pas mais je n'aime pas les connards à posture qui viennent le dire ce que j'ai à faire.

      Il y a une cabale des blogueurs de droite qui sont à côté de la plaque patce qu'ils ne parlent jamais du fond. J'en parle. Je parle d'a peu près tout ce que fait le gouvernement.

      Supprimer
    9. Ils font ce qu'ils ont à faire, et vous foncez tête baissée dans leur jeu.

      Bah, tant pis.
      a+

      Supprimer
    10. Arrête donc de me dire ce que j'ai à faire. Ça fait 7 ans que je tiens ce blog.

      Supprimer
  3. ah zut sur le commentaire sur corto je me suis planté de blog

    RépondreSupprimer
  4. Mais enfin, vous êtes tout de même admirable ! Qu'est-ce que vous attendiez de nous ? Une réponse sur le fond ? Argumentée ? Mais pour quoi faire ? Voilà au moins deux ou trois billets que vous consacrez à la droite, alors que, je me permets de vous le rappeler, c'est la gauche qui est au pouvoir depuis un an ! On peut toujours ratiociner à perte de vue sur le bilan de Sarkozy (méfiez-vous tout de même : à force d'à force, il pourrait bien apparaître plus positif que vous ne le souhaitez…), mais quel intérêt ?

    De plus, faisez gaffe : ça va finir par se voir que vous cogner sur un gouvernement fantôme pour ne pas avoir trop à vous pencher sur le (trop) bien réel…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Je constate que vous n'avez pas de fond.

      Pour ma part je défends le gouvernement et critique l'opposition. Dans le lot, je critique les critiques de l'opposition qui reposent sur du vent.

      Supprimer
    2. Critiquer l'opposition serait parfaitement légitime. Le problème c'est que ce n'est pas cela que vous faites : vous critiquez un gouvernement disparu depuis un an, ce n'est pas tout à fait la même chose.

      D'autre part, je le répète : ni Étienne (je crois) ni moi n'avons vocation à défendre le bilan de Sarkozy. Pourquoi pas celui de Chirac, pendant qu'on y est ? Ou celui de Mitterrand ? Voire de Giscard ?

      Supprimer
    3. Il me semble que Jacques défend beaucoup Sarko ce qui n'est ni le cas de Falconhill ni le vôtre.

      Supprimer
  5. Hollande est bien parti pour égaler les 600 milliards de déficit du quinquennat de Sarko 1er. C'est mathématique. Objectif. Vérifiable, comme on dit sur un blog de Gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Vérifiable dans 4 ans seulement. Pour l'instant le déficit baisse et tu fais un procès d'intention. Ne viens pas me parler d'objectivité.

      Supprimer
    2. C'est non-vérifiable en effet.
      Pour cette année il a été annoncé une baisse de la croissance (une désaumgentation ?) du déficit. La dette elle même ne baisse pas d'un iota, elle augmente.

      Juin 2012, le gouvernement demande aux ministères une baisse des dépense de 15% sur 3 ans.

      Novembre 2012, F.Hollande annonce qu'il faudra trouver 60 Milliards d’économie sur 5 ans, 12 milliards par an.

      Mars 2013, Le 1er ministre annonce 5 milliards d’économie en plus pour 2014. dont 3.5 Milliards seront réinvestis.

      Le budget 2012 a prévu : 366 Milliards d'euros de dépenses pour 288 Milliards de recette. Soit 78 Milliards de pertes, soit 4.5% du PIB (si la croissance est là).

      Les 60 milliards d’économie ne sont réalisable, si le plan n'est pas révisé, qu'avec une croissance de 2% l'année prochaine. Autrement on plante les recettes.

      Et vu la probabilité d'attendre les 2% : Cahuzac annonce qu'il cherche 6 milliards de recette supplémentaire (soit 1% de TVA).

      Le véritable déficit est complexe a calculer.
      Il y a les dépenses structurelles, les dépenses sociales, le service de la dette, le déficit des collectivité locale (abyssal), ... Je ne pense pas que le tout soit annoncé nul part. (Ca c'est les bidouilles de la droite, décentraliser les dettes ne les annules pas)

      La BCE va annoncer une baisse d'un quart du point du taux d’intérêt (ou va passer de 0.75% a 0.5% wouhouuu). Ça ne servira pas a grand chose pour les PME (donc pour la croissance), ça devrait faire baisser les taux d’intérêt des obligations d’état, donc faire baisser le service de la dette.
      Si ca ne fait pas baisser le service de la dette : F.Hollande a annoncé qu'il ne pensai pas que la crise durerai aussi longtemps, bein la il pourra annoncer qu'il n'a pas vu venir celle qui va nous tomber dessus. (et on se retrouvera avec FN vs FdG en 2017)

      Supprimer
  6. Je ne comprends pas les gars qui viennent commenter pour dire "hey, Nicolas, tu déconnes à nous parler de la droite qui n'est plus au pouvoir depuis un an".
    Dans les cinq (longues) années de Sarkozy, combien de fois a-t-on entendu des ministres, des militants (voire le président)critiquer une "gauche" qui n'était plus au pouvoir depuis 2002? Combien de discours pour dire du mal des trente-cinq heures, qui finalement n'ont pas été abolies malgré toutes les récessions sociales que le pays a eues à subir?
    Alors, franchement, un peu d'argumentation dans les commentaires, B2M!

    RépondreSupprimer
  7. Le Monde:
    Selon l'Insee, le déficit public de la France n'a été ramené en 2012 que de 5,3 % à 4,8 % du produit intérieur brut, en dérapage par rapport à l'objectif du gouvernement qui visait 4,5 %. La dette publique a, elle, continué d'exploser atteignant un nouveau record à 90,2 % du PIB soit 1 833,8 milliards d'euros, plus que les 89,9 % prévus par le gouvernement. Elle s'élevait à 85,8 % en 2011.

    Désolé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais réviser tes leçons de mathématique. Tu confonds le pourcentage de la dette, son augmentation en euros et un tas de trucs. Le déficit étant moins important, l'augmentation de la dette sera moins importante. Personne n'a prétendu qu'elle baisserait. Il faut d'abord faire baisser le déficit beaucoup plus.

      Évite d'aligner des chiffres si tu ne comprends rien.

      Supprimer
  8. Nicolas, je suis admiratif devant tant d'interaction.

    Tu le mérites. Et tu as de la patience !

    Bien à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      C'est un peu l'objet du prochain billet... mais les mots peinent à sortir (rédiger un billet politique avec un un iPad dans le train n'est pas le top).

      Supprimer
  9. J'aimerais être capable d'argumenter de façon aussi méthodique (et et les autres ici qui le font).

    Les gens de droite osent parler d'un bilan au bout d'un an alors qu'ils ne sont pas capables d'assumer le leur des dix dernières années. Ca me fait doucement rire.

    RépondreSupprimer
  10. Je dois l'avouer : j'ai conservé dans mon reader Corto et Vlad, en souvenir du dernier quinquennat ou tout était si simple pour eux. Ils dénonçaient sans arrêt nos œillères de gauchistes mal dégrossis.
    On aurait pu croire qu'ils avaient une certaine hauteur d'esprit ou du moins du recul. A regarder l'année qui vient de s'écouler, ils sont comme une bonne partie de la droite, incapable d'assumer l'alternance.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne veux pas trop m’immiscer dans le match qui oppose Corto74 à Jegoun car je suis trop petit face à ces deux mastodontes qui ont peut-être chacun 2000 lecteurs par jour, ce qui dans un pays de 65 millions d'habitants est considérable, non, et en plus je ne vous donnerai pas le lien pour aller lire Corto parce que je le trouve infréquentable, mais, à part son côté vulgaire parfois, je préfère quand même Jegoun car il boit de la bière, il est de gauche, il est hollandiste, il soutient le mariage gay en tant qu'hétéro, il bosse ses posts, il m'apprend des trucs, il aime son prochain, il souvent drôle, il ne se prend pas pour une star, il est humble, et il accepte parfois mes commentaires. Chez Corto nada de tout ça. C'est un sectaire au petit pied qui finira dans les bras de Marine Le Pen, si ce n'est déjà fait. Il n'accepte plus mes commentaires depuis des années déjà, ce qui est un honneur finalement quand on voit ce que certains y vomissent. Je le lis, comme je lis le Salon Beige pour avoir un échantillonnage représentatif de la pensée d'extrême droite.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.